Alain YVER

Alain YVER

KATRIN FRIDRIKS

KATRIN FRIDRIKS








site
//www.katabox.com/installation/

//www.facebook.com/pages/Fridriks-Katrin/259731767457631?sk=photos_stream

galerie
//www.ltdgallery.com/fr/artiste/5/katrin-fridriks

//www.dailymotion.com/video/x7vtrw_defender-svx-customise-par-katrin_creation


//www.katabox.com/wp-content/files_mf/1339173837KatrinFRIDRIKSDpresseno5BerlinArtnews.pdf






Katrin Fridriks
(1974 – Reykjavik, Islande) est un peintre conceptuel.


Fridriks fusionne les énergies naturelles de son Islande natale avec un expressionnisme abstrait inédit et une subtile calligraphie japonaise, le tout filtré au travers d’installations conceptuelles. Dans la veine du pionnier Jackson Pollock, avec cependant une précision et une technique accrues, la substance picturale de ses œuvres enveloppe l’espace, le temps et les formes. L’essence de son langage visuel unique, accentuée par un travail incessant sur la matière et la technique, émane d’une personnalité autodidacte. L’architecte américain John Portman et le critique d’art  français Pierre Restany ont toutefois  influencé son approche artistique. Créant de nouvelles perspectives, son travail apporte à l’abstraction une dimension innovante.






Katrin Fridriks, née le 9 août 1974 à Reykjavik (Islande), est un artiste peintre conceptuel contemporain.
Présentation

Au regard de son œuvre depuis une vingtaine d’années, Katrin explore particulièrement le médium peinture. Par un travail incessant sur la matière, ses aplats de couleurs et drippings explosifs, dansants dénotent par leur précision, par leurs couleurs parfaitement alignées, leur élargissement au fil du temps, une maitrise technique très particulière. Au delà de son affiliation et des influences artistiques, Katrin a développé un langage visuel unique, mêlant abstraction & travail calligraphique, le tout régulièrement filtrés au travers d’installations conceptuelles. Installations ayant entre autres abordé des thématiques environnementales et politiques telles que la recherche génétique, le clonage ou encore l’épuisement des ressources naturelles. Enveloppant l’espace et les formes, l’essence de son travail est la recherche de l’innovation au service d’un concept, d’une idée, d’une réflexion. Des rencontres comme avec l’architecte américain John Portman, le critique d’art français Pierre Restany ont également influencé son approche artistique. Par le biais de ses projets en cours et à venir, que ce soit des commandes privées et/ou dans le cadre de programmes institutionnels, le travail créatif de Katrin interroge l’art abstrait notamment dans une perspective/configuration architecturale, de mise en espace avec des jeux de réflexion/de profondeurs, cherchant en quelque sorte un certain dépassement et ce au delà des thèmes et des supports choisis.

//fr.wikipedia.org/wiki/Katrin_Fridriks




Biographie

Katrin Fridriks est née en 1974 en Islande. Elle expose ses toiles depuis l'âge de vingt ans. Son travail se forme autour d'un univers visuel dont le langage mélange expressionnisme abstrait, influence du geste calligraphique japonais et esthétique du graffiti, le tout soutenu par une gamme de couleurs contemporaines fortes issues de la culture pop. Elle puise son inspiration dans les éléments naturels et leur énergie, donnant à son travail une puissance aussi gestuelle que visuelle à l'image des volcans de son pays natal mais aussi des rues des mégalopoles qu'elle a traversé. L'infinité de nuances et de détails présents dans son travail, l'énergie émanant de ses toiles et installations font d'elle l'une des artistes les plus prometteuses pour les années à venir. Plusieurs collectionneurs de haute importance ont déjà acheté ses oeuvres.

//www.myartinvest.com/fr/katrin-fridriks/144-stendhal-white-mothernature-.html






Nouveau record de vente pour l’artiste Katrin Fridriks

Katrin Fridriks ne cesse de nous surprendre, depuis sa fulgurante ascension dans le monde de l’art contemporain. Son style ne laisse plus personne indifférent, ses influences diverses, de l’action painting ( Pollock) à l’art urbain, passant par le Pop Art, jusqu’à la calligraphie japonaise nourrissent un monde riche en couleurs et en formes. Inspirée aussi par ses origines et ses nombreux voyages, son travail est en perpétuel évolution. Elle travaille le chaos avec précision, mêlant forces de la natures et forces urbaines. Elle interroge nos consciences sur le futur de l’être humain au sein de la société moderne.
Après déjà plusieurs expositions en Europe et aux Etats-Unis et après avoir déjà battu un record personnel en février 2012 pour une oeuvre estimée à 5800 euros et vendu à 14 663 euros chez Artcurial. Elle continue à se forger une réputation d’acier avec cette nouvelle vente chez Piasa, qui à eu lieu le 22 juin dernier. Une oeuvre de sa fameuse et désormais célèbre série Redlights, 89×116 cm estimée entre 6000 et 7000 euros a été adjugée 16 000 euros! Un nouveau record qui prouve bien que Fridriks fait d’or et déjà partie des artistes contemporains  incontournables de ces prochaines années!

//www.myartinvest.com/blog/?p=592&lang=en







Un nouveau record pour
Katrin Fridriks le 22 janvier 2013 !


C’est aujourd’hui indéniable, Katrin Fridriks est l’artiste phare du moment. Ce sont désormais des collectionneurs venus du monde entier qui s’intéressent à son travail et souhaitent acquérir ses oeuvres.
Les toiles de l’artiste islandaise s’arrachent dans les salles de ventes à des prix toujours plus élevés. Elle a su séduire les acheteurs par un style singulier, mêlant des influences telles que l’art urbain, l’expressionnisme abstrait ou encore la calligraphie.

Lors de sa vente consacrée à l’Art urbain et contemporain du 22 janvier 2013, Artcurial présentait une toile, SYNDROME DE STENDHAL N°3 (molecular spaces series) de 2009 (ci-dessus), qui a été adjugée 39 850 euros. Elle constitue le record de l’artiste dans une salle de vente.
Suite à son ascension fulgurante sur le marché de l’art, Katrin Fridriks est devenue la coqueluche des collectionneurs et galeristes. Sa côte a doublé en moins d’un an et promet un bel avenir parmi les plus grands artistes. Pour tous ceux qui seraient encore indécis, c’est le moment d’acquérir ses oeuvres avant qu’elles atteignent des prix difficilement abordables.

//www.myartinvest.com/blog/?p=793






Katrin Fridriks, une artiste inclassable..
18 octobre 2010 par Tana
 
Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une artiste dont la travail et la personnalité me séduisent profondément : Katrin Fridriks, alias Katabox. Née en 1974 à Reykjavik, Islande, Katrin Fridriks a été élevée au Luxembourg et en Allemagne, a vécu aux Etats-Unis pendant plusieurs années et réside actuellement à Paris. Elle a étudié le japonais, parle cinq langues et est passionnée d’architecture.
J’ai eu le plaisir de visiter son atelier et là j’ai été submergée par le choc et la force des couleurs, les traits jaillissants et la profondeur de la réflexion après l’avoir écoutée s’exprimer sur son travail et sa démarche.  De multiples univers et événements jalonnent et nourrissent sa création :
Les éléments de la Nature : les matériaux premiers comme l’eau, la terre, le feu jaillissent comme une éruption de lave, de matière aquatique ou incandescente.
Les maîtres de l’art du XXème siècle : des peintres tels que Léger, Pollock et Warhol ont influencé son travail mais pour mieux alimenter une réflexion sur le devenir de l’Humain et de la Société. Une approche et une vision lucides et sans concession de la matière passée au crible.
Des techniques et des courants comme le pop-art, le graff et la calligraphie japonaise non seulement se croisent mais encore s’imbriquent dans un bouillonnement énergétique coloré « mi-nature/mi-urbain  ».
Sa rencontre avec Pierre Restany en 2003 lui a permis de développer sa vision du monde afin de mieux aborder des sujets tels que l’évolution de la société intimement liée aux questions relatives à l’environnement et ainsi effectuer un retour vers l’énergie de sa terre natale : l’Islande.
L’art se trouve être ainsi un socle de réflexion sur le devenir de l’Humain. A la fois structurée et jaillissante, énergique et implacable, la force expressionniste de Katrin Fridriks génère des univers en mouvement constant au sein desquels l’Humain, bien que sensiblement fragilisé, conserve sa place centrale.
Plébiscitée au « T.A.G. au Grand Palais » à Paris en 2009, elle continue sa trajectoire fulgurante à travers un calendrier d’expositions éclectiques jusqu’à la fin 2010. De foires en galeries, 6 expositions à Marrakech, Londres, New York, Paris et Gand.
Actuellement, l’artiste présente à la Moniker Art fair de Londres, tenue simultanément à la célèbre Frieze Art Fair, foire urbaine se focalisant sur la crème du mouvement street-art. Elle y présente une installation en lien direct avec la source du tag : le Crayon. Imprégnée du tag et du street art, l’artiste engage une réflexion plus large à partir du crayon emblème de l’écriture, qu’elle traduit à travers un concept d’installation intitulé « Crayons sticks ». Une œuvre  vivante et éphémère, qui évolue dans le temps, tout comme les tags dans la rue. Une installation géométrique où les œuvres sont alignées comme  « les Crayola », premier contact de l’enfance avec les couleurs, auquel chaque spectateur peut s’identifier.
En novembre – David & Vicky gallery, New York – Inauguration de la galerie en novembre, exposition collective avec des œuvres de Bernard Venet, Klasen, Villeglé, etc. (dates de l’exposition à venir)  

Du 15 au 16 novembre 2010 — Ralph Lauren Foundation – “Art Stars”,
Phillips de Pury Auction House, London -




08/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres