Alain YVER

Alain YVER

LE POLAROID

LE POLAROID





images
http://the-polaroid-life.tumblr.com/tagged/Polaroid


Polaroid Passion
Bienvenue sur le Site des passionnés de Polaroid !
http://www.polaroid-passion.com/
Vous voulez partager vos photos Polaroid ? Cliquez sur Galeries : vous y trouverez les photos de l'ensemble des membres de la communauté et vous enrichirez la plus grosse collection française de photos Polaroid. Vous pourrez aussi partager avec vos amis vos dernières réalisations.
Vous souhaitez partager vos connaissances sur le monde du Polaroid ? Vous avez des pratiques originales sur la photographie instantanée ? Vous rencontrez un problème ? Cliquez sur Forum et vous découvrirez un monde de passionnés avec qui vous partagerez votre amour du Polaroid et avec qui vous mettrez vos connaissances en commun.
Vous vous posez des questions sur l'utilisation de certains films ou sur l'utilisation de votre appareil préféré ? Cliquez sur Films ou sur Appareils.
Vous êtes nouveaux ? Alors Inscrivez-vous et présentez-vous à la communauté. Vous surferez immédiatement sur le forum des vrais amoureux de Polaroid.






Polaroid Z340 Instant

230 €

 
Ça y est Polaroid a enfin fait son come back sur le marché de la photographie, et il a décidé de frapper fort avec le Polaroid Z 340. Le Polaroid Instant Digital Camera Z340 est l'appareil instantané numérique conçu par polaroid. La grande innovation c'est bien sûr le passage au numérique et cet appareil arrive parfaitement à combiner les aspects positifs de l'argentique et du numérique. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, on prend autant de minutie avec le Z 340 qu'avec un ancien pola, car grâce à l'écran LCD escamotable de 2,7 pouces (pour visualiser et éditer les photos, recadrer, rogner, ajouter des filtres, etc.) on pourra enfin prendre des photos face à l'appareil sans avoir besoin d'un mini miroir pour essayer de cadrer, on sais exactement à quoi la photo va ressembler et on peut correctement faire le cadrage. Un autre aspect non négligeable qu'apporte le numérique, c'est de pouvoir stocker les photos dans la mémoire de l'appareil afin de les imprimer plus tard, du coup plus besoin d'être dans le stress de savoir qu'on a un nombre limité de photos à prendre par rapport au nombre de cassettes de film que l'on possède. « moins








Appareil photographique instantané

http://fr.wikipedia.org/wiki/Appareil_photographique_instantan%C3%A9

Un appareil photographique instantané permet d'obtenir directement des photographies argentiques, sans passer par des opérations séparées de développement du film et de tirage sur papier. Les plus connus sont les appareils de la marque Polaroid.

Histoire

La commercialisation du premier appareil à développement instantané (Polaroid 95), par l'Américain Edwin H. Land (1909-1991) en 1948, marque une avancée significative dans les techniques modernes d'émulsionnage au regard des multiples problématiques qui ont dû être résolues pour finaliser le concept.

Ce procédé, initialement monochrome, fut adapté à la couleur en 1963 après l'invention du film Polacolor.

Il connaîtra ensuite de profonds remaniements pour donner naissance au système SX-70 (1972) qui inaugurera une nouvelle ligne d'appareils plus léger et de surfaces sensibles rendant possible le développement instantané, et en plein jour, au sein d'une enveloppe scellée qui conserve dès lors tous les produits résiduels issus du traitement.

Très populaire chez les amateurs, l'image instantanée de Polaroid trouve aussi sa place dans le domaine médical, où elle est largement utilisée. Elle sera aussi utilisée par les photographes professionnels, qui adaptent des dos recevant les films Polaroid FP sur leur caméra (24 x 36 ou moyen format) pour tester l'éclairage et le cadrage de leurs photos argentiques. Les films instantanés existaient aussi en plan films de format 4 x 5" (10 x 12,5 cm) et 8 x 10" (20 x 25 cm), utilisables dans des chambres photographiques grâce à des dos/châssis dédiés.

D'autres marques produiront des appareils et des films instantanés. Parmi elles, le fabricant japonais Fujifilm produira des appareils (Instax et Fotorama) mais surtout des films compatibles avec le matériel utilisant le format film-pack de Polaroid[1]. Dans les années 1980, la firme Kodak produira brièvement sa propre ligne d'appareils instantanés et ses films dans un format dédié, avant de perdre une bataille de brevet contre Polaroid en 1986.

Principe du film Polacolor

En 1962, Edwin H. Land, président de la Polaroid Corporation de Cambridge, annonce que son procédé de photographie à la minute en noir et blanc venait d'être adapté à la couleur grâce au film Polacolor. Les principes chimiques auxquels ce film fait appel sont extrêmement complexes.
Film-pack Polaroid (à partir de 1963) comprenant film, chimie et papier pour 8 photos
Polaroid i-Zone, à partir de 1999.

Le négatif est constitué d'un ensemble de trois doubles couches d'émulsion constituées par des grains d'halogénure d'argent et d'une couche de révélateur chromogène. Chaque couche d'émulsion est sensible à une des trois couleurs primaires. Là où la lumière bleue tombe sur la couche sensible au bleu, les grains se trouvent impressionnés et constituent des collecteurs moléculaires pour les composés chimiques des colorants jaunes se trouvant à proximité. La lumière verte impressionne de même l'émulsion de la couche sensible au vert, mais traverse la double couche du bleu sans l'impressionner. De même, la lumière rouge traverse sans les impressionner les couches sensibles au bleu ou au vert pour aller impressionner les grains de la couche sensible au rouge.

Le développement d'une photographie Polacolor après impression du film commence lorsqu'on tire sur la languette. Une gousse contenant un réactif alcalin est associée à la pellicule et se trouve écrasée au moment où, par traction on oblige le négatif et le positif à passer dans un ensemble de deux rouleaux ; le réactif alcalin est libéré et déclenche le développement.

En se répandant sur le négatif et le positif, le réactif alcalin du film polacolor traverse rapidement les couches du négatif, et libère les molécules d'un révélateur chromogène spécial ; ceux-ci montent à travers les couches du négatif pour gagner le papier de tirage. Partout où une de ces molécules du révélateur atteint un grain d'halogénure d'argent ayant subi une exposition, il y a réaction entre l'argent et le révélateur ; l'argent se trouve développé et le révélateur demeure prisonnier. Toutes les molécules du révélateur chromogène entamant leur action presque simultanément, elles ont l'occasion de réagir sur les grains d'argent de la première couche d'émulsion. Ainsi, le révélateur chromogène ne réagit il que sur la couche d'émulsion sensible au bleu et demeure prisonnier de cette couche. Les révélateurs chromogènes magenta et cyan, ne rencontrant aucun piège dans cette couche, la traversent et atteignent le papier de tirage, où ils se combinent pour donner des bleus. De même dans les deux autres couches d'émulsion sensibles, les grains d'argent impressionnés permettent le passage de deux des révélateurs chromogènes et piègent le troisième. L'ensemble du processus prend 60 secondes. Au bout de ce temps, le réactif alcalin se trouve en contact avec l'acide du fixateur contenu dans le papier de tirage. La réaction entre ce fixateur et la solution alcaline arrête toute autre réaction chimique et lie les colorants, ce qui donne une image aux teintes lumineuses.

Artistes et photographes

L'artiste américain Andy Warhol s'est servi du Polaroid pour préparer ses portraits sérigraphiés[2].

Des photographes comme Jean-François Bauret, Paolo Roversi, Jean-François Joly[3], Guido Mocafico[4], Corinne Mercadier[5], ou la chanteuse Patti Smith[6] l'ont utilisé.

Disparition du procédé

Concurrencé par la photographie numérique, la firme Polaroid abandonne la production d'appareils à développement instantané en 2007. Le 8 février 2008, elle annonce la fermeture des dernières usines fabricant les films instantanés pour la fin de l'année[4], ce qui sera effectif en août 2008.

Onze salariés de l'ancienne usine Polaroid d'Enschede (Pays-Bas) ont racheté les machines encore disponibles afin de relancer la production[7]. Les premiers films (noir et blanc pour SX70) sont sortis le 25 mars 2010. L'objectif est de produire 3 millions de cartouches de pellicules en 2010 et 10 millions au maximum les années suivantes[7] (contre 120 millions aux grandes heures de Polaroid). La vente se fait sur l'Internet[8] et dans des circuits spécialisés.

Fujifilm produit encore également quelques films instantanés au format FP (film-pack)[1].

Aujourd'hui (2012), Polaroid produit à nouveau des appareils de photo instantané et un film instantané[9].

Notes et références

   1. Å™ a et b (en) Fujifilm Instant Films [archive] - Fujifilm USA
   2. Å™ Le retour des photos Polaroid [archive] - Philippe Rioux, La Dépêche, 13 septembre 2008
   3. Å™ « Une image du passé très très court ». Trois photographes partagent leur passion pour Polaroid. Paolo Roversi, Isabelle Waternaux, Jean-François Joly [archive] - Brigitte Ollier, Libération, 13 décembre 1997
   4. Å™ a et b Polaroid ne fera plus "bzzzzzzz" [archive] - Reproduction de l'article de Claire Guillot pour le journal Le Monde du 1er mars 2008
   5. Å™ L'étrange univers de Corinne Mercadier [archive] - Ouest-France, 6 février 2012
   6. Å™ Patti Smith à la Fondation Cartier : Land 250 [archive] - Arte, 1er septembre 2008
   7. Å™ a et b D'anciens salariés de Polaroid font renaître la pellicule instantanée [archive] - Le Monde, 25 mars 2010
   8. Å™ (en) The Impossible Project [archive] - Site des repreneurs de l'usine d'Enschede
   9. Å™ (en) Products & Categories [archive] - Site officiel de Polaroid



15/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres