Alain YVER

Alain YVER

ANSEL ADAMS

ANSEL  ADAMS





http://www.anseladams.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ansel_Adams

http://www.ratsdebiblio.net/adamsansel.html

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.anat-perez.com/ANAT/PASSIONS/photographes-EU-US/4AnselAdams.jpg&imgrefurl=http://www.anat-perez.com/ANAT/PASSIONS/photographes.htm&usg=__J6VnfslDIb7oqRzF5GLz-0Ev-2E=&h=492&w=389&sz=36&hl=fr&start=5&sig2=jehG7EAhFVvYnxhAPrQ08g&zoom=1&tbnid=Ix3vC_pnS3Z8BM:&tbnh=130&tbnw=103&ei=Cd8WTqrcE8bEswb28bC5Dw&prev=/search%3Fq%3Dansel%2Badams%26um%3D1%26hl%3Dfr%26safe%3Doff%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbm%3Disch&um=1&itbs=1

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://2.bp.blogspot.com/-udA1YohVAb4/TXP0Q6rRYxI/AAAAAAAABUo/641C_VFG09Y/s1600/Ansel_Adams%252B3.jpg&imgrefurl=http://lepromeneurdu68.blogspot.com/2011/03/ansel-adams-un-amoureux-du-grand-ouest.html&usg=__YETeTcWh7ePv8S5bAhl6fEoOZKk=&h=320&w=600&sz=69&hl=fr&start=30&sig2=6roZ1B0VsDDkB4uTwE1lyA&zoom=1&tbnid=5vgOonzYh5ISEM:&tbnh=72&tbnw=135&ei=_d8WTsGEL8TAswbYhcTQDw&prev=/search%3Fq%3Dansel%2Badams%26start%3D21%26um%3D1%26hl%3Dfr%26safe%3Doff%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26tbm%3Disch&um=1&itbs=1


entrevue en anglais
http://www.pbs.org/wgbh/amex/ansel/filmmore/pt.html




Ansel Easton Adams (20 février 1902, San Francisco - 22 avril 1984) est un photographe et écologiste américain, connu pour ses photographies en noir et blanc de l'Ouest américain, et plus particulièrement du Parc National de Yosemite. Une de ses plus célèbres photographies s'intitule Moonrise, Hernandez, New Mexico.

En collaboration avec Fred Archer, Adams développa le Zone system, procédé qui permet de déterminer l'exposition correcte ainsi que l'ajustement du contraste sur le tirage final. La profondeur et la clarté qui en résultent sont la marque de fabrique photographies d'Ansel Adams et de ceux à qui il a enseigné la technique. Dans un premier temps Adams utilisera des appareils photographiques grand format (plus que 4Å~5 pouces), qui malgré leur taille, leur poids, le temps de mise en place et le prix des films sont un bon moyen, de par leur résolution élevée, de s'assurer du piqué de l'image.

Adams fonda le Groupe f/64 avec ses amis photographes Edward Weston et Imogen Cunningham, qui à leur tour, mettront en place le département de la photographie au sein du Museum of Modern Art. Les photographies intemporelles et visuellement saisissantes d'Ansel Adams sont de nos jours encore reproduites sur une grande variété de supports: calendriers, posters, livres, faisant de ses clichés des images célèbres et reconnaissables.

 Biographie

Adams naquit dans une famille bourgeoise de San Francisco. Il était le fils unique de Charles et Olive Adams. Son grand-père avait fondé une entreprise de bois de construction prospère, dont son père hérita bien qu'il fut plus doué pour les sciences que le commerce. Sa famille maternelle était originaire de Baltimore, et son grand-père maternel avait une entreprise de fret mais dilapida sa fortune en se lançant dans des spéculations minières et foncières au Nevada[1].

Ansel était un enfant hyperactif qui tombait souvent malade. À la mort de son grand-père, l'entreprise familiale fut durement touchée par la crise bancaire de 1907 et en 1912 le train de vie de la famille s'était considérablement réduit. Ansel Adams n'aimait pas l'école et son père décida de lui faire arrêter ses études en 1915, à l'âge de douze ans. Adams reçut des cours particuliers, notamment de sa tante Marie et de son père. Il reprit ensuite le chemin de l'école jusqu'en troisième.

Il s'orienta alors vers la musique, mais tout changea lorsqu'à l'âge de 14 ans, équipé d'un no 1 Box Brownie de Kodak, Ansel Adams se lança dans la photographie dans la vallée de Yosemite.


 1 Ansel Adams, 1983a. Ansel Adams: An Autobiography. Boston:
Little, Brown and Co. ISBN 0-8212-1596-5, p. 4






Ansel Easton Adams (20 Février 1902 – 22 avril 1984) photographe américain, né à San Francisco, développeur du système de zone
Photographie par Ansel Adams – Les travailleurs de la montagne Williamson.
Je suis impatient de nouveaux procédés et de nouveaux développements. Je crois que l'image électronique sera la prochaine grande percée. Ces systèmes ont incontournable caractéristiques structurelles, et les deux artistes et les techniciens doivent faire un effort renouvelé pour comprendre et maîtriser.
Ansel Adams.

Connu pour ses photographies de paysages en noir et blanc du parc national de Yosemite aux Etats-Unis (y compris les paysages) et auteur de nombreux ouvrages sur la photographie que sa trilogie de manuels d'instruction technique (la caméra, le négatif et la copie). Il a fondé l'association photographique Groupe f/64 avec d'autres maîtres comme Edward Weston, Willard Van Dyke, Imogen Cunningham et autres.

Leur système de zone est une démonstration de la façon dont l'appareil photo ou le lecteur (ou l'exposition) dans les mêmes mesures de gris à la moyenne de la réflectance de 18% en moyenne. Le photographe doit augmenter l'exposition (ou diminution) en fonction de la façon dont de nombreuses étapes de gris souhaitez définir le point de mesure. Le mètre de tout appareil, y compris numérique, toujours «veulent» de voir la région comme un gris moyen.
Contenu

Life
Ansel Adams: Montagnes Tetons et la rivière Snake (Serpent).
Adams Igleasia, Taos, Pueblo (1942).
Ansel Adams: Sunrise, McDonald Lake, parc national des Glaciers (1942).
Les feuilles au premier plan dans le Glacier National Park (1942).

Ansel Easton Adams est né le 20 Février 1902 à San Francisco, en Californie. Il était considéré photographe et environnementaliste. Lorsque Adams était de seulement 4 ans, ont assisté le tremblement de terre de San Francisco de 1906, où il a subi une fracture du nez.

Seul le fils de Charles Hitchcock Adams et Olive Bray, a grandi dans un environnement de Victoria (sociale et conservatrice). En dépit d'être intelligent, était très timide, qui, couplé avec la dyslexie subi lui a causé quelques problèmes lorsque vous essayez d'intégrer dans l'école. Ansel Adams lutté toute sa vie à défendre et à protéger la nature.

Il a étudié le piano pendant plusieurs années, en lui donnant la discipline et la structure. Il a commencé à prendre des photos en utilisant un Kodak Brownie Box # 1 qui a donné leurs parents. Il a rejoint un club où il a rencontré sa femme, Virginia Best, et ils se sont mariés en 1928, 2 enfants de frai.

En 1927, Albert est venu M. Bender dans sa vie, qui l'ont aidé en donnant de l'énergie et la sécurité.

En 1930, Ansel Adams a rencontré le photographe Paul Strand. Ses images ont eu un impact énorme sur Adams, vous aider à s'éloigner du style pictural et d'aller vers le style de « straight photography », où la clarté de la lentille est la plus importante, et où la photo a à souffrir le plus petit nombre d'ajustements et de des modifications possibles.

En 1927, il a rencontré Ansel Adams Edward Weston, qui deviennent des amis proches. Ensemble, Adams, Strand, Weston et Cunningham formé un groupe appelé f/64 « en 1932. Ce groupe promu et développé « straight photography ».

Adams a été de plus en plus insistant sur son énergie et son enthousiasme. Il a d'abord rendu à New York en 1933 et a rencontré Alfred Stieglitz, un photographe qui a toujours admiré. Stieglitz a aidé à faire sa première exposition.

Le 6 août 1953, Adams a écrit une lettre à Stieglitz, à parler de leur situation économique précaire. Il fut alors qu'il commença à faire de la photographie commerciale. Ce n'était pas quelque chose qu'elle aime, parce qu'il croyait que ne laisserait pas votre créativité, mais lui a donné assez d'argent pour vivre. Il a travaillé pour des marques comme IBM, AT & T, National Park Service et Kodak, et pour des magazines comme Life et Fortune, en plus d'être un consultant photographe pour Polaroid et Hasselblad. Ce travail a non seulement servi à Adams pour le soutien financier ci-dessus, mais vos images en une icône de la beauté naturelle américain connu dans le monde entier.

Weston et Strand a commencé pour lui demander des conseils techniques. Adams a développé le système fameuse zone « , une méthode de mesure et trouve qui a été utilisé pour diviser la graduation de la lumière dans une scène dans 11 domaines différents, allant du blanc au noir. Cela lui a permis de visualiser les différents niveaux de gris dans l'image finale avec une grande précision.

En 1936, il a aidé à organiser la première section de la photographie au Museum of Modern Art de New York (MoMA). Il a rencontré Beaumont (historien) et Nancy Newhall (scénariste-dessinateur). Des travaux ultérieurs avec le travail de Dorothea Lange pour le magazine Life.

Ses images ont commencé à devenir des symboles de l'Amérique, beaucoup d'entre eux se concentrant sur les Yosemite. Ansel Adams se sont battus pour défendre la nature et ses animaux, paysages, restent le sujet principal de ses photographies. Précisément parce que ce fut souvent critiqué parce que il ya peu de voir une personne dans une photo. Le photographe français Henri Cartier-Bresson a dit de lui: «. Le monde est en train de s'effondrer et tout ce qui Adams et Weston sont photographier rochers et les arbres » Malgré vues comme ça, il a reçu le Prix 1981 de la Fondation Hasselblad international.

Certains disent que Adams a photographié des lieux qui n'existent plus, mais pour d'autres c'est l'inverse, certains endroits existent encore en raison de Adams et de son enthousiasme et les efforts pour sauver ces lieux à travers vos photos.

Il est décédé le 22 avril 1984, en raison de l'insuffisance cardiaque, peut-être aggravée par un cancer du pancréas.

Travail
La plupart des photos importantes

Monolith *, Le visage de Half Dome, 1927.
* Rose et bois flotté, 1932.
* Tempête hivernale de compensation, 1940.
* Lever de la lune sur Hernandez, Nouveau-Mexique, 1941.
* Glace sur le lac Ellery, Sierra Nevada, 1941.
Georgia O'Keeffe * et Cox Orville au Canyon de Chelly
* Trembles, Nouveau-Mexique, 1958.

Les livres photo

* Ansel Adams: L'Esprit des lieux sauvages, 2005. ISBN 1-59764-069-7
* America's Wilderness, 1997. ISBN 1-56138-744-4
* Californie, 1997. ISBN 0-8212-2369-0
* Yosemite, 1995. ISBN 0-8212-2196-5
* Les photographies du parc national, 1995. ISBN 0-89660-056-4
* Photographies du Sud-Ouest, 1994. ISBN 0-8212-0699-0
* Ansel Adams: En couleur, 1993. ISBN 0-8212-1980-4
* Courant nos parcs nationaux, 1992.
* Ansel Adams: Images Classic, 1986. ISBN 0-8212-1629-5
* Photographie Polaroid Land, 1978. ISBN 0-8212-0729-6
* Ces Nous héritons: Les parcs d'Amérique, avec Nancy Newhall, 1962.
* Ceci est la Terre américaine, avec Nancy Newhall, 1960. ISBN 0-8212-2182-5
* Naissent libres et égaux, 1944. Spotted Dog Press
Livres Techniques

* Appareil photo, 2002. Editorial: Omnicom. ISBN 84-88914-11-3
* Le négatif, 1999. Editorial: Omnicom. ISBN 84-88914-10-5
* La copie, 1997. Editorial: Omnicom. ISBN 84-88914-07-5
* Exemples: The Making of 40 photographies ISBN 0-8212-1750-X






Zoom sur un grand photographe de la nature:

Ansel Adams et sa seconde nature

Écrit par ines lopes le 16 avril

Plusieurs associent le voyage à la photo (ou la photo au voyage, c’est selon). Photographier un lieu, ses espaces naturels, ses manifestations culturelles, ses gens, ses projets de coopération… tous ces sujets sont de beaux prétextes au voyage (ou vice-versa, c’est selon). Ce billet est dédié à Ansel Adams, photographe de la nature, que j’ai pu découvrir grâce à un documentaire éponyme.

“The Tetons - Snake River” (Par Ansel Adams, Wyoming, 1942)
National Archives and Records Administration, Records of the National Park Service (Libre de droits)
Né à San Fransisco en 1902, Ansel Adams a consacré sa vie à photographier les grands espaces sauvages. C’est à l’âge de 14 ans qu’il visite pour la première fois la Vallée du Yosemite et, plus tard, il en dit ceci : « À partir de ce jour-là, ma vie a été colorée et modulée par la grande énergie terreuse qui émane des sierras ». (traduction libre)
Alors qu’il était adolescent, son père lui offre sa première caméra : une Kodak No. 1 Box Brownie, dans son étui avec bandoulière. Nul besoin de dire qu’il s’agit là d’une révélation (mais semblerait que je le dis quand même). Il se met à photographier tout ce qui l’émeut sur son passage. Sa caméra devient sa seconde nature.
Il passe ainsi sa vie entre la ville de San Fransisco où il fonde une famille et la Vallée de Yosemite où il passe des journées entières à la photographier.
À travers ses photographies, Adams exprime la beauté du monde et vise à montrer que l’humanité est connectée à un monde plus grand. Adams ne se disait pas une personne « religieuse » selon aucune définition conventionnelle, mais la façon dont il s’exprimait reflétait souvent une « transcendance ».
Une lettre d’Adams à son épouse, datant de 1923, disait ceci : « Chère Virginia, le désir d’être parmi les montagnes s’est renforcé en moi dernièrement. Combien de fois ai-je souhaité que la vallée soit telle qu’elle l’était il y a de cela 40 ans; une région sauvage, avec seule un sentier pour chariots la traversant, sans automobiles ni foules. J’adore ces endroits élevés. Ils sont si purs et intouchés. » (traduction libre)
Il milite ensuite avec le Sierra Club pendant de nombreuses années. En 1936, il décide de convaincre le Congress de faire du vaste Kings Canyon Wilderness, au sud-ouest de Yosemite, un parc national. En 1940, Roosevelt signe une loi afin de faire de ce souhait une réalité. Le directeur du parc national écrit à Adams pour lui dire qu’une des voix silencieuses, mais des plus efficaces, fut son livre de photographies. L’art et la politique se rencontraient.
Sans toujours expliquer pourquoi il ressentait ce besoin de photographier et comment il en représentait l’importance, Adams trouvait néanmoins souvent les mots justes. Il écrivait ceci dans une lettre à son meilleur ami Cedric Wright: « L’art est à la fois amour, amitié et compréhension : le désir d’offrir. Ce n’est pas de la charité, qui consiste à offrir des choses. C’est plus que la bonté, qui est le don de soi. C’est à la fois capter et offrir la beauté; le dévoilement vers la lumière des replis internes de la conscience de l’esprit. C’est de recréer sur un autre plan les réalités du monde; les réalités tragiques et merveilleuses de la Terre et des hommes, et de toutes les interrelations entre ceux-ci. » (traduction libre)
Six mois après son décès, un mont fut nommé en son honneur et ses cendres y furent répandues.
John Sarkowski, photographe et conservateur de musée affirme que l’histoire ne connaîtra peut-être jamais un homme qui mettra autant de dévotion, de passion et de confiance à photographier la nature. « Si c’est le cas », dit-il, « ces photographies n’en sont que plus précieuses : elles représentent le dernier témoignage pour les jeunes et pour l’avenir de ce qu’ils auront manqué, et pour ceux qui vieillissent, pour un moment du moins, elles seront un souvenir de ce qu’ils ont perdu. » (traduction libre)
Adams incarne l’amour et le respect de la nature. Il aura dédié sa vie à offrir ses photographies afin de changer la perception qu’ont les gens de la nature, attristé de voir cette seconde « nature » que sont devenus les milieux industrialisés. La nature était pour lui assez belle pour être captée, pour être vécue, pour être chérie et pour être conservée. Aujourd’hui et ici. Demain et ailleurs.
Source :
Burns, Ric (2002). Ansel Adams : A Documentary Film. 100 min. Co-Production Of Sierra Club Productions And Steeplechase Films. (PBS)










« Ansel Adams : 400 Photographies »

 présente l'éventail complet, la plus grande œuvre d'Ansel Adams, en un seul volume pour la    première fois.

Cet ouvrage offre une nouvelle perspective sur sa carrière monumentale.

Les photographies sont classées par ordre chronologique en cinq grandes périodes dans le but de transmettre l'épanouissement d'Ansel Adams comme artiste.

La période commence lors de ses premières photographies faîtes dans le Yosemite et le High Sierra en 1916 pour couvrir ensuite son travail dans les parcs nationaux dans les années 1940, jusqu'à ses dernières photographies dans les années 1960.

Une brève introduction et des essais sur les images sélectionnées fournissent de l'information sur la vie d'Ansel Adams, l'évolution de sa technique, et donnent la parole à sa vision artistique.

Peu nombreux sont les artistes d'une époque qui peuvent prétendre avoir produit quatre cent images d'une beauté aussi significative et durable.

« Ansel Adams : 400 Photographies » est un témoignage de la vision d'Ansel Adams, et de son grand projet d'envergure.









10/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres