Alain YVER

Alain YVER

DANIEL DARC "Chapelle Sixteen"

DANIEL DARC "Chapelle Sixteen"








"Le disque de Daniel Darc est une divine surprise, une belle lettre d'adieu." Télérama

"Chapelle Sixteen sort à titre posthume. Onze titres parmi les plus personnels et autobiographiques jamais écrits par l'ancien Taxi Girl, parés d'orchestration souvent solennelles alliant sobriété et élégance."
Les Inrocks

"Parmi les sensations de cette rentrée, une émotion certaine nous saisira avec la découverte de Chapelle Sixteen, l'album laissé en héritage par Daniel Darc. Poignant."
A Nous Paris

"Chansons d'outre-tombe. Emouvant."VSD





Chapelle Sixteen


Daniel avait enregistré ses voix et choisi les onze chansons de l'album.
Quand Daniel Darc s'est éteint, le 28 février 2013, il venait de terminer l'essentiel de son travail sur Chapelle Sixteen. Il avait écrit, il avait chanté, il avait trié.
La méthode était la même que pour l'album précédent, La Taille de mon âme. Avec le compositeur Laurent Marimbert, il réalisait depuis septembre des maquettes très abouties, presque pré-produites. Puis, trois jours avant son départ, ils avaient discuté du choix final, de l'ordre des chansons et des couleurs instrumentales de chacune.
Quand Laurent Marimbert, quelques jours plus tard, s'est trouvé seul, il a choisi de suivre exactement les directions dessinées à ce moment-là avec Daniel Darc – un album plus ambitieux, plus large, mais en même temps intime et franc comme jamais.
Ses trois précédents albums, Crèvecœur, Amours suprêmes et La Taille de mon âme, évoquaient beaucoup son dialogue avec Dieu et son chemin de foi et de paix. Chapelle Sixteen est plus centré sur la vie terrestre, sur l'expérience d'une vie extrême et sans demi-mesure. Il le chante dans Des idiots comme moi : « Dans un tel ciel les anges ne risquent pas leurs ailes / Juste un idiot comme moi / Dans un fond si profond aucun poisson / Juste un idiot comme moi ».
Avant de commencer à écrire, Daniel Darc avait évoqué l'idée d'un spectacle chanté qui raconterait une histoire – son histoire. Puis il a abandonné l'idée, qui risquait de trop le contraindre. Mais la sincérité est restée. Dans La Dernière fois, chanson sur quelques femmes, « quelques regrets » et « quelques remords », il se dit « condamné à vie » – une belle formule qui dit la puissance de volonté et de désir d'un homme à l'existence si vertigineuse.
Il chante la tranquille espérance, la certitude que « pour nous il reste un peu de place au Paradis ». Et quand il évoque de manière bouleversante, dans Ita Beila, le souvenir de sa grand-mère paternelle prise dans la rafle du Vel' d'Hiv' et assassinée à Auschwitz en 1942, il affirme encore sa foi inébranlable en l'humain – « Tout est tout, rien n'est rien ». Et s'il fallait n'écouter que le message livré par Daniel avant de s'en aller, on aurait le sentiment que rien n'est jamais perdu, comme le dit l'étonnant titre de onze minutes qui clôt l'album, Les Enfants. En partie improvisée, cette chanson poignante rappelle l'immensité des choix qui s'ouvrent à chacun et l'inépuisable pulsion de vie qui peut sauver les « enfants qui ne font pas leur prière (…) enfants qui dorment dans la rue ». Et surtout que « la tendresse brise tout ».
Cet homme éperdu d'amour voulait un disque vaste, haut, dense. Il avait aussi demandé à Laurent Marimbert de le terminer seul s'il venait à lui arriver quelque chose. Le compositeur a arrangé les chansons sans tiédeur, sans timidité, sans fausses pudeurs. Un peu de place au Paradis ou Sweet Sixteen sont d'un rock acéré et dru, l'orchestre a des splendeurs à la George Martin dans Les Trois Singes ou Mauvaise journée, le piano ose la valse lente à la Gainsbourg dans Des idiots comme moi, la guitare électrique froisse un funk dans Un peu de sang, des parfums de soul hollywoodienne sous-tendent La Dernière Fois…
Et la voix de Daniel est incroyablement proche. Tantôt rêveuse, tantôt fourbue. Tantôt radieuse, tantôt emplie de compassion. Une voix qui lance « y'en a marre de demain », qui évoque « les sanglots jamais assez longs », qui passe de la nuit au plein soleil. C'est aussi ce que raconte cet album : la pulsion de vie après avoir frôlé la mort, le bonheur qui n'effacera jamais la tristesse mais qui éclot quand même, le courage qui ne s'épuise pas malgré l'affliction.
Si cet album n'était pas posthume, peut-être n'entendrions-nous pas les Variations semées çà et là dans l'album. Bribes de voix d'un artiste heureux en studio qui tente, qui commente, qui cite quelques vers d'Allan Ginsberg, qui essaye, qui improvise, qui cherche. Daniel est mort mais cette voix-là est vivante. Furieusement vivante.
On l'entend encore dans une douzaine d'autres chansons écrites dans le même élan, et que Daniel n'avait pas retenues pour l'album. Elles sont présentées ici sur un second CD de maquettes laissées en l'état. Des documents qui prolongent l'émotion et la compréhension : textes bouleversants, reprises de vieilles chansons du patrimoine, délires de musicien… Des chansons à jamais inachevées, parce que Daniel les avaient écartées de Chapelle Sixteen, mais publiées aujourd'hui pour ne laisser ni regret, ni rumeur, ni soupçon. Et pour continuer d'entendre Daniel Darc – si vrai, si proche, si grand.

http://www.danieldarc.fr/bio-daniel-darc-chapelle-sixteen/







Daniel Darc post-mortem
Publié le 05/09/2013

coup de cœur
On est encore sous le choc de sa mort, intervenue le 28 février 2013. D'abord parce qu'il incarnait pour beaucoup une folle jeunesse rythmée par la pop élégante de Taxi Girl. Ensuite parce que sa renaissance fut bouleversante, dans les années 2000, avec trois disques éblouissants, dont le dernier en date, «La Taille de mon âme». Daniel Darc avait commis tous les excès avant de devenir un chrétien fervent. Il est donc normal qui ressuscite aujourd'hui avec «Chapelle Sixteen» (Epic/Sony Music, sortie le 30 septembre), un double album posthume qui prend aux tripes, à l'image du concert sur le fil donné le 29 février 2012 au Bikini de Ramonville. Une soirée rare. Un moment de grâce. Un sacré artiste.
Par Jean-Marc Le Scouarnec

http://www.ladepeche.fr/article/2013/09/05/1701716-daniel-darc-post-mortem.html






Daniel Darc, toujours là avec "Chapelle Sixteen"
par Le Soir le 5 septembre 2013

Sept mois après son décès, Daniel Darc est encore là. Sony publie fin septembre l'album posthume du rockeur, "Chapelle Sixteen", sur lequel il travaillait dans les derniers mois de sa vie. 
Chapelle Sixteen a été écrit et composé avecLaurent Marimbert. Le chanteur Daniel en avait déjà enregistré les voix et choisi les chansons.
Laurent Marimbert a poursuivi et parachevé le travail, dans le respect des directions tracées par Darc, pour un premier CD comprenant 15 titres.
Un second CD, titré "Les inachevés" présentera une autre quinzaine de morceaux, sur lesquels Daniel Darc n'avait pas fini de travailler, et que Sony publie en l'état, "pour ne pas trahir l'intention de l'artiste".
CD1 "Chapelle Sixteen"
1- Les trois singes
2- Un peu de place au paradis
3- Sweet Sixteen
4- Un peu de sang
5- Variations 5
6- Que sont devenus les hommes
7- Variations 6
8- La dernière fois
9- Des idiots comme moi
10- Période bleue
11- Mauvaise journée
12- Variations 7
13- Ita Bella
14- Variations 8
15- Les enfants
CD2 : « Les inachevés »
01- Combien de battements
02- Bottes de skaï
03- Interlude 6
04- Morning Glory
05- Le dernier jour sur terre
06- Interlude 3
07- La folle complainte
08- Le temps des larmes
09- Jeu à 13
10- La complainte de la butte
11- Bonus LP12 guitare rock
12- L'ennui
13- Quand la ville dort
14- C'est quoi l'amour.

http://blog.lesoir.be/frontstage/2013/09/05/daniel-darc-toujours-la-avec-chapelle-sixteen/








Daniel Darc : un album posthume fin septembre

Le 21/08/2013 
Valérie Lehoux

Un album posthume de Daniel Darc, intitulé Chapelle Sixteen, sortira le 30 septembre 2013. On savait qu'au moment de sa disparition, en février dernier, le chanteur travaillait à la conception d'un nouveau disque avec Laurent Marimbert (qui avait déjà officié sur l'album précédent, le très réussi, La taille de mon âme). Une grande partie des voix avaient été enregistrées ; Laurent Marimbert a eu la tâche d'achever la composition et la réalisation du disque à partir de ces enregistrements.

Chapelle Sixteen, dont la tonalité générale semble très autobiographique, sortira chez Jive Epic.

L'hiver dernier, Daniel Darc avait également entrepris de se raconter au journaliste Bertrand Dicale, qui a fait de leurs entretiens la matière d'une biographie très touchante, publiée chez Fayard et toujours disponible.

http://www.telerama.fr/musique/daniel-darc-un-album-posthume-fin-septembre,101309.php






Daniel Darc ressuscité le temps d'un album
19/08/2013 | 15h05

Entamé avant la mort du chanteur, un album posthume de Daniel Darc est attendu fin septembre.
Le projet, dit-on, était largement avancé lorsque Daniel Darc a eu la mauvaise idée de disparaître en février dernier. Un ultime album paraîtra donc à titre posthume le 26 septembre, réalisé comme le précédent, La Taille de mon âme, par Laurent Marimbert, avec lequel Daniel avait écrit pour l'occasion plus de 25 titres.
Au départ, l'idée était de raconter l'histoire du chanteur, qui vaut en effet son pesant de romanesque, éventuellement pour en faire un spectacle. De ce projet un peu f(l)ou, il reste ainsi des chansons parmi les plus personnelles et autobiographiques jamais écrites par l'ancien Taxi Girl, parées d'orchestrations souvent solennelles, d'une grande sobriété et élégance.
"On commençait toujours par enregistrer les voix avec Daniel, précise Laurent Marimbert. Je profitais des moments où il était en forme pour mettre le plus de choses en boîte. Ensuite la musique se construisait autour de cette voix, avec laquelle j'ai donc du vivre comme avec un fantôme pendant deux mois."
Onze titres (et quatre interludes baptisés Variations) ont donc été achevés après la mort de Darc, certains assez rock (Un peu de place au paradis, Sweet sixteen), d'autres sous influence jazz et soul (Un peu de sang, La dernière fois), Velvetienne (Que sont devenus les hommes), ou simplement en piano-voix (le très beau Des idiots comme moi).
C'est la mère de Daniel, elle-même disparue depuis, qui a poussé pour que l'album puisse voir le jour et elle n'a pas eu tort car le résultat n'a rien d'une exploitation mercantile d'un cadavre mais, au contraire, constitue la plus belle sortie dont on pouvait rêver.
En accompagnement de l'album, un second disque de démos non achevées sera offert, histoire de vider une fois pour toute les tiroirs, et éviter d'autres exploitations ultérieures plus douteuses.

par Christophe Conte

http://www.lesinrocks.com/2013/08/19/musique/daniel-darc-ressuscite-le-temps-dun-album-11418129/






Le 26 septembre prochain sortira Chapelle Sixteen, album posthume de Daniel Darc sur lequel travaillait l'artiste avant sa disparition tragique en février dernier.

C'est Laurent Marimbert, qui avait déjà réalisé le précédent album de Darc, La Taille de mon âme, qui a travaillé seul sur ce nouvel opus, avec les voix déjà enregistrées du chanteur. "Je profitais des moments où il était en forme pour mettre le plus de choses en boîte. Ensuite la musique se construisait autour de cette voix, avec laquelle j'ai donc dû vivre comme avec un fantôme pendant deux mois", confiait-il récemment aux Inrocks.
Chapelle Sixteen est composé de 11 titres et 4 interludes (sobrement appelées Variations) aux textes personnels et autobiographiques, signés de la plume toujours juste de Darc. Cet opus possèdera des tonalités rock, jazz, soul et flirtant parfois avec les influences du Velvet. Sur quelques morceaux, la voix particulière du chanteur sera aussi sobrement accompagnée d'un piano.
Daniel Darc et Laurent Marimbert devait présenter le jour de la mort de l'artiste Chapelle Sixteen au label. Il s'est transformé en bel hommage posthume, quelques mois après la disparition de cet artiste torturé qui a inspiré toute une génération, de Lescop à Adrien Viot. L'album sortira le 26 septembre sur le label Jive Epic. Il sera accompagné d'un second disque de démos, pour éviter de prochaines récupérations.

http://www.villaschweppes.com/article/hommage-a-daniel-darc_a2402/1




FAN DE DARC
https://www.facebook.com/pdolpha/about










08/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres