Alain YVER

Alain YVER

DJ PREMIER

DJ PREMIER







www.djpremierblog.com

//www.facebook.com/DJPremierOfficial


//www.youtube.com/watch?v=3VnMZJtP6-A

//www.youtube.com/watch?v=zMhRtxjFY0k

//www.youtube.com/watch?v=mnl7Q_IBXbw

//www.youtube.com/watch?v=2fuxJGhTPDk









DJ PREMIER
est une légende dans le monde du hip hop. Originaire de Houston (Texas), DJ Premier a produit dans sa carrière de très nombreux rappeurs, principalement de New York, et il est à l'origine de nombreux beats parmi les plus légendaires de la East Coast.
DJ PREMIER s'est démarqué magistralement par ses productions sonores aussi simples qu'efficaces, qui portent toutes une empreinte inimitable (notamment grâce à sa façon unique de découper ses samples et de les réagencer de façon percussive), et par des techniques de scratch relativement sommaires mais supra jouissives. C'est là toute la force et l'originalité de Primo : créer une incroyable rythmique avec des sons apparemment basiques.
Les MCs et les groupes les plus prestigieux de ce courant musical ont travaillé avec DJ Premier : Mobb Deep, Notorious B.I.G, Nas, MOP, Jay-Z, Kanye West, Mos Def, Bumpy Knuckles … sachant que derrière sa production, le succès sera quasi-automatique en retour de la part du public.
En plus de produire, DJ PREMIER parcourt le monde pour jouer, avec le même talent, ses sets devant son public qu'il a toujours fasciné, autant par son humilité que par sa discrétion et la passion sans limite qu'il voue à la culture hip-hop.

www.djpremierblog.com






DJ Premier produit pour un français!

Posté le 02 Octobre 2010  par b2style

"Primo a fait un beat pour Soulkast, un rappeur français!" En entendant ça dans une conversation , il est probable que la réaction normale soit de traiter son interlocuteur de mytho. Et pourtant non!
En effet Soulkast, membre du groupe Da Hypnotik, amoureux du Hip Hop et puriste incollable, fait parler de lui depuis quelques jours. Plus exactement depuis que Dj Premier en personne a annoncé sur son blog officiel avoir produit pour le français. Exploit dans ce rap hexagonal, le MC aura su créer un buzz sans passer par la case prison ou par une polémique quelconque. Le talent et des invités de renom auront suffit à Soulkast pour élargir son public.
Oui, car en invités de marque, le rappeur s'y connait. Il a effectivement fait appel a des légendes du Hip Hop comme Talib Kweli, Ghostface Killa ou encore Bone-n-Thugs Harmony. A cette liste de featurings ils faut ajouter Onyx ou Das Efx, mais encore les français IAM, Médine et Kery James.
Grosse pression donc pour Soulkast, qui doit maintenant montrer qu'il est au niveau et qu'il peut kicker une prod de l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur producteur au monde. Nous saurons ça le 29 octobre, date à laquelle sera lâchée la "Première salve" produite par l'ex moitié de Gangstarr...

//www.booska-p.com/new-dj-premier-produit-pour-un-frana-ais-n1133.html#article-texte







Tracks - DJ Premier - Roi de la galette

Un reportage de Stéphanie Binet

Le bien nommé DJ Premier, médaillé d'or des platines, a fait la gloire des rappeurs de la planète et de feu Guru. La moitié de Gang Starr sort de l'ombre.

Son vrai nom, c'est Martin. Mais son surnom, DJ Premier, lui va comme un gant. Depuis trente ans, la seconde moitié du groupe phare du rap East Coast, Gang Starr, est l'un des Dj les plus courtisés de la planète.

L'étudiant en électronique né à Houston, Chris Martin, alias DJ Premier, rencontre l'éducateur de rue Guru, fils d'un juge de Boston.
DJ Premier et Guru forment Gang Starr en 87.

Deux ans plus tard ils sortent leur premier album et pendant dix-sept ans, ils vont écrire les plus belles pages du rap new-yorkais
et bouleverser le rap en pleine fièvre bling-bling.

Pour eux, nés en 66, rien ne vaut la patine des vieux disques de jazz qu'ils sont les premiers à injecter dans leur rap.

En 90, le titre de Gang Starr, Jazz Thing, est utilisé par le réalisateur Spike Lee pour son film Mo'Better Blues. Le duo est alors programmé dans tous les festivals de jazz américains et européens. On leur donne une étiquette inédite : Jazz-Rap.
Vingt ans plus tard, elle continue de coller à DJ Premier, qui en un peu ras la caquette.

Jazz Thing, Gang Starr

Dès le milieu des années 90, Premier devient l'un des producteurs les plus cotés du hip-hop. Toutes les stars s'arrachent ses boucles numériques : Nas, Notorious BIG, Jay-Z, KRS One, Mos Def, Common, Erykah Badu et même la blonde Christine Aguilera.

Après la séparation de Gang Starr en 2004, Guru a collaboré avec l'étrange producteur New Yorkais, Solar. Bientôt ce dernier coupe le MC de sa famille et de ses amis.

À la mort de Guru le 19 avril 2010 - nouvelle que Premier apprend à la télé - Solar publie une lettre du rappeur qui interdirait à DJ Premier d'utiliser le nom de Gang Starr.
Mais pour Premier, tout ça, c'est du bidon.

//www.arte.tv/fr/tracks-dj-premier-roi-de-la-galette/3436016,CmC=3436216.html








Ici le hip-hop est élevé au rang d'art de vivre
Interview de Dj Premier
Posted on 8 mars, 2013 by rapandco

inSharChristopher E. Martin alias Dj Premier, fondateur du groupe Gang Starr avec Guru, débuta sa carrière en 1986. Scratch deejay et producteur légendaire il a travaillé avec les plus grands de Nototrious BIG, Nas, Jay-Z en passant évidemment par Guru, Jeru The Damaja, MOP, Mobb Deep ou encore Method Man. Il est, en plus de 25 ans de carrière, l'auteur de dizaines et de dizaines de classiques, entrés depuis au Panthéon du Hip-hop.
C'est avec un peu d'appréhension que l'on rencontre un tel monument de la culture Hip-hop et malgré avoir fait les démarches habituelles pour obtenir une interview, c'est presque par hasard que je tombe sur Dj Premier réglant ses balances en compagnie de DJ Swa dans la salle de La Laiterie en ce glacial mardi 12 février. A quelques mètres de moi, bonnet péruvien visé sur la tête, il enchaîne ses classiques tels que N.Y. State Of Mind, Boom ou encore Rugged Neva Smoove des MOP. Après un accueil chaleureux de Scott, le manager, je profite de ce concert privé et de la voix rauque de Primo. Quelques minutes plus tard, le producteur débarque dans notre couloir, en toute simplicité, de son pas lourd et tranquille. Alors que le stresse monte quelque peu, il nous salue en souriant.
RapAndCo : Tu es venu à Strasbourg, il y a deux ans. Qu'est que tu penses du mouvement hip-hop local ?
Dj Premier: Le Hip-hop local? J'aime le hip-hop peut importe d'où il vient, j'aime tout ce qui représente la culture, tu vois, les scratch deejays, les rappeurs, les b-boys, les b-girls, les beatboxers. Peu importe d'où ils viennent, ils représentent la culture hip-hop et c'est ce que nous faisons. Nous n'avons pas le même langage mais nous sommes de la même famille et Strasbourg est une partie de cette famille.
RapAndCp : Je crois que tu connais bien Dj Swa…
Dj Premier: Ouai, c'est mon gars! On s'est croisé il y a quelques années, il a la musique dans la peau. On est devenu bons amis, il est d'ailleurs venu à New York l'an dernier. Il est bon et peut encore évoluer.
RapAndCo : Qu'est-ce-que tu penses de la nouvelle génération de emcee comme Joey Bada$$ ?
Dj Premier: Joey est un bon gamin, il a 19 ans, il apprend. Il me rappelle moi quand j'étais plus jeune et que j'ai rejoint Gang Starr. Aujourd'hui j'en ai 46 et je suis toujours un fan de Hip-hop, je suis un junkie de cette musique, de cette culture…Tu sais l'âge n'a pas d'importance quand tu es un artiste c'est ta passion qui te guide. C'est comme l'amour pour une femme, tu es amoureux pour toujours, ou est-ce-que tu vas aller avec quelqu'un d'autre. Le Hip hop est cette fille que j'aimerais toujours.  
RapAndCo : Quel regard portes-tu sur l'évolution de la musique Hip-hop, ces vingt dernières années ?
Dj Premier: La musique a toujours évolué, le son change, les jeunes apportent une autre fraîcheur, nous nous voulons préserver le style des années 90. Je veux continuer à faire ce style de musique hardcore, à base de boomp bap, de scratchs et de samples, c'est ce que je fais depuis toujours.
RapAndCo : Quels sont tes projets pour cette année? Pour la première fois tu as travaillé avec Eminem sur son prochain album, qu'est-ce-que tu peux nous dire à ce sujet ?
Dj Premier: Avec Eminem, nous avons parlé de ça, je lui ai envoyé quelques beats et j'espère être sur l'album, tu vois. Maintenant, je travail sur mon label Year Round Records on va sortir l'album d'NYGz et aussi de Khaleel, un artiste du Texas que j'ai signé. On prépare également celui Bumpy Knuckles, Lady of Rage et on vient de commencer l'album de MOP. Nous recommençons à travailler ensemble, la dernière collaboration était folle. Nous avons déjà quatre morceaux et ils sont plutôt hardcores ! (sourire)
RapAndCo: L'an dernier tu as sorti The Kolexxxion, un album commun avec Bumpy Knuckles. Est-ce vrai que les beats qui sont sur l'album, sont des beats que d'autres artistes avaient refusé? Pourquoi les avoir utilisé sur ce projet ?
Dj Premier: Ouai, le projet s'appelle Kolexxxion parce que c'est en quelque sorte un mélange d'anciens et de nouveaux morceaux entre Bumpy et moi. Certains beats étaient en effet destinés à d'autres artistes qui ne les ont pas utilisé pour pleins de raisons, je les ai donc donné à Bumpy et de là est née l'idée de faire un projet commun.
RapandCo : Comment vois-tu ton héritage et celui de GangStarr?
Dj Premier : L'héritage de Gang Starr continue de grandir. Moi, le fils  de Guru, la mère de son fils, son neveu Justin et sa famille nous allons démarrer l'entreprise Gang Starr. Nous allons ouvrir un site internet dédié à Gang Starr, avec un magasin officiel Gang Starr où il y aura du merchandising, des tee-shirts, des casquettes, des briquets, des parapluies… tu vois il y aura de tout. Côté musique, avec les membres de la Gang Starr Foundation on travaille également sur un album…
RapAndCo : L'album sortira cette année ?
Dj Premier : Non, probablement l'année prochaine, on a besoin de plus de temps. Il y aura tout le monde, Big Shug, Jeru The Damaja, Group Home, Fabidden, NYGz. Ce sera dope !
RapAndCo: Tu viens de Houston au Texas. Quel est ton avis sur la scène hip-hop de là-bas ?
Dj Premier: Bas, je suis rapidement allé à New York parce qu'à l'époque on n'avait pas le choix, on parle de 1979, 1980. Avant 1987,1988 et les débuts de NWA, Too $hort, des choses comme ça, il fallait aller à New York. Le premier groupe du Texas qui a connu le succès, ça a été Geto Boys avec Scarface, Willie D, Bushwick Bill, à partir de là, la scène locale a commencé à se développer.
RapAndCo : Connais-tu des producteurs français ?
Dj Premier : Non pas vraiment mais des groupes français, des rappeurs français comme IAM par exemple. Mais Swa m'a fait une petite liste de rappeurs français que je pourrais écouter (il sort son Blackberry)…La Cliqua, les Sages Poètes de la Rue, Oxmo Puccino, La Rumeur, Youssoupha, Lunatic, 45 Scientific…( le tout prononcé avec un bel accent américain).
Propos recueillis par Thomas Rahoual (rahoualthomas )

//rapandco.fr/2013/03/08/interview-de-dj-premier/






DJ Premier


Informations générales
Surnom
Primo
Nom
Christopher Edward Martin
Naissance
21 mars 1966 (46 ans)
Houston, Texas
Activité principale
Producteur, DJ, compositeur
Genre musical
Rap
Instruments
Boîtes à rythmes (Akai MPC 60)
Platines vinyls
Années actives
1984–présent
Labels
Wild Pitch Records (1987-1990)
Virgin Records / Noo Trybe Records (1991-2003)
Year Round Records (2002-)
Works Of Mart (2006-)

DJ Premier, surnommé « Primo », de son vrai nom Christopher E. Martin, (21 mars 1966 à Houston - ) est un DJ et producteur de hip-hop américain.

Biographie

DJ Premier est une légende dans le monde du hip-hop. Originaire de Houston (Texas) et ayant étudié l'informatique à l'université texane de Prairie View, DJ Premier a produit (c'est-à-dire « réalisé » la partie instrumentale d'un morceau) pour de très nombreux rappeurs, principalement de New York, il est à l'origine des beats les plus légendaires du rap East Coast.
DJ Premier s'est démarqué magistralement par ses productions sonores aussi simples qu'efficaces, qui portent toutes une empreinte inimitable (notamment grâce à sa façon unique de découper ses samples et de les réagencer de façon percussive), et par des techniques de scratch relativement sommaires mais très efficaces. C'est là toute la force et l'originalité de « Primo » : créer une incroyable rythmique avec des sons apparemment basiques mais qui va dégager une identité propre à chaque morceau, tout en s'adaptant à un MC particulier et en conservant son propre style. En effet, nombreux sont les artistes de rap à lui commander des morceaux exclusivement, sachant que derrière sa production, le succès sera quasi-automatique en retour de la part du public.
Utilisant à merveille des samples issus principalement de grands noms du jazz, de la soul tels que Nina Simone, Otis Redding ou encore Wilson Pickett, il est une valeur sûre en matière de goût pour ceux avec qui il travaille. Comme son acolyte Guru, aujourd'hui décédé, il déclare être d'abord sensible à une voix chez un rappeur1, d'où le fait qu'il ait collaboré depuis ses débuts avec des MCs aux voix autant caractéristiques que charismatiques, notamment Guru, M.O.P., Big L, Freddie Foxxx, Big Shug, Nas ou encore le vétéran de Queensbridge, Blaq Poet.
Les MCs et les groupes les plus prestigieux de ce courant musical new yorkais ont tous travaillé avec DJ Premier : Mobb Deep, Non Phixion, The Notorious B.I.G., Nas, KRS-One, GZA, AZ, Crooklyn Dodgers, M.O.P., Capone-N-Noreaga, Jay-Z, Kanye West, Afu-Ra, Rakim, Mos Def, Das EFX, D.I.T.C., Blaq Poet, Kool G Rap, Edo G.. Il a également participé à de nombreux rapprochements avec des artistes issus de la côte Ouest comme Compton's Most Wanted, Ras Kass ou Snoop Dogg et également avec le légendaire rappeur Tupac Shakur, en produisant deux morceaux sur l'album East Coast/West coast One Nation , projet qui devait mettre un terme à la rivalité East/West, mais qui n'a malheureusement jamais vu le jour suite à l'assassinat de 2Pac.
DJ Premier a aussi contribué comme moitié complémentaire avec Guru, un rappeur de Boston, au légendaire groupe Gang Starr qui, en six albums, s'est imposé comme un des groupes de rap les plus fameux. Cependant, face au succès en demi-teinte de leur dernier album, Guru a préféré s'orienter sur des projets plus personnels comme la suite de sa collection Jazzmataz. Lors des shows où Gang Starr se produisait, le duo entre Guru et Primo reflétait plus que jamais la symbiose du DJ et du MC sur scène. Jusqu'en 1994 ses productions étaient très « jazzy ». L'album Hard to Earn a marqué un tournant avec des productions plus sombres. DJ Premier voulait prouver que l'appellation systématique du producteur de « rap jazz » était un peu réductrice pour un compositeur de son rang1.
Parallèlement à ses nombreuses productions, DJ Premier achète en 2003 le plus mythique des studios new yorkais, le D&D, dans lesquels les albums les plus prestigieux du rap américain ont été enregistrés. L'endroit est réputé sale, vieux, mal chauffé, petit et inconfortable mais il représente à lui seul toute une époque car les plus grands rappeurs s'y sont succédé, de Nas à Biggie Smalls.
Depuis, en plus de produire, il parcourt le monde pour jouer, avec le même talent, ses sets devant son public et promouvoir les artistes de son label Year Rounds Records.
DJ Premier a aussi toujours fasciné, autant par son humilité, que par sa discrétion et la passion sans limite qu'il voue à la culture hip-hop.
Discographie
avec Gang Starr
    •    1989 : No More Mr. Nice Guy, (Wild Pitch Records)
    •    1991 : Step in the Arena, (Chrysalis Records)
    •    1992 : Daily Operation, (Chrysalis Records / Emi)
    •    1994 : Hard to Earn, (Chrysalis Records / Emi)
    •    1998 : Moment of Truth, (Noo Trybe Records / Virgin)
    •    1999 : Full Clip: A Decade of Gang Starr (Noo Trybe Records / Virgin)
    •    2003 : The Ownerz, (Virgin)

//fr.wikipedia.org/wiki/DJ_Premier










20/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres