Alain YVER

Alain YVER

EPMD

EPMD






https://myspace.com/therealepmd

http://adzbooking.fr/epmd/

http://www.youtube.com/watch?v=pEbGLE5EVP0

http://www.deezer.com/fr/artist/756

http://www.jukebox.fr/epmd/albums-epmd.html






EPMD

EPMD (acronyme de Erick and Parrish Making Dollars, en référence aux membres fondateurs du groupe, Erick Sermon « E » et Parrish Smith « P ») est un groupe américain de rap, fondé à Brentwood dans l'État de New York en 1987. Le groupe a connu deux interruptions suivies d'une reformation : entre 1993 et 1997 et entre 1999 et 2006.

Membres actuels
    •    Erick Sermon
    •    PMD (Parrish Smith)
    •    DJ Scratch (George Spivey)
    •    
Ancien membre
    •    DJ K La Boss

Histoire
1987–1993

Le premier album d'EPMD, Strictly Business, sort en 1988 et contient le tube Strictly Business qui reprend un sample de la version de I Shot the Sheriff de Bob Marley. Les critiques sont alors élogieuses. C'est à cette époque que le groupe forge son style, basé sur des échantillonnages de funk et de rock. Le morceau You're a Customer contient des échantillons de Fly Like an Eagle de Steve Miller, Jungle Boogie de Kool & The Gang et la ligne de basse de Cheap Sunglasses de ZZ Top. Jane, qui revient sur un rendez-vous romantique qui tourne mal, connaîtra pas moins de cinq « suites » sur les albums ultérieurs du groupe. Ils reprennent le tube de Zapp, More Bounce to the Ounce pour leur You Gots to Chill.
Grâce à son manager Russell Simmons, le groupe entreprend des tournées avec de grands noms du rap comme Run–D.M.C., Public Enemy et DJ Jazzy Jeff & the Fresh Prince. L'album Strictly Business est alors certifié disque d'or1.
En 1989, ils sortent leur deuxième album, Unfinished Business. Mais leur label Sleeping Bag Records connaît des problèmes financiers et est revendu à Warlock Records. Les albums d'EPMD appartiennent désormais à Priority/EMI Records et le groupe signe peu de temps après un contrat avec Def Jam.
EPMD retourne aux affaires en 1990 avec Business as Usual puis Business Never Personal, deux ans plus tard. Ce dernier contient le titre Crossover dans lequel le groupe déplore l'état du hip-hop et des rappeurs qui veulent à tout prix avoir du succès commercial.
Toujours en 1992, le groupe « préside » le Hit Squad, qui regroupe Redman, K-Solo, Das EFX, Hurricane G et Knucklehedz.
Le duo se sépare en janvier 1993, pour des raisons controversées. Selon des interviews de Parrish Smith en 1991 dans les magazines The Source et Rap Pages, sa maison a été saccagée par des hommes armés. Toujours selon Parrish Smith, et d'après les investigations de la police, l'un des hommes arrêtés avait été payé par Erick Sermon, qui est arrêté et interrogé à son tour, sans qu'aucune charge ne soit finalement reconnue contre lui. Subsistent néanmoins de fortes tensions entre Parrish et lui.
Les deux hommes se tournent alors chacun vers une carrière solo : en 1993, Sermon publie No Pressure, puis Double or Nothing en 1995, Def Squad Presents Erick Onasis en 2000, Music en 2001 et React en 2002.
De son côté, Smith sort son premier album solo en 1994, Shade Business, suivi de Business is Business en 1996.
1997–2005
Le duo se reforme en 1997 et enregistre l'album Back in Business.
En 1998, Erick Sermon fonde le groupe Def Squad avec Redman et Keith Murray. Ils sortent l'album El Niño.
En 1999, EPMD sort Out of Business. Une double édition limitée contient des inédits et des versions réenregistrées de leurs précédents tubes.
Parrish Smith sort The Awakening en 2003 sur son propre label, Hit Squad, et Sermon, Chilltown, New York en 2004 chez Motown/Universal. En 2004, une compilation du Hit Squad sort chez Nervous Recordings et contient un titre inédit d'EPMD.
Depuis 2006
Le 14 octobre 2006, EPMD se produit en live avec DJ Scratch pour le Rock the Bells Tour à New York. C'est le premier concert à New York depuis huit ans. La tournée regroupe également Keith Murray, Das EFX et Redman.
Deux mois plus tard, EPMD et Keith Murray sortent un nouveau titre, The Main Event, produit par DJ Knowhow.
En mars 2007, dans le magazine suédois Quote, Erick Sermon et Parrish Smith déclarent qu'ils projettent d'enregistrer à nouveau quelque chose ensemble.
We Mean Business, leur septième album, sort le 9 septembre 2008. Il contient le single Listen Up produit et en duo avec Teddy Riley.
Discographie
Albums studio
Note : Le mot « business » apparaît dans chaque titre et presque chaque album contient une chanson intitulée Jane.
    •    1988 : Strictly Business
    •    1989 : Unfinished Business
    •    1990 : Business as Usual
    •    1992 : Business Never Personal
    •    1997 : Back in Business
    •    1999 : Out Of Business
    •    2008 : We Mean Business
    •    
Featurings
Note : Ne sont listées que les chansons où Parrish et Erick apparaissent ensemble.
    •    1992 : Hardcore sur l'album Whut? Thee Album de Redman
    •    1993 : Can I get It, Yo? sur l'album Down with the King de Run–D.M.C.
    •    1998 : Generation EFX sur l'album Generation EFX de Das EFX


http://fr.wikipedia.org/wiki/EPMD






EPMD, à travers les modes et les époques
17 mai, par Luc Vino

Plaçons le curseur sur 1998, et regardons comment un des duo les plus sous-cotés du hip-hop peut revenir de nulle part, surprendre ceux qui les avaient oublié et juste dégoûter ceux qui ont pu douter. Dès qu'Erick Sermon a fait claquer la dernière syllabe de "I make a millions bucks" au début de Da Joint, "ceux qui savent" savaient, en l'occurence, qu'EPMD avait des ressources insoupçonnées.
Formé vers 1987 à Long Island, EPMD n'a jamais vraiment été emblématique d'une côte ou d'un courant, comme on pu l'être Nas, Mobb Deep ou Biggie d'un côté, Tupac ou les mecs de Death Row de l'autre. Sermon et Parrish Smith étaient juste fondamentalement hip-hop, pur et sans fioritures. Ce qui leur a permis de traverser les époques et les modes : entre 1988 et 1992, avant la grosse vague des nineties, quatre albums très lourds et un héritage incontestable. Et en 1998, donc, après s'être séparés pendant quatre ans. Histoire de bien enfoncer le clou.
EPMD - Da Joint

http://music.blog.lemonde.fr/2011/05/17/epmd-a-travers-les-modes-et-les-epoques/






BIOGRAPHIE

En 1987, les rappeurs Erick Sermon et Parish Smith décident de s’associer, enregistrent rapidement un single, « It’s My Thing » et prennent le nom de EPMD signifiant Erick and Parish Making Dollars. S’ensuit leur premier album Strictly Business (1988) qui remporte un gros succès avec le hit « You Got to Chill ».
Dès lors, d’abord symboles de l’underground new-yorkais et désormais figures emblématiques du mythique label Def Jam, les deux rappeurs / producteurs (parfois rejoints par leur DJ, Scratch) sont bien évidemment les rois du « rap game », avec comme marque de fabrique, le funk à la sauce new-yorkaise, sans fioritures ni sirènes. Affilié aux groupes de P-Funk comme Parliament, leurs paroles sont égocentriques et délirantes. Le combat verbal entre les deux MC’s tourne autour de leur questions existentielles, telles qu’être le plus riche, connaître les plus belles filles et, bien sûr, être le meilleur au micro.
Les premiers temps sont donc glorieux puisqu’ils sortent successivement de belles réussites en la matière, avec des hits sur chacun de leurs albums : « Get the Bozack » sur Unfinished Business (1989), « Rampage » sur Business as Usual (1990) ou « Crossover » sur Business Never Personnal (1992). La route fut longue avant de voir sortir leur best-of en 1999. Comme dans toute histoire de famille, les deux rappeurs se sont tour à tour déchirés, réconciliés, séparés puis à nouveau retrouvés pour une question de… business ! Ce fut le cas dès 1992 où ils se séparent pour poursuivre chacun leurs propres carrières.
Ils se retrouvent en 1997 sur Back in Business et sur Out of Business (1999). Ce dernier compte bien quelques succès tels « Pionners » ou « U Got Shot », mais ils demeurent moins brillants depuis leur reformation. Leurs retrouvailles se font alors très épisodiques, avec quelques dates de concerts, avant une sortie inattendue, à la fin de l’année 2008, de We Mean Business.

http://adzbooking.fr/epmd/







Biographie

En 1987, les rappeurs Erick Sermon et Parish Smith décident de s’associer, enregistrent rapidement un single, « It’s My Thing », et prennent le nom de EPMD signifiant Erick and Parish Making Dollars. S’ensuit leur premier album Strictly Business (1988) qui remporte un gros succès avec le hit « You Gots to Chill ».
Dès lors, d'abord symboles de l'underground new-yorkais et désormais figures emblématiques du mythique label Def Jam, les deux rappeurs/producteurs (parfois rejoints par leur DJ, Scratch) sont bien évidemment les rois du « rap game », avec comme marque de fabrique, le funk à la sauce new-yorkaise, sans fioritures ni sirènes.
Affilié aux groupes de P-Funk comme Parliament, leurs paroles sont égocentriques et délirantes. Le combat verbal entre les deux MC's tourne autour de leur questions existentielles, telles  être le plus riche, connaitre les plus belles filles et, bien sûr, être le meilleur au micro.
Les premiers temps sont donc glorieux puisqu’ils sortent successivement de belles réussites en la matière, avec des hits sur chacun de leurs albums : « Get the Bozack » sur Unfinished Business (1989), « Rampage » sur Business as Usual (1990) ou « Crossover » sur Business Never Personnal (1992), leur inspiration semblant néanmoins s’essouffler au fil des albums.
Music Story

http://www.music-story.com/epmd/biographie






Hip-hop légendes - epmd
East Coast Hip-Hop Duo EPMD: A Bio

Duo hip-hop EPMD est venu sur la scène en 1986, lorsque des amis de longue date Erick Sermon et Parrish Smith se sont associés pour former le style East Coast hip hop du groupe. Tous deux sont nés en 1968 et a grandi dans la banlieue de Long Island de Brentwood, New York. Ils ont produit leur premier album en 1987, tandis que sur la coupure de l'université.
Cet album, "Strictly Business", fut le début de leur gloire aussi dur tranchant, le style côte Est du hip-hop. Leur nom exprime leur objectif principal. EPMD vient de l'expression "Erick et Parrish Faire Dollars". Ils ont commencé d'être à l'avant sur la raison de leur faire de la musique et n'a jamais hésité à leur objectif fondamental de créer une musique qui allait vendre.
Or Going avec leur premier album fut le début de leurs décennies d'influence à long sur le hip-hop. L'album fait d'abord sur le rythme et carte du ciel Blues en 1988, la même année, il devient disque d'or. Ce premier album a été signé avec Bag Records Frais / sommeil et contenant le single "Strictly Business" qui utilise des échantillons de la version d'Eric Clapton "I Shot the Sheriff» et «Jungle Boogie" de Kool and the Gang.
Un autre classique du hip-hop chanson sur ce premier album, "Vous Gots to Chill", est également lourd de l'échantillon, en utilisant cette fois la musique de Zapp et Kool and the Gang. Le groupe a commencé avec des chansons inspirées échantillons de roche et continue comme ça pendant dans leurs albums suivants. Ce fut à une époque où la plupart des échantillons par des groupes de hip-hop était de la disco et techno.
Avec chaque album suivant, EPMD suivi thèmes, ils ont commencé leur carrière avec. Chaque album est intitulé avec le mot «entreprise» et presque toutes leurs chansons ont soit un thème d'exploits sexuels ou de débarquer des MCs ventouse. Ils étaient là pour l'argent, pas le message et leur musique est devenue une forte influence sur le rap gangsta urbaine centrée sur les années 1990. Chaque album a aussi une chanson avec le titre "Jane".
Leur prochain album, sorti en 1989, également disque d'or, la vente de plus de 500 000 albums. "Unfinished Business", le deuxième album, joué sur le succès de la première et libéré un seul single, "So What Cha Sayin '". Ils ont rapidement suivi de leurs deux premiers albums réussis avec «business as usual" en 1990 et "Business Jamais personnels» en 1992.
EPMD a été mentor auprès de nombreux nouveaux East Coast artistes hip-hop sous le nom de Hit Squad. Les artistes qui ont fait leurs débuts avec EPMD comprennent Redman, Knucklehedz, K-Solo et d'autres. A cette époque, Frais / Sleeping Bag Records avait fait faillite et le groupe était sur le bord de la rupture. Def Jam Records signe le groupe avant leur rupture.
En 1993, sous des contraintes financières et les problèmes personnels, EPMD s'est brisé et Erick Sermon et Parrish Smith chacun une carrière solo lancés. Pour le plus grand plaisir des fans le groupe s'est reformé en 1997 et de sortir deux autres albums, "Back in Business" suivi de "Out of Business" en 1999.
Suite à la "Out of Business" l'album, le duo ensemble et séparément, pour revenir ensemble en 2008 pour produire un album de plus "nous ne plaisantons pas". Avec plus de 20 ans de scène, le duo reste fraîche et leur musique de la demande.

http://www.oxyum.com/voyage-fond-08.htm





























14/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres