Alain YVER

Alain YVER

AUTOUR DE LUCIE

AUTOUR DE LUCIE



//autourdelucie.artistes.universalmusic.fr/

Au départ, il était un groupe de pop que rien ne semblait différencier des autres formations pop-rock-mélancoliques apparues au cours des années 90 dans le paysage musical français. Mais, Autour de Lucie se distingua du lot en exportant avec moult succès sa musique hors des frontières. L'ampleur de leur notoriété, en particulier aux Etats-Unis, est considérée depuis comme un phénomène exceptionnel pour des artistes français.

Autour de Lucie, c'est avant tout sa chanteuse Valérie Leulliot. Née en 1967, elle est l'enfant unique de deux vedettes des médias. Son père, Jean-Michel Leulliot, est journaliste sportif à la télévision et sa mère, Maryse, une des voix les plus célèbres de la station de radio Europe 1. Enfant timide et solitaire, elle passe son bac sans passion puis exerce quelques petits boulots. Mais son truc, c'est la musique. Elle écrit et compose dans son coin avant d'enregistrer ses premières démos en solo en 1992.

AUTOUR DE LUCIE Née en 1967, Valérie Leulliot se dirige vers des études de médecine, après un bac scientifique, avant d’exercer différents petits boulots dans la publicité, la mode et la documentation. Sa passion pour la musique la rattrape au début des années 1990. Elle écrit et compose à la guitare et en janvier 1992, un de ses amis lui propose de faire des maquettes. Ses influences sont alors anglo-saxonnes, elle apprécie les Pale Fountains, les Smiths, mais décide de chanter en français. En mars suivant elle se produit seule sur la scène du Rex Club à Paris. En juin, elle rencontre le guitariste Olivier Durand. Ensemble, ils réenregistrent de nouveaux morceaux en septembre, puis donnent un concert acoustique sur la scène de L’Espace Européen.

En mars 1993, le bassiste Fabrice Dumont rejoint le duo et le groupe Autour de Lucie naît. Frédéric Monvoisin, leur manageur, crée le label Le Village Vert, avec Valérie Leulliot et l’agent du groupe les William Pears. Autour de Lucie peut donc enregistrer son premier album en septembre 1993, sous la houlette de Paco Rodriguez exmembre de Gamine à la production de la plupart des chansons. En octobre, ils participent à la compilation L’Equipe à Jojo, album de reprises de chansons de Joe Dassin aux côtés notamment de Jean-Louis Murat, Dominique Dalcan, et de Daniel Darc. En novembre 1994, après un premier véritable concert en Belgique à Liège en juin précédent, Autour de Lucie publie son album L’échappée belle. Les guitares acoustiques et électriques jouées en arpèges prédominent et mettent en valeur les mélodies de Valérie Leulliot dans des chansons pop ( « L’accord parfait », « Les Ciels de traîne », « Comme si de rien n’était »), parfois rehaussées de cordes (« La ballade du déserteur », « Le Tournesol »), ou d’un hautbois (« Au large déjà »). En janvier 1995, Olivier Durand quitte le groupe et est remplacé par Jean-Pierre Ensuque à la guitare, alors que Bruno Saunier, batteur sur l’album, intègre définitivement l’équipe. Alors que L’échappée belle sort au Japon, Autour de Lucie entame une tournée française qui se termine par un concert en juin au Divan du Monde à Paris, avant de participer à des festivals d’été notamment aux Francofolies de La Rochelle et au festival de Dour en Belgique. De janvier à avril 1996, Autour de Lucie reprend la route, en France, Belgique et Suisse. En juin, leur premier album sort en Angleterre, et surtout aux Etats-Unis où le groupe effectue une tournée promotionnelle en juillet. Autour de Lucie s’y fait connaître et vend plus de 15 000 exemplaires en un an de L’échappée belle, fait exceptionnel pour un groupe français. Entre deux tournées, Autour de Lucie enregistre son second opus à Bruxelles, avec Gilles Martin, producteur notamment de Boire de Miossec et de La Mémoire neuve de Dominique A. Sorti en mars 1997, Immobile, même s’il reste un recueil de chansons pop (« Immobile », « L’eau qui dort »), introduit des guitares plus tranchantes au son plus rock (« Selon l’humeur », « La Vérité », « Sur tes pas »), voire des éléments de musique électronique par le biais de programmations et de samples (« Chanson sans issue »). Autour de Lucie repart en tournée en France, et aux Etats-Unis en juillet à l’occasion du prestigieux festival itinérant Lilith Fair. Le groupe joue ainsi aux côtés de Fiona Apple, Tracy Chapman et des Cardigans, devant parfois 20 000 personnes dans les villes universitaires de la côte Est, avant de revenir pour les festivals d’été en France (Francofolies, La Route du rock) et en Espagne (Benicassim). En septembre 1997, sort un mini album de remixes de « Chanson sans issue » par des musiciens de la scène électronique, notamment DJ Cam et Snooze. En février 1998, Autour de Lucie retourne aux Etats-Unis pour y promouvoir la sortie de son deuxième album. Le batteur Bruno Saunier quitte le groupe pour raisons de santé. Il est remplacé par Sébastien Buffet, qui participe à la nouvelle tournée aux Etats-Unis en juin (dont trois dates à New-York), puis aux concerts à Prague et à Buenos Aires. En 1998, on retrouve Valérie Leulliot chantant en duo avec le suédois Jay Jay Johanson sur son album Tattoo. En 1996, elle apparaissait déjà sur Mes mauvaises fréquentations de Philippe Katerine.


L’année 1999 est consacrée à la préparation et à l’enregistrement du troisième album d’Autour de Lucie. Pour la première fois, le groupe prend son temps et change ses méthodes de travail. Enfermés dans un home studio, les musiciens s’entourent de machines, samplent des disques, effectuent des recherches sonores. Les morceaux ne sont plus composés seulement à partir d’une guitare et d’une mélodie comme auparavant et le format classique de la chanson pop (couplets/refrains) n’est plus respecté. Produit par le groupe et par Ian Caple, réalisateur de Fantaisie militaire d’Alain Bashung, Faux mouvement sort en mars 2000. Mise à part la chanson d’ouverture « Je reviens », ballade acoustique aux sublimes envolées de cordes, l’apport des machines est partout présent, d’une rythmique quasi hip hop (« Vide »), à une autre jungle (« Lent »), en passant par une bossa électro (« Le Salon »), ou des morceaux atmosphériques (« Chanson de l’arbre » sur un texte de Nicolas Falez de Superflu, « Corps étrangers » et sa harpe). Un disque d’électro-pop que Valérie Leulliot définit comme un mélange de chanson française, de musique électronique et de musique de film. Autour de Lucie repart en tournée jusqu’en août 2001, avec un cinquième musicien aux claviers. Lors de leur concert en décembre 2000 à l’Elysée-Montmartre, le groupe est accompagné d’un octuor à cordes et d’instruments à vents (cor, hautbois et trompette). En juin 2001 paraît Autour de Lucie vu par..., album de remixes de leurs chansons par des musiciens de la scène électronique, sorte de continuité à Faux mouvement. Fabrice Dumont fait d’ailleurs partie du projet électro Télépopmusik.


Nos vies limitrophes, quatrième album d'Autour de Lucie paraît en mars 2004. Le groupe ne compte plus que Valérie Leulliot comme membre originel. Elle est accompagnée pour ce quatrième opus par Jean-Pierre Ensuque aux guitares (désormais le plus ancien de la formation), Frédéric Fortuny qui officiait aux claviers lors de la dernière tournée (de mars 2000 à novembre 2001), Sébastien Buffet à la batterie et Sébastien Lafargue à la basse, en remplacement de Fabrice Dumont parti pour se consacrer à Télépopmusik. Toutefois ce dernier réalise les arrangements joués par le Bulgarian Symphony Orchestra. Autour de Lucie est produit par Stéphane Briat (Air, Phoenix, Overhead). Malgré les programmations qui ouvrent le premier titre (" Noyés dans la masse "), ce quatrième opus s'éloigne de l'electro et de l'aspect expérimental du précédent et revient à une pop à l'anglaise limpide et parfaitement maîtrisée. En témoignent " Nos vies limitrophes " et son refrain entêtant, " Mon toujours partant " et son intro piano/voix, " Dans quel pays ", " Femme à l'eau de vie " initialement écrit pour Dani, et deux titres plus dynamiques voire dansants : " Personne n'est comme toi " et " La Grande évasion ". Quant à " Avril en octobre ", ce morceau commence comme une ballade folk intimiste (guitare/voix), avant d'aborder une partie instrumentale avec piano, guitare électrique, batterie, de revenir à la ballade, et de finir crescendo. Autour de Lucie se produit quelques dates en mai et en juin (notamment à La Cigale à Paris le 3 juin), avant d'entamer une tournée à la rentrée, en France, avec des incursions en Suède, Espagne, Italie, Allemagne, Luxembourg et Belgique. Cette série de concerts se prolonge en France en mars et avril 2005, avec notamment un passage au Café de la danse le 21 mars. Le groupe participe à On dirait Nino, hommage à Nino Ferrer, et reprend "La rua Madureira". Valérie Leulliot prépare un album solo prévu pour l’automne 2006. © Le Hall de la Chanson.


24/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres