Alain YVER

Alain YVER

JR à Paris

JR à Paris





à voir sur ce blog
//jazz.blog4ever.com/jr

plus d'informations sur JR, vous pouvez télécharger le document suivant- contenant des informations utiles qui répondront à la plupart de vos questions. ICI
//www.jr-art.net/sites/default/files/downloads/JR-2004-2012-FR.pdf

Une revue de presse est disponible en téléchargement pdf. ICI
//www.jr-art.net/sites/default/files/downloads/JR-REVUE-DE-PRESSE.pdf

//www.jr-art.net/fr/jr

https://www.facebook.com/JRartiste

//instagram.com/jr#

//jr-art.net/

//www.jr-art.net/home/

//www.28millimetres.com/

//www.etvonweb.be/58696-art-jr-installe-son-camion-photographique-a-paris

//www.bfmtv.com/video/bfmtv/divertissement/photomaton-geant-lartiste-jr-deux-jours-a-bnf-a-paris-12-11-13-158194/

//www.20minutes.fr/tv/entertainment/89035-le-photomaton-xxl-de-jr-s-installe-a-paris

//www.metronews.fr/paris/photos-le-photographe-jr-recouvre-paris-avec-ses-portraits/mmkg!TdGJShlQY53Xs/

JR / Exposition Paris 2009 - Ile Saint Louis

//www.dailymotion.com/video/xcg04h_jr-exposition-paris-2009-ile-saint_creation






Le projet Inside Out de JR arrive à Paris

Après New-York et Londres, le camion photographique Inside Out de JR s'arrêtera à Paris sur le Parvis du MK2 Bibliothèque du 10 au 12 novembre. JR en profitera pour faire un immense collage sur la Tour 1 de la BNF et pour présenter son film.
Un camion
Avec le camion photographique, JR délocalise son imprimerie dans la rue en offrant aux passants la possibilité de participer à une performance de collage à l'échelle d'une place ou d'un quartier. Les portraits sont imprimés et collés in-situ, avec la complicité de l'artiste.
En avril 2013, JR avait investi ainsi Time Square à New-York (plus de 6000 participants) et plus récemment la Somerset House à Londres.
C'est la première fois que le camion photographique Inside Out est installé en France.
Ouverture du camion de 13h à 19h le 10, 11 et 12 novembre. Impression d'environ 300 portraits par jour (format des photos : 90 cm x 135 cm).
Un collage
JR et ses équipes vont effectuer un collage vertical sur la Tour 1 de la BNF.
Sur une hauteur de 8 étages, sur 40 mètres de haut et pour une surface de 930 m2, l'artiste déroulera un énorme photo maton sur la façade coté Seine du bâtiment.Un exploit technique et physique car JR n'a jamais collé aussi haut.
Perchés sur une nacelle, les techniciens et JR lui-même défieront la hauteur et les conditions météo pour faire de la Tour 1 de la BNF un photomaton à l'échelle de Paris, rappelant le photomaton installé dans le Forum du Centre Pompidou à l'été 2011.
Le collage démarre lundi 4 et devrait être complété, conditions météo permettant, d'ici le 12 novembre.
Une masterclass
Le 12 novembre à 17h, JR tiendra une masterclass animée par Fabrice Bousteau, au MK2 Bibliothèque: l'entrée est libre, arrivez donc un peu en avance au cinéma.
 A 20h, il présentera INSIDE OUT en avant-première au MK2 Bibliothèque.

//quefaire.paris.fr/fiche/73520_le_projet_inside_out_de_jr_arrive_a_paris_







JR Inside out
Date:
06/11/2013 - 08/11/2013 de 13h à 19h (fermeture de la file d'attente à 17h15)
Lieu:
Parvis bas du Palais de Tokyo

Le Palais de Tokyo en perpétuelle métamorphose invite, le temps d'une action éclair et participative, JR à transformer le bâtiment.

A l'occasion de la sortie française du film Inside Out le 13 novembre 2013 dans les salles MK2, JR investit le parvis du Palais de Tokyo pendant trois jours, du 6 au 8 novembre de 13h à 19h (fermeture de la file à 17h15) et offre aux visiteurs la possibilité d'imprimer et de coller leur photo sur le parvis pour participer à une installation collective monumentale. L'opération se poursuivra du 10 au 12 novembre sur le parvis du MK2 Bibliothèque.

En 2011, JR reçoit le Ted Prize qui lui offre la possibilité de formuler «Un souhait pour changer le monde». Il crée Inside Out, un projet participatif international qui permet aux personnes du monde entier de recevoir leur portrait puis de le coller pour soutenir une idée, un projet, une action et de partager cette expérience. Après les Etats-Unis, le Proche- Orient, Fukushima, ... le camion arrive pour la première fois à Paris, et s'installe au Palais de Tokyo du 6 au 8 novembre 2013 pour inviter les visiteurs à s'approprier l'espace monumental du parvis en imprimant et collant in-situ leur portraits.

INSIDE OUT
Le 2 Mars 2011, lors de la Conférence TED à Long Beach, en Californie, JR a appelé à la création d'un projet d'art global - Inside Out Project (IOP) - inspiré par ses collages de rue grand format, le concept du projet est de donner à chacun la possibilité de partager avec le monde son portrait et un message. N'importe qui peut participer, et est mis au défi d'utiliser des portraits pour partager les histoires de personnes de leurs communautés.
Leurs actions sont documentées, archivées et exposées en ligne sur www.insideoutproject.net. Plus de 155000 posters ont été envoyés dans plus de 108 pays depuis Mars 2011. Les Cabines Photographiques Inside Out apportent le projet dans la rue - et permettent au public de participer instantanément et gratuitement. Des dizaines de milliers de portraits ont été imprimés dans ces Cabines Photographiques situées partout dans le monde, dans des endroits tels que le Centre Pompidou (Paris), Les Rencontres de la Photographie (Arles), plusieurs villes en Israël et en Palestine, Emirati Expressions (Abu Dhabi), et à la Galerie Perrotin (Paris).
En 2013 a été réalisé le film Inside Out, documentaire retraçant l'évolution de ce projet participatif, sélectionné et présenté en avant-première au Tribeca Film Festival à New York. Il sort en France le 13 novembre dans les salles MK2.

Grâce à la technique du collage photographique JR expose librement sur les murs du monde entier, dans ce qu'il considère comme étant la plus grande galerie du monde, attirant ainsi l'attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. Son travail mêle l'art, l'action, traite d'engagement, de liberté, d'identité et de limite. Après avoir trouvé un appareil photo dans le métro parisien en 2001, il parcourt l'Europe à la rencontre de ceux qui s'expriment sur les murs et les façades qui structurent les villes. JR crée un « art infiltrant » qui s'affiche sur les immeubles des banlieues parisiennes, sur les murs du Moyen-Orient, sur les ponts brisés d'Afrique ou dans les favelas, au Brésil. Lors des actions de collage, les communautés participent au processus artistique. Au Brésil par exemple, des enfants se transforment en artistes pour une semaine. Dans ces actions, aucune scène ne  sépare les acteurs des spectateurs.
L'anonymat de JR et l'absence d'explication accompagnant ses immenses portraits lui permet de laisser un espace libre pour une rencontre entre un sujet/acteur et un passant/interprète, ce qui constitue l'essence de son oeuvre.

//www.palaisdetokyo.com/fr/performances/inside-out-jr







Inside Out en avant-première ouverte au public mardi 12 novembre!
7 nov 2013

SOCIAL ANIMALS et MK2 présentent, en exclusivité, à l'occasion de l'ouverture des nouvelles salles MK2 à la BNF,
le film INSIDE OUT d'Alastair Siddons qui suit l'évolution fascinante du plus grand projet d'art participatif au monde.
Le spectateur voyage et découvre comment JR, devenu simple imprimeur d'affiches, permet aux personnes du monde entier de recevoir gratuitement leurs portraits puis de les coller pour soutenir une idée, un projet, une action et de partager cette expérience. Ce film documentaire témoigne de la prise de possession de murs en apparence interdits d'accès, par des personnes testant les limites du possible. En filmant ce processus, Alastair Siddons livre un témoignage sur la puissance de l'image, sur le rôle et l'influence que l'art peut jouer dans nos sociétés contemporaines.
LE CAMION Inside Out à Paris!

Avec le camion photographique, JR délocalise son imprimerie dans la rue en offrant aux passants la possibilité de participer à une performance de collage à l'échelle d'une place ou d'un quartier. Les portraits sont imprimés et collés in-situ, avec la complicité de l'artiste. En avril 2013, JR avait investi ainsi Time Square à New-York (plus de 6000 participants) et plus récemment la Somerset House à Londres. C'est la première fois que le camion photographique Inside Out est installé en France.
- Palais de Tokyo, parvis bas, du 06 au 08 novembre, de 13h à 19h. 
- MK2 Bibliothèque, parvis, du 10 au 12 novembre, de 13h à 19h
//www.insideoutproject.net/paris
#insideoutparis
En raison de l'affluence attendue, l'équipe d'Inside Out se réserve le droit de clôturer la file d'attente avant 19h.

//www.jr-art.net/fr






A Paris, on se fait étirer le portrait par JR

Cécile BOURGNEUF 12 novembre 2013 à 16:21

Reportages
L'un des artistes français contemporains les plus connus au monde a installé son photomaton géant à Paris et invite les passants à se faire tirer le portrait en grand format avant de le coller dans la rue.
Ce projet, baptisé Inside Out, a vu le jour en 2011 au Centre Pompidou avant de faire le tour du monde dans plus de 120 pays, avec la participation de 170 000 personnes. Le camion photo de l'artiste n'est qu'une partie du projet. La plupart envoient leur photo au studio new-yorkais de JR qui se charge de leur imprimer au format géant et de leur réexpédier. A eux ensuite de la coller, «à l'endroit le plus publiquement visible».
Après s'être arrêté au Palais de Tokyo, le photomaton fait une escale jusqu'à ce mardi soir, 19 heures, devant la BNF, dans le XIIIe arrondissement de Paris, où il installe aussi un portrait géant sur une tour de la bibliothèque. Autant de performances pour accompagner la sortie d'un documentaire, Inside Out, au cinéma le 13 novembre, sur ce projet participatif.
Cécile BOURGNEUF

//next.liberation.fr/arts/2013/11/12/a-paris-on-se-fait-etirer-le-portrait-par-jr_946373






JR investit la BNF avec un photomaton XXL

Après s'être emparé du Palais de Tokyo il y a une semaine, la star française du street-art JR a installé un photomaton géant au pied de la Bibliothèque Nationale de France, pour son projet "Inside Out". Alors, œuvre engagée ou simple attraction ?

Par Hélène Pagesy
14 NOV. 2013

En guise de photomaton, JR a emmenagé un camion qu'il peut déplacer facilement et où il veut.



Il y a deux ans, le street-artist français JR élaborait un projet participatif au Centre Pompidou de Paris qui consistait à réaliser des portraits de personnes en noir et blanc dans un photomaton et à les imprimer au format XXL (90 cm sur 135 cm).
Ce mois-ci, l'artiste contemporain réitère son projet baptisé "Inside Out" et s'installe au pied de la Bibliothèque Nationale de France. Comme en 2011, les personnes ont le choix de coller leur photo dans des endroits publics, à la vue de tous, ou simplement de les ramener chez eux. Une œuvre qui se dit "engagée" et qui permet "à chaque personne de transmettre son propre message", comme nous l'explique l'artiste.

Après avoir investi Times Square (New York) en mai et la Somerset House (Londres) en octobre, l'artiste contemporain a décidé de poser ses valises une nouvelle fois à Paris : le Palais de Tokyo, du 6 au 8 novembre 2013, puis le parvis de la Bibliothèque Nationale de France, du 10 au 12 novembre 2013. Avec son camion transformé en photomaton géant, JR a attiré la foule : "C'est la force des réseaux sociaux, explique-t-il. Beaucoup ont vu l'annonce sur Instagram, où je publie régulièrement. D'autres étaient juste de passage et ont été curieux de voir de quoi il s'agissait."

Il est 15h. Sur le parvis de la BNF, plusieurs centaines de personnes font la queue depuis des heures, dans le froid, attendant patiemment de se faire prendre en photo : "C'est très long, mais cette année je refuse de repartir sans ma photo !", s'exclame une jeune fille, tenant un café chaud entre les mains pour tenter de se réchauffer. Comme elle, beaucoup sont venus dans l'unique but d'imprimer leur portrait en grand format et de le ramener chez eux. Alors que certaines personnes finissent par se décourager, d'autres refusent de baisser les bras, car "avoir une photo tirée par JR, c'est une énorme fierté et ça vaut même le coup de tomber malade." Vraiment ?

Au Palais de Tokyo, l'affluence était pire : la file d'attente a été fermée au bout de seulement une heure. "C'est là où réside toute la force de mon projet. Des centaines de personnes se réunissent afin de participer à une même action, même si elle est éphémère", explique JR. Dans la rue, la durée de vie des affiches est en effet très courte : certaines sont complètement détruites au bout de quelques jours, principalement à cause du vent. Un court instant de gloire qui demande donc beaucoup de patience...

Caché sous un chapeau et des lunettes noires, comme à son habitude, JR explique pourquoi il se sert des murs et du sol pour exposer son œuvre : "Il s'agit de supports que les gens peuvent s'approprier et qui ne sont pas utilisés par la publicité". Puis ajoute, en rigolant : "Le sol est un endroit qu'on pense rarement à utiliser, mais heureusement qu'il existe, sinon on n'aurait pas assez de place pour coller toutes les photos !"

Âgé de 30 ans, JR est mondialement connu dans le monde du street-art.
Si pour cette fois on a du mal à voir l'aspect "engagé" de son œuvre, on peut au moins lui attribuer une dimension publicitaire. Car comme tout artiste de street-art, JR essaye tant bien que mal de vivre de son art éphémère.
C'est pour cela que le camion photo (gratuit) n'est qu'une petite partie du projet "Inside Out". D'autres gens se rabattent sur le web, payent 20 dollars et envoient leur photo au studio new-yorkais de JR, pour qu'elle leur soit réexpédiée au format géant. Ils décident ensuite de l'endroit où coller leur photo, même s'il est toujours préconisé de choisir un lieu bien visible. Un moyen pour l'artiste de renflouer les caisses et de pouvoir organiser des projets plus audacieux, à l'étranger ?
Ainsi, le projet "Inside Out" a fait le tour du monde avec la participation de plus de 170 000 personnes, venues de 120 pays différents. "Le message que veulent faire passer les gens diffère selon les pays. En Tunisie, certains ont recouvert le portrait de leur dictateur avec leur photo. D'autres en Russie ont été mis en prison pour avoir déambulé avec. Chacun explique à sa façon le contexte dans lequel il vit", explique JR. Mais cet après-midi, à Paris, on a surtout l'impression que les gens veulent repartir avec un portrait d'eux un peu atypique...
Times Square, la Somerset House, le Palais de Tokyo, le parvis de BNF… Toutes ces performances accompagnent la sortie du documentaire intitulé "JR - Inside Out" //www.mk2.com/evenements/jr-inside-out  et qui sera diffusé dans les salles des cinémas MK2 à partir du mercredi 13 novembre. Ce long-métrage reviendra sur l'évolution du projet de l'artiste, depuis sa création en 2011.

JR, dont la véritable identité est encore inconnue, s'est fait connaître en 2007 avec l'impressionante performance "Face 2 Face". Ce projet (illégal) consistait à coller face à face des portraits de Palestiniens et d'Israéliens afin de les aider à mieux s'accepter. Autre œuvre marquante : "Women are heroes", en 2009, qui consistait à afficher d'immenses photos de femmes sur les murs de favelas à Rio, ou encore de bidonvilles au Kenya, en Inde et au Cambodge. Et lorsqu'on lui demande quels sont ses projets dans le futur, l'artiste répond en rigolant : "Je ne sais pas, je ne prévois rien".

//www.glamourparis.com/culture/sorties-expo/articles/jr-investit-la-bnf-avec-un-photomaton-xxl/21180





Inside Out, l'Ourcq mon amour

Cet été, des centaines de portraits noir et blanc envahissent les murs du canal de l'Ourcq de la Place de Stalingrad au bassin de Pantin.
Après Rio, New York ou Karachi, le canal de l'Ourcq entre à son tour dans l'aventure artistique planétaire du projet Inside Out initié par J.R.
Ici, ce sont les photographes Ava du Parc et Romain Bassenne, tous deux issus de l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière qui ont réalisé les portraits en noir et blanc : 300 visages qui s'affichent sur les murs qui bordent le canal de l'Ourcq.
Ces 300 visages ont un point commun. Chacun d'entre eux travaille ici, y a travaillé en son temps ou y travaillera bientôt : ouvriers d'une centrale à béton, anciens meuniers des moulins, salariés d'une banque, publicitaires, danseurs, lycéens, fonctionnaires, restaurateurs, architectes, capitaines de bateaux, graffeurs…
Ces visages  racontent la mutation du canal de l'Ourcq où le travail change de contenu mais continue de donner corps à la ville.
A Pantin, l'imposant bâtiment des Grands moulins abrite désormais les activités d'une banque, l'ancien centre administratif est devenu un temple de la Danse tandis que la gigantesque friche des entrepôts de la Chambre de commerce, devenus royaume des graffeurs, va renaître sous les traits d'une grande agence de publicité. Les quartiers que traverse le canal sont en devenir mais le futur est déjà là,  rythmé par la vie de celles et ceux qui y travaillent et y vivent, font la pause en semaine au bord de l'eau et s'y promènent le week-end.

QUI SONT-ILS ?


Ils sont nombreux à s'être prêté au jeu du shooting, ce sont les chauffeurs des centrales à béton Holcim de Pantin et de Bondy, ceux de la centrale Lafarge, les éclusiers, scaphandriers et équipes des Canaux de Paris, les employés de BNP Paribas, les salariés d'Edistock/ Revue Fiducière, les capitaines de Canauxrama, les équipes de BETC, futurs riverains du canal, les anciens des Grands Moulins de Pantin, les équipes de la Ville de Pantin et du Théâtre du Fil de l'eau, les fonctionnaires du CIG et du CNFPT, les élèves du Lycée Lucie Aubrac, les hôteliers de l'Holiday Inn, les services du Centre national de la Danse et du Parc de la Villette, les danseurs de Feeling Dance Factory, les professeurs, chanteurs, restaurateurs, architectes, commerçants, graffeurs ...


Ces visages ont aussi une voix
Ecoutez le documentaire radio Et voilà le canal !
Téléchargez le fichier son au format mp3 (14 Mo)
Téléchargez le fichier son au format WAV (156 Mo)

//www.tourisme93.com/Local/tourisme93/dir_img/audio/et-voila-le-canal.mp3

//www.tourisme93.com/Local/tourisme93/dir_img/audio/et-voila-le-canal.wav

INFORMATIONS PRATIQUES POUR BIEN PROFITER DE L'EXPO !
Le long du canal de l'Ourcq de Paris, entre la place Stalingrad – Paris 19ème et le bassin de Pantin (Mail Charles de Gaulle, au niveau du métro Eglise de Pantin), du 7 juillet au 15 septembre, accès libre
Pour découvrir cette exposition :
> Embarquez sur les navettes fluviales de L'été du Canal pour une découverte depuis l'eau. Tous les week-ends du 29 juin au 25 août, toutes les 30min entre 12h et 20h, enttre Paris à Bobigny. Trajet à 1€ le samedi et 2€ le dimanche. Gratuit pour les enfants de -10 ans
> Empruntez les berges du canal pour une promenade agréable à pied ou en vélo !

INSIDE OUT, C'EST QUOI ?

Inside Out est un projet d'art global participatif qui permet aux gens et aux organisations du monde entier de partager avec le public des messages importants à leurs yeux, en utilisant des portraits géants, en noir et blanc. Ces portraits sont imprimés en posters et collés/affichés dans des lieux publics.
www.insideoutproject.net
Depuis le lancement du projet Inside Out, plus de 80 000 personnes ont participé, et des centaines d'actions ont eu lieu dans le monde entier, de Rio de Janeiro à Tokyo, en passant par New York, Karachi, Lisbonne, Tunis, Le Cap ou encore Sydney.
Le projet Inside Out a été initié par l'artiste JR, bénéficiaire du Prix TED en 2011.

//www.tourisme93.com/ete-du-canal/insideout.html









JR fait son "Inside Out" :
 "Les gens mesurent la force de leurs images"

Publié le 13/11/2013

JR-Artiste, amoureux du monde entier

Le projet photographique de JR prend plusieurs formes artistiques dans la capitale. "Inside Out" c'est à la fois un documentaire, une performance participative et ludique et une exposition géante sur les murs de la BNF de Paris. JR, Photographe français, attaché à son anonymat mais connu dans le monde entier parle de cette envie d'inverser le processus de création.
Par Odile Morain

120 pays, 170 000 personnes ont participé jusqu'à présent au projet Inside Out. "J'ai inversé le processus de mon travail, j'ai dit aux gens vous m'envoyez vos photos, je les imprime et vous les collez".

Ce projet aujourd'hui dépasse l'artiste. Ces portraits deviennent de véritables manifestes dans des pays où la liberté d'expression est bridée, comme en Russie.

JR répond aux questions d'Elise Lucet sur le plateau du 13h de France 2 :

L'idée du projet "Inside out" était de fédérer des pays du monde entier autour d'un projet artistique. Il s'agissait de donner à chacun la possibilité de partager avec le monde son portrait et un message. Au final, chacun s'est approprié la démarche qui est devenue une grande chaine de solidarité. Dans 120 pays, des regards, des visages, des sourires s'affichent en grand, parfois là où les libertés sont bafouées où la misère gangrène mais où l'être humain existe encore un peu...

Des milliers d'anonymes ont envoyé leur image pour dénoncer des violences d'Etat, comme ici en  Tunisie et sortir de l'anonymat l'espace d'un instant.

A l'occasion de son passage à Paris, JR a stationné son camion-photomaton devant le MK2 Bibliothèque. Les curieux, les fans, les narcissiques peuvent ainsi se faire tirer le portrait et l'afficher sur les murs de la BNF.

Le photographe JR a installé son camion photomaton à Paris à l'occasion de la sortie du documentaire "Inside Out"

Alastair Siddons le réalisateur du documentaire "Inside out, The People's Art Project, décrit cette performance comme "le plus grand projet d'art participatif au monde".

//culturebox.francetvinfo.fr/inside-out-un-projet-monumental-et-proteiforme-du-photographe-jr-145157







Paris : JR décore la BNF et y installe son camion photo
Publié le 04/11/2013

L'artiste français JR installe cette semaine un immense trompe-l'œil sur une des tours de la Bibliothèque nationale de France pour la transformer en photomaton géant. Le public pourra se faire tirer le portrait dans son camion photographique, pour la première fois à Paris entre le 6 et le 12 novembre.

Par Culturebox (avec AFP)
Reportage : D. Morel, P. Pachoud, G. Potet

Ayant obtenu le feu vert de la BnF, JR a commencé lundi à travailler sur le site en dépit des conditions météo peu favorables. L'opération prendra plusieurs jours. A trente ans, l'artiste français mondialement célèbre continue à protéger son anonymat en portant un chapeau et des lunettes noires.
 
JR et son équipe vont utiliser une nacelle de laveur de vitres pour coller un poster gigantesque sur l'une des quatre tours de l'architecte Dominique Perrault, côté Seine. Ils commenceront à 70 mètres de hauteur (plus  bas, ce n'est pas possible car il y a des bureaux) et remonteront sur 40 mètres, soit huit étages. C'est la première fois que l'artiste intervient aussi haut.
 
Au total l'équipe devra poser une centaine de bandes de papier sur 950 m2 pour reconstituer l'image. Le tirage, noir et blanc, représente le moment où un portrait sort de la fente d'un photomaton. Celle-ci sera colorée de rouge.
 
Inside Out : JR invite le public à se prendre en photo
L'image collée sur la BnF symbolise le vaste projet d'art participatif "Inside Out" lancé en 2011 par JR, qui consiste à proposer aux gens de par le monde de se prendre en photo. Le studio new-yorkais de JR se charge d'imprimer l'image en grand et de la renvoyer à la personne photographiée moyennant une somme modeste (6 à 8 euros) ou gratuitement. A charge pour elle de la coller en la dédiant à une idée ou un projet.
 
La personne représentée à la BnF est l'un des 170.000 participants au projet. Inside Out est passé par le Centre Pompidou mi-2011 avec une cabine photomaton, puis aux Rencontres d'Arles l'été de la même année, et n'a cessé de se développer. Les portraits de JR ont investi Times Square à New York en mai 2013.
 
La performance de JR à Paris accompagne la sortie, le 13 novembre, d'un documentaire "Inside Out" d'Alastair Siddons, un témoignage sur la puissance de  l'image, sur le rôle et l'influence que l'art peut jouer dans nos sociétés contemporaines", selon MK2, qui le distribue en exclusivité à l'occasion de l'ouverture de ses quatre nouvelles salles de cinéma à la BnF.
 
Le camion de JR au Palais de Tokyo, puis à la BnF
Le camion photographique de JR, qui permet à chacun d'obtenir son portrait en grand (90 cm sur 135 cm), sera installé sur le parvis près des cinémas MK2 Bibliothèque du 10 au 12 novembre, de 13h à 19h.
 
Les images seront disposées sur le sol. "Nous les aiderons à coller sur place car nous avons remarqué que parfois les gens repartent avec l'image sous le bras mais ne la collent pas", explique JR.
 
Arrivant de Londres, il a déjà beaucoup voyagé mais c'est la première fois qu'il se pose à Paris.
 
Auparavant, il s'installera devant le Palais de Tokyo, du 6 au 8 novembre (de 13h à 19h). Là encore les personnes pourront imprimer et coller leur photo sur le parvis pour participer à une installation collective éphémère.

//culturebox.francetvinfo.fr/paris-jr-decore-la-bnf-et-y-installe-son-camion-photo-144695








Le photomaton XXL de JR s'installe à Paris

Publié le 7 novembre 2013.
Le 06 novembre 2013. L'artiste JR investit le parvis du Palais de Tokyo du 6 au 8 novembre en collant les portraits des nombreux visiteurs qui souhaitent participer a l'oeuvre monumentale éphèmere. V. WARTNER / 20 MINUTES

Ce mercredi, le street-artist français JR a installé pour quelques jours son camion photographique à Paris, où son projet d'art participatif «Inside Out» a débuté en 2011…
«Réglez le tabouret… regardez bien devant vous… Voilà, il n'y a pas d'autre règle que d'être expressif.» Et clic. Une minute après la consigne d'un des bénévoles de l'équipe de JR, Yves récupère son portrait en noir et blanc imprimé en grand (90 cm sur 135 cm). Il est 17h30. Son heure d'arrivée: 13h30. «C'est long… mais ça fait partie du truc... pour laisser une petite trace, même éphémère!».

Son portrait (il montre les dents) rejoint les autres collés depuis 13h sur l'esplanade du Palais de Tokyo. Il se fait aider de JR, caché, comme d'habitude, sous un chapeau et des lunettes noires. «Je colle, je parle avec les gens. Ici, je suis un des petits assistants», s'amuse le street-artist français de 30 ans qui s'est fait connaître en collant d'immenses photos de femmes sur les murs des favelas de Rio, au Kenya, en Inde ou au Cambodge (Women are heroes, 2009).
Le camion photo est né au Centre Pompidou, //www.insideoutproject.net/pompidou/about  à Paris, en juin 2011. De là est parti le projet «Inside Out», qui a parcouru le monde. Plus de 120 pays, 170.000 participants. Les photomatons n'étant qu'une partie du projet, la plupart envoient une photo au studio new-yorkais de JR qui se charge de leur imprimer au format géant et de leur réexpédier moyennant 20 dollars. A eux ensuite de la coller, «à l'endroit le plus publiquement visible», «simplement pour leur laisser la possibilité de s'exprimer à travers l'image, explique le street-artist. Le sens est complètement différent selon les pays. Pour certains, c'est une œuvre d'art qu'ils affichent chez eux. D'autres recouvrent avec leur poster le portrait de leur dictateur en Tunisie».
Un «honneur»
Devant l'affluence, les bénévoles ont dû fermer la queue au bout de deux heures seulement, à 15h, juste après Roxanne, qui ferme la marche: «J'avais loupé Beaubourg en 2011 et j'étais verte. Là, j'ai eu de la chance!». «L'attente passe vite parce qu'on voit le projet se construire au fur et à mesure», lance Isis, 16 ans, qui a attendu près de quatre heures après avoir été alertée de l'événement sur Instagram, sur lequel JR est très actif. Pour sa sœur Jade, 17 ans, «c'est pour participer à l'un de ses projets. C'est un honneur».
Elles plaquent leurs portraits au sol avec l'aide d'Ales, un bénévole slovène qui accompagne les projets de JR depuis 2009, quand il avait transformé les murs des quais de l'Ile Saint-Louis en une galerie d'exposition géante. «JR partage des choses simples, c'est ce que j'aime. Il n'y a pas d'histoire derrière tout ça, pas de sens caché. Il faut se rappeler que dans beaucoup de pays, les gens ne savent même pas ce qu'est le street-art».
Le camion sera au Palais de Tokyo jeudi et vendredi, de 13h à 19h. Dès dimanche, et jusqu'au mardi 12 novembre, il migrera sur le parvis du MK2 Bibliothèque, au pied de la BNF où est en train d'être collé (depuis lundi) un immense portrait sur huit étages, à partir de 70 mètres de hauteur. JR n'a jamais collé aussi haut. Le 12 au soir, il présentera la veille de sa sortie en salles  le documentaire «Inside out»  //www.insideoutproject.net/en/the-movie d'Alastair Siddons, qui a filmé depuis 2011 l'évolution du projet d'art participatif... «à un moment T, explique JR. Car le projet ne m'appartient plus, et peut durer… toute une vie peut-être!»
>> Les 361 photos du 6 novembre sont par ici, //www.insideoutproject.net/paris/ sur le site officiel du projet. Pour participer à votre tour, c'est par là //www.insideoutproject.net/fr/participate

//www.20minutes.fr/culture/1246739-20131106-video-photomaton-xxl-jr-sinstalle-a-paris





















 






























18/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres