Alain YVER

Alain YVER

ALEX J. KOVALEFF

ALEX J. KOVALEFF





"Solarisations argentiques, 1960 - 1980"
par Alex Kovaleff
Photographies et Digigraphies

Présentation de l'exposition :

//www.lepictorium.fr/expokovaleff.html

La SOLARISATION COULEUR (effet SABATIER)
Cet effet, consistant en une brève exposition du film à la lumière à la mi-temps de son développement était pratiqué en noir et blanc par de nombreux photographes (MAN RAY entre autres). Il était donné comme irréalisable en couleur :toute exposition à la lumière ne pouvant que voiler le film.

Une méthode de travail ne s’est dégagée qu’après une multitude d’essais . L’insolation n’était possible qu’au stade du développement chromogène qui permet à l’image d’acquérir toutes ses couleurs conjointement à l’image argentique.

Il fallait aussi maîtriser diffèrent paramètres tels que le choix entre émulsions inversibles, négatives ou positives, chacune d’entre elles ayant un comportement spécifique.

Modifier la chimie du révélateur pour un décalage du rendu chromatique

Déterminer la puissance et le type d’éclairage et sa filtration en rouge,vert ou bleu.

Choisir la durée du premier et du deuxième passage dans le chromogène, chaque modification de l’une ou l’autre donnant des effets différents.

Tenir compte de l’état du révélateur chromogène pour avoir des images différentes selon qu’il sera neuf, en cours d’utilisation, ou oxydé et épuisé

télécharger le dossier de presse.

Biographie de Alex Kovaleff:

Alex J. Kovaleff est né en 1927 à Sapois, ravissant petit village des montagnes Vosgiennes.

Après des études qu’il qualifie lui-même de «minimalistes» et d’un service militaire obligatoire à cette époque, il entreprend de découvrir les métiers manuels et s’enthousiasme de l’activité de céramiste.

Ce n’est qu’en 1956 qu’Alex Kovaleff s’oriente et explore sa vraie passion: la photographie.

Se définissant comme «Photodidacte» il adopte un style très personnel et encore inconnu du grand public; l’«Effet Spécial» ou la manière de créer des images insolites, loin du caractère académique de la photographie classique.

Sa technique photographique est influencée par «l’effet Sabatier», appelée improprement «solarisation», en résultera un bel ouvrage : «Labo-Trucage», qui sera traduit en allemand et en italien.

Ce succès lui ouvre les porte de maisons d’éditions renommées, telles que Nathan et Gallimard.

En résulte une collaboration étroite, de 1960 à 1980, et les couvertures de nombreuses publications.

En 2012, Monsieur J. KOVALEFF exposera sa créativité photographique à la Galerie Le Pictorium à PARIS.

PALMARES (parmi les plus prestigieux)
1966 :Grand prix au Festival de l’insolite de Cannes
1970: Grand prix international ASAHI-PENTAX
1974: Grand prix international diapositives KODAK



     




Alex J. Kovaleff expose ses « Solarisations Argentiques 1960-1980 » à la Galerie Pictorium

La solarisation est un effet bien connu maintenant de tous, il est souvent intégré aux logiciels de retouches d'images actuels. Ce procédé a été par exemple utilisé en noir & blanc par le photographe Man Ray.

Alex J. KovaleffTechniquement cet effet de solarisation était considéré comme impossible ou très difficile à obtenir en couleur. Car le principe d'exposer à la lumière du jour le film argentique ne pouvait conduire qu'à le voiler et donc à le rendre inutilisable. Cette technique de solarisation a vu le jour après une grande quantité de tests et d'essais. Une méthode a été trouvée par l'exposition à la lumière du film lors du développement du chromogène, ce qui a permisde fixer toutes les couleurs. Un travail a également été fait sur le type d'émulsion utilisée c'est-à-dire sur un film diapo, un négatif, etc... car chacun d'eux réagissent différemment à la méthode.

Comme beaucoup de petits détails, mais qui ont leur importance, un travail a été nécessaire sur la durée du passage du chromogène, la filtration RVB (rouge/vert/bleu), et le type d'éclairage de cette exposition à la lumière ainsi que sa puissance. Autant de paramètres qui font que le procédé sera ou nom efficace. Tous ces points sont pris en considération : par exemple une chimie qui sera un peu usée, donc déjà utilisée ou simplement l'oxydation (contact avec l'air) aura aussi un effet sur le résultat.











19/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres