Alain YVER

Alain YVER

EFFET SABATIER & SOLARISATION

EFFET SABATIER
            &
SOLARISATION








http://www.brusselsmiroir.be/debut1.htm

http://fr.wikibooks.org/wiki/Photographie/Tirage_des_%C3%A9preuves/Effets_sp%C3%A9ciaux_en_noir_et_blanc

http://www.istaota.fr/ista3/glossaire-de-la-photographie.html?start=18

http://patricephotoblog.wordpress.com/2010/05/




EFFET SABATIER

Sabatier (effet) Ou pseudo solarisation.
C'est l'inversion partielle d'une image photographique soumise à une exposition en lumière blanche en cours de développement.


La « solarisation », ou plutôt la pseudosolarisation
Pseudo-solarisation ou effet Sabatier

Il s'agit ici non pas de la solarisation proprement dite, qui est un effet d'inversion des images sous l'action de luminations énormes, mais de d'un phénomène connu sous le nom d'effet Sabatier. Lorsque l'on expose uniformément à une lumière actinique une épreuve en cours de développement, celle-ci tend à noircir uniformément, sauf au niveau des zones de séparation des densités opposées (des blancs et des noirs) qui sont soulignées par un fin liséré. En agrandissant et en recontrastant si besoin est l'image obtenue, on obtient un effet de contour négatif ou positif sur toutes les zones comportant des séparations nettes.

Les paramètres qui influent sur l'image finale sont si nombreux qu'il est pratiquement impossible de reproduire deux fois la même image finale, il faut donc compter énormément sur la chance. L'effet Sabatier donne de meilleurs résultats sur les films lents que sur les films rapides, et on peut aussi le pratiquer sur des tirages, à condition d'avoir une grande poubelle à proximité immédiate.








SOLARISATION



source de la photo ici
http://www.darqroom.com/photo/paint-it-black-48503/solarisation-1689369

http://www.studio-plus.fr/retouche-numerique/la-solarisation.html



« solarisation« . La solarisation permet d’inverser les valeurs d’un tirage positif papier en exposant à la lumière actinique le papier en cours de développement. On peut aussi obtenir cet effet sur le négatif. Il s’agit d’un effet découvert en 1862 par Sabatier (on le trouve sous le nom d’effet Sabatier), mais cette technique doit sa reconnaissance publique notamment à Man Ray.


La solarisation d'une émulsion est une inversion partielle ou totale des densités d'une image qui intervient après une très forte surexposition. Ce phénomène est également connu sous le nom d'effet Sabatier.

Il s'agit d'une technique utilisée au tirage pour les effets spéciaux que l'on obtient (voir les nombreux tirages de Man Ray qui a utilisé fréquemment cette technique).

Il s'agit d'exposer le tirage en cours de développement à l'exposition d'une lampe placée au dessus de la cuve du révélateur, pendant 1 à 2 secondes pour ne pas le voiler complètement.

Des essais doivent être fait au préalable pour caler la puissance de la lampe employée (entre 25 et 30 watt pour un ampoule à incandescence), la hauteur par rapport à la cuve et la durée optimale pour l'obtention d'une bonne inversion des valeurs.






Origine de la solarisation

Il semble qu'à l'origine, la solarisation fut découverte par Lee Miller (assistante et modèle de Man Ray).

Un jour, qu'elle travaillait dans la petite chambre noir, Lee alluma la lumière, oublia que 12 négatifs, des nus d'une chanteuse blonde sensationnelle nommée  Suzy Solidor, se trouvait dans la cuve de développement.

Craignant d'avoir réduit le travail à néant, elle éteignit et appela Man, qui put à peine réprimer sa colère.

Puisqu'il était impossible de renouveler la séance de pose, Mlle Solidor, ayant quitté Paris, ils plongèrent les négatifs dans le révélateur, pour voir ce qui se passerait...

Le résultat, un inversement partiel des blancs et des noirs, était saisissant.

Une ligne délicate détachait le torse de Suzy du reste de la photo. "Les parties non exposées du négatif", qui correspondait au fond noir, avaient été exposée à cette lumière violente, raconte Lee.






La solarisation est un procédé technique également appelé Effet Sabatier, du nom du chercheur qui la décrivit pour la première fois (Paul Sabatier, 1854-1941). Elle se caractérise par l’inversion des valeurs de la densité originale du cliché exposé à la lumière avant qu’il ne soit définitivement développé ; cette inversion se traduit aussi sur l’épreuve, aux confins des zones blanches et noires, par un liseré plus ou moins foncé qui cerne l’image – « comme dans un dessin », précise Man Ray qui ajoute : « Ce procédé est purement photographique, quoiqu’on m’eût accusé d’avoir retouché et altéré les négatifs ». L’artiste domine magistralement cette technique complexe comme en témoignent certaines de ses Danses-horizons (Minotaure n° 5, mai 1934) et surtout Primat de la matière sur la pensée, publié en hors-texte dans le Surréalisme A.S.D.L.R. (n° 3, déc. 1931)…


Man Ray réalisa de nombreux portraits solarisés, cela dès l’automne 1929. Lee Miller a affirmé avoir allumé par erreur la lumière lors du développement des négatifs de Suzy Solidor. Comme on le sait, cet accident de laboratoire était connu depuis longtemps sous le nom d’« effet Sabatier », mais avait toujours été considéré comme un défaut. Personne n’avait jusque-là imaginé transformer cet avatar en expression artistique. De nombreuses études s’accordent pour dire que Lee Miller et Man Ray découvrirent la solarisation ensemble. Or seul Man Ray, l’artiste confirmé, convaincu par Dada, pouvait avoir l’idée d’utiliser ainsi le hasard – si tant est qu’il y en ait eu –, l’erreur, le défaut.

http://miklos.blog.lemonde.fr/2012/02/05/l%E2%80%99art-a-la-maternelle/



17/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres