Alain YVER

Alain YVER

ANGUS & JULIA STONE

ANGUS & JULIA STONE






http://www.angusandjuliastone.com/

http://www.blogotheque.net/2010/05/10/angus-julia-stone-de-la-musique-gentille/

http://www.google.fr/search?q=angus+et+julia+stone+big+jet+plane&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&hl=fr&sa=X&ct=broad-revision&cd=4&ie=UTF-8




Angus & Julia Stone

Angus & Julia Stone ou Angus and Julia Stone est un duo (frère et sœur) originaire de Sydney en Australie. Leur premier EP Chocolates and Cigarettes est sorti en août 2006. Le second, Heart Full of Wine, est sorti en février 2007. Leur premier album A Book Like This est sorti le 8 septembre 2007 sous le label EMI Music en Australie et en mars 2008 en Europe sous le label Flock Music. Il est ensuite sorti aux États-Unis le 3 mars 2009 sous le label Nettwerk. Ils ont sorti un nouvel album en 2010 intitulé Down the Way.









Rencontre avec (Angus and) Julia Stone

Le duo australien ne passant à Paris qu’en coup de vent en France pour la sortie de leur album « Down the way », ce fût plutôt une rencontre mailique, mais qui nous permet en tout cas de plonger un peu plus dans l’univers si particulier qui entoure ce groupe.
LA TOURNEE
Tout d’abord, j’imagine que vous devez être très excités en vue de la tournée mondiale qui s’annonce …

Nous sommes en effet très excités à l’idée de jouer nos nouvelles chansons en live et de jouer avec le groupe qui nous accompagne cette année sur la route. Ce sont de grands musiciens : Matt Johnson et Rod Calder, à la batterie et à la basse.

Et nous sommes aussi impatients de voir ce que ce voyage fou va nous apporter cette année comme lot d’aventures et de rencontres … nous avons joué dans des tas de pays et salles géniales, retrouvant de vieux amis, en rencontrant de nouveaux …
Il y a des pays ou des endroits dans lesquels vous êtes particulièrement impatients d’aller ?

J’ai des amis qui se marient dans l’Ouest de la France en juillet donc on a quelques jours off pour aller fêter cela et jouer de la musique dans ce vieux vignoble. J’ai vraiment hâte d’y être ! Et aussi d’aller voir nos amis de Santa Monica, ainsi qu’en Cornouailles au sud de l’Angleterre : ces paysages sont si beaux …

Chaque fois que je commence à parler des jolis endroits, tous ceux où on a été me reviennent ! J’adore les Highlands en Écosse, vastes et paisibles … j’adore Paris aussi : on y a passé pas mal de temps à y faire du vélo et de la musique. Il y a tellement de beaux endroits partout où on passe que la liste est longue …
Lors de votre précédente tournée, vous avez déjà fait deux concerts en France, quel souvenir en gardez-vous ?

Très bon. La première fois qu’on a joué à Paris, nous n’y sommes restés qu’une seule journée donc on n’a pas du tout eu le temps de voir la ville. Mais après le second, on avait une semaine à nous et on a rencontré des gens vraiment cool qui nous ont fait passer une super moment. On a été voir des groupes jouer dans une salle vraiment sympa qui ressemblait à une vieille cave à vin. Nous avons traversé la ville en long et en large à vélo, on a même été voir des marchés à la périphérie de la ville …. nous avons bu beaucoup de bon vin … on s’est vraiment retrouvés dans une atmosphère très heureuse de musique, vin et nourriture !
Vous connaissez (et appréciez) des artistes français ?

Une amie à moi, qui est du Sud Ouest de la France et nous a joué de la musique de chez elle … c’était magnifique. Mais son nom m’échappe …. J’ai du mal à retenir les noms …
DOWN THE WAY
Quand on a vos albums dans les mains, la première chose qui nous frappe c’est l’atmosphère qui se dégage de l’artwork … est-ce que cet univers visuel est étroitement lié à votre musique ?

C’est lié à la musique au sens où on crée les idées de l’artwork et que l’on crée la musique, donc ces idées viennent du même endroit, mais on ne s’assoit pas vraiment en conceptualisant la chose. Angus et moi ne sommes pas vraiment de ce style là, la plupart du temps on ne parle pas de concept ou des idées à l’origine des chansons ou de l’artwork. Le résultat est juste ce qu’il est.
Est-ce que tu peux nous en dire plus sur ces photos (de famille ?) qui illustrent le livret et la couverture de Down the way ?

C’est venu d’un jour où Angus était avec nos grands-parents et qu’il a regardé leurs vieux albums. Il les as trouvés extrêmement beaux et m’a suggéré de jeter un œil.

Et puis on a pensé à les utiliser pour l’artwork de l’album. Nous nous sommes assis ensemble avec toutes les photos sur la table, nous avons écrit les paroles des chansons et ensuite on a choisi les photos qui nous semblaient correspondre aux chansons …
Vous chantez à tour de rôle sur l’album, et certaines chansons pourraient être chantées aussi bien par une fille que par un garçon, comment choisissez-vous qui chante ?

En fait, on écrit les chansons de façon indépendante l’un de l’autre. Donc tout simplement quand Angus écrit il chante et quand j’écris je chante.
On peut trouver le titre de l’album « Down the way » dans les paroles de la chanson Black Crow. Pourquoi avez-vous choisi d’intituler l’album avec ces mots ?

C’est comme si ces mots en particulier avaient du sens pour nous .. je ne peux pas vraiment te dire pourquoi mais ils en ont.
Il y a déjà plusieurs singles pour ce nouvel album … en France c’est Big Jet plane, mais dans les autres pays c’est And the boys ou Black Crow… est-ce que ces chansons sont celles que vous auriez choisies pour faire découvrir votre musique ? Ou est-ce que vous en avez une autre préférée sur l’album ?

Ma chanson préférée de l’album est Yellow Brick Road. Mais elle dure 7 minutes donc la plupart des radios n’auraient jamais joué une chanson aussi longue. Mais pour moi, elle me rappelle de bons souvenirs de voyages sur la côte californienne et de bons moments passés à jouer de la musique et à boire du vin. Et je pense que les gens peuvent s’approprier la chanson, y associer leurs propres souvenirs et se sentir détendus de ce voyage.
La très belle « Big Jet plane » était déjà présente sur l’album de Lady Of The Sunshine, le projet solo d’Angus. Pourquoi avez-vous décidé de la garder sur votre nouvel album ? Est-ce que vous avez un attachement particulier à cette chanson ?

Yeah. Angus avait vraiment envie de jouer cette chanson live et de la partager avec plus de monde …
Vos trois clips sont très différents les uns des autres, comment sont venues les idées ?

Nous avons été eu la chance de travailler avec des réalisateurs très cool. Pour Big Jet plane, le réalisateur a eu cette idée d’une fille avec un boulot très monotone et fastidieux, voulant s’en échapper. Les paroles parlaient d’emmener quelqu’un au loin, et la jolie manière qu’il a eu de filmer ces images reflète le fait que parfois même les choses les plus simples peuvent devenir extraordinaires.

Kiku Ohe est ce réalisateur et nous allons tourner avec lui une autre vidéo pour Hold On, dans les environs de ce lac salé incroyable au sud de l’Australie … c’est un lieu sacré …. l’Univers s’ouvre là bas.
LA MUSIQUE DES AUTRES
Qu’est-ce que tu écoutes ces temps-ci dans ton lecteur mp3 ?

Bon Iver, Matt Johnson, Ray Lamontagne, Brett Dennen …
Tu as des bons artistes australiens à nous recommander ?

Boy and Bear !!

Jez Mead : « Pickles Hinder Slumber » est un superbe album.

Et The Fumes.
Et dernière question, juste pour illustrer ce moment : d’où est-ce que tu as répondu à nos questions ?

Depuis l’aéroport à la moquette bleue de Melbourne… nous sommes sur le point de prendre un vol pour Hobart.

» www.discograph.com/angusandjuliastone








Angus et Julia Stone sont frère et soeur. Ils ont grandi au bord de l'océan Pacifique, dans une petite ville des environs de Sydney.
Guère surprenant que le soft rock distillé par ces « beach boy and girl » respire le calme, le grand air, l'espace. Mais pas l'indolence, ce qui fait toute la différence. Car on est loin ici, dieu merci, du rock lénifiant et aseptisé popularisé par le surfeur chanteur Jack Johnson et ses nombreux suiveurs. Les chansons d'Angus et Julia ont beau être très épurées et plutôt laid back, elles ne sont pas sans aspérités. Elles sont même chaudement incarnées, habitées et, surtout, salutairement variées.

Il faut dire qu'avant de faire équipe - Down the way est leur second album - le tandem menait des carrières solo séparées, chacun se forgeant des styles bien distincts, presque opposés. A Julia la troublante voix de femme-enfant évoquant tantôt une Björk sobre, tantôt Alison Shaw des Cranes, et les poignantes ballades folk minérales ; à Angus le timbre douloureux d'un Mike Scott des antipodes (sur l'épique Draw your swords, on jurerait entendre les grands Waterboys d'antan) et un vibrant roots rock né d'une écoute obsessionnelle de Harvest.

En misant sur l'alternance, en jouant sur leur différence et leur complémentarité, Angus et Julia Stone évitent toute monotonie, enchaînant en douceur les changements d'ambiance. Un peu comme Lindsay Buckingham et Stevie Nicks du temps de leur brillante reprise en main de Fleetwood Mac dans les seventies. For you, Big Jet Plane, Yellow Brick Road, And the boys sont d'ailleurs autant de tubes soyeux en puissance. Et si Down the way était le Rumours d'aujourd'hui ?

Hugo Cassavetti - Telerama n° 3144








Angus & Julia Stone
Australie
Rock/Pop/Electro


Chantant initialement en solo, le duo de frère et sœur se réunit en 2008 pour un premier album intimiste au succès qui leur fera parcourir le monde. De retour, les voilà munis d’un second opus fidèle à eux-mêmes – "Down The Way" – profondément folk, un brin mélancolique et empreint de soft rock. Entre les cordes d’une guitare le plus souvent acoustique s’alternent les voix douces et habitées des deux Australiens. A la batterie et à la basse qui les accompagnent s’intègrent parfois quelques violons qui vous baladent au gré des chansons. Tantôt sombres, tantôt chaleureux, Angus & Julia Stone écrivent et composent des mélodies rêveuses, en toute simplicité!










http://www.purepeople.com/article/julia-stone-et-benjamin-biolay-flirtent-angus-deserte-avec-la-sexy-isabel-lucas_a99115/1

Julia Stone et Benjamin Biolay flirtent, Angus déserte avec la sexy Isabel Lucas
News publiée Le Lundi 16 Avril 2012

Julia Stone avec Benjamin Biolay, Let's Forget , extrait de By The Horns , second album solo de l'Australienne à paraître fin mai 2012.

En règle générale, accollé à Julia Stone, on trouve son frère Angus. Exceptionnellement, c'est en ce moment le Français Benjamin Biolay qui le remplace, partageant un duo amoureux avec l'Australienne à la charmeuse voix candide, alors qu'Angus et Julia font provisoirement route à part pour publier chacun un album solo : ainsi, tandis que Julia Stone chante, partiellement en français s'il vous plaît, la tendresse Let's Forget en duo avec Biolay (actuellement à l'oeuvre sur un nouvel album personnel ainsi qu'un album hommage à Henri Salvador), Angus Stone joue les cow-boys solitaires avec Bird on the Buffalo avec la complicité subjuguante de sa compatriote Isabel Lucas.
        
"Angus et Julia ont dernièrement profité de vacances bien méritées aux quatre coins du monde. Ils sont maintenant super occupés à travailler sur leurs albums solos respectifs, qui sortiront cette année. Ils seront également en tournée avec ces albums solo avant de se réunir pour un nouvel album d'Angus & Julia Stone", avise depuis un certain temps le site Internet officiel du fameux duo australien (un peu les Cocoon des antipodes), qui tourne abondamment et dont les chansons, également, tournent abondamment sans lui - de Paper Aeroplane à Big Jet Plane en passant par Hold On, le son d'Angus et Julia, intimiste, poétique et toujours arrangé à merveille, voyage allègrement au gré des pubs, séries TV et films (les adeptes de la saga Twilight ont pu entendre leur chanson Love Will Take You dans le récent chapitre Révélation - partie 1).

Julia Stone flirte avec Benjamin Biolay...

Julia Stone, en concert à Paris (Café de la Danse) le 24 avril, publiera le 30 mai 2012 By The Horns (Discograph), son deuxième album solo après le sombre The Memory Machine, coup d'essai bien signé sorti à l'automne 2010. Thomas Bartlett (Antony & the Johnsons, The National) en a assuré la réalisation à New York. Let's Forget, ballade initialement dévoilée au sein d'un EP publié en février, revient dans une version duettée pour l'annoncer, après le sombre et nerveux It's All Okay. Au côté d'une Julia Stone envoûtante, avec sa grâce toujours délicieusement vaporeuse et son grain de voix irrésistiblement accrocheur, Benjamin Biolay offre un contrepoids vocal évidemment très différent de celui d'Angus Stone : le timbre de baryton de Biolay, suavement embarqué dans cette romance bucolique, assuré et sensuel, accomplit un mariage parfait, un accord parfait, avec celui, plus incertain, de Julia. "Toi, moi, nous, le même parfum dans nos cous" : ce tendre rendez-vous est un bijou, qui voit des corps s'entremêler dans l'écume et des voix s'abandonner ("Let's forget all the things that we said") dans des arrangements miroitants. Susurrements et respirations de deux âmes transcendées. Une exquise extase sentimentale oublieuse de tout, qui reflète bien le coeur de By The Horns, album qui s'intéresse au pouvoir de séduction et de tromperie des hommes, au désarroi universel "lorsqu'il est question d'aimer quelqu'un", à la beauté de la quête pour "retrouver cette sensation" : "Nous sommes tous désemparés. Nos coeurs sont faits pour être accueillants et se remplir d'amour. Même blessée, je sais que je serai toujours en quête d'amour", dit (et chante) Julia Stone.

... pendant qu'Angus Stone déserte avec Isabel Lucas

Après Smoken Gun, son premier solo, publié en 2009 sous le pseudonyme Lady of the Sunshine, Angus Stone publiera également son deuxième effort personnel en 2012, vraisemblablement en juillet. Frère et soeur étant immanquablement synchro, lui aussi avait préparé le terrain en février avec la sortie d'un EP autour du single Broken Brights.

Avec un nouvel extrait, Bird on the Buffalo, le style s'avère plus aride : une guitare folk tourne en boucle, en proie à une certaine lassitude, harcelée par une guitare électrique qui lézarde entre les dunes régulières de ce morceau dont la facture peut faire penser à R.E.M. (Losing My Religion) et la voix usée au style parlé d'Iggy Pop pour In the Death Car. Une errance dans laquelle l'auditeur aussi perd ses repères.

La sécheresse de Bird on the Buffalo est mise en scène avec éclat dans le clip, justement tourné en plein désert australien, réalisé par Jessie Hill. Après la vision floue et brûlée par le soleil implacable de Broken Brights, ébloui et apesanti ("Is that the old man walking in the dark ?"), l'image est cette fois d'une crudité et d'une limpidité parfaites, suivant Angus Stone en lonesome cow-boy dans son errance sur le sable et la terre infertile. Les contrastes sont accentués à l'extrême, assortis de quelques effets optiques qui confèrent à la vidéo une aura métaphysique et symbolique. Hibou et loups, animaux mythiques, y concourent, de même qu'une Isabel Lucas impérieuse : la bombe australienne de 27 ans, révélée par la série Summer Bay et starisée par sa participation à Transformers 2 (vue depuis dans Les Immortels, on la retrouvera sur grand écran en fin d'année avec le film de guerre Red Dawn), illumine cette fable suggestive...

G.J.







Angus & Julia Stone : un magnifique opus

http://www.chartsinfrance.net/Angus--Julia-Stone/news-69686.html

Après avoir publié un premier album en 2007, les deux australiens Angus & Julia Stone, frère et sœur dans la vie, dévoileront son successeur, "Down The Way", le 12 avril prochain dans nos bacs. Un disque majestueux, empreint de folk et de mélancolie - déjà porté par deux singles, "And The Boys" et "Black Crown" : découvrez les !
Angus et Julia Stone sont frère et sœur, provenant de Sydney en Australie. Formant un duo folk, ils nous invite à un paisible voyage à travers 13 nouvelles chansons qui composent un nouvel album intitulé "Down The Way", disponible dans nos bacs à partir du 6 avril prochain. Un disque paisible, empreint de mélancolies, n'omettant les mélodies comme c'est si souvent le cas dans les univers de ses groupes indé. Les voix des deux chanteurs s'harmonisent parfaitement, amenant calme, délicatesse. Guitare folk, batterie, harmonica et violon s'unissent ainsi, et se distinguent parfois en solo. Parmi les morceaux coups de cœur de la rédaction, notons "For You", "Big Jet Plane", "Santa Monica Dream", "Walk It Off", "Dray Your Swords", ou "I'm Not Yours". Un opus déjà porté en Australie par deux singles : "And The Boys", et nouvellement "Black Crown".

Depuis la parution de leur premier album "A Book Like This", en 2007 - et classé n°6 dans leur pays, les deux artistes n'ont cessé de voyager à travers le monde, une jolie manière de s'inspirer pour le disque suivant.
«Ce furent les deux années les plus intenses de notre existence. Nous avons vécu quelques sacrées aventures et accompli de bien étranges périples. Le mouvement permanent, les allers et retours, l’amour qui surgit puis disparaît… Nos chansons se sont naturellement intégrées à tous ces moments» déclare Julia.

Par ailleurs, Angus & Julia Stone se produiront sur la scène du Café de la Danse de Paris, le 7 mai prochain.

Angus et Julia Stone sont originaires de Newport dans le Nord de Sydney, en Austalie. Après les EPs "Chocolates And Cigarettes" (2006), "Heart Full Of Wine" (2007), et l'album "A Book Like This", il y a bientôt trois ans, le duo dévoile actuellement l'opus "Down The Way". Celui de la consécration européenne ?








11/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres