Alain YVER

Alain YVER

MAN RAY

MAN RAY


1943

SITE OFFICIE
http://www.manraytrust.com/

PHOTOTHEQUE OFFICIELLE
http://www.manray-photo.com/catalog/index.php

GALERIE
http://monsieurphoto.free.fr/index.php?menu=1&Id=30&ss_menu=1






Emmanuel Rudnitsky, dit Man Ray.
Né le 27 août 1890 à Philadelphie (États-Unis). Mort le 18 novembre 1976 à Paris. Peintre, photographe, réalisateur de films, dadaïste puis surréaliste.



Biographie



Il commence sa carrière à New York avec son ami proche Marcel Duchamp, où ils forment une branche américaine du mouvement Dada. Après quelques expériences artistiques infructueuses, et notamment une publication sur le Dada new-yorkais en 1920, Man Ray conclut que "Dada ne peut pas vivre à New York".

Le 14 juillet 1921 Man Ray débarque au Havre (Seine-Maritime), puis arrive à Paris, à la gare St-Lazare où Marcel Duchamp l'accueille. Le soir même, il est présenté aux surréaliste Louis Aragon, André Breton, Paul Éluard et Gala, Théodore Fraenkel, Jacques Rigaut et Philippe Soupault. Il s'installe dans le quartier du Montparnasse, rencontre et tombe amoureux de la chanteuse française et modèle Kiki de Montparnasse. Il rencontre également le couturier Paul Poiret. Il réalise de nombreuses photos de mode qui sont publiées dans les magazines et contribuent à le faire connaître. À son grand regret, il n'aura jamais l'occasion de faire le portrait du couturier. Dans son livre de souvenirs, il confie qu'à la mort de Paul Poiret, il a envoyé à un journal une photo du médecin personnel du couturier comme étant un portrait de Poiret. Cette photo a été publiée comme telle.

Avec Jean Arp, Max Ernst, André Masson, Joan Miró et Pablo Picasso, il présente ses œuvres à la première exposition surréaliste de la galerie Pierre à Paris en 1925.

Ami de Marie-Laure de Noailles, il tourne en 1928 à Hyères à la villa de Noailles son premier film « Les Mystères du Château des Dés ».

À Montparnasse, durant trente ans, Man Ray révolutionne l'art photographique. Les grands artistes de son temps posent sous son objectif, comme James Joyce, Gertrude Stein ou Jean Cocteau. Il contribue à valoriser l'œuvre d'Eugène Atget qu'il fait découvrir aux surréalistes et à son assistante Berenice Abbott. En 1934, Meret Oppenheim pose pour Man Ray, cette série de photos de nus devient sa plus célèbre.

En 1940, après la défaite, Man Ray parvient à rejoindre Lisbonne et s'embarque pour les États-Unis en compagnie de Salvador Dalí et Gala et le cinéaste René Clair. Après quelque jours passés à New York, il gagne la côte Ouest avec le projet de quitter le pays pour Tahiti où il y resterait quelques années. Arrivé à Hollywood, il reçoit des propositions d'exposition, rencontre une femme, Juliet, et décide de se remettre à peindre.

Il devient Satrape du Collège de Pataphysique en 1963.

Il meurt le 18 novembre 1976 et est inhumé au cimetière du Montparnasse (7e division) où on peut lire sur sa tombe son épitaphe : Unconcerned, but not indifferent (Détaché, mais pas indifférent).






MAN RAY

Ce dossier intitulé « De Niépce aux frères Lumière » sera suivi d'un second « De Lartigue à Man Ray ». Ces deux volets proposent une étude de l'histoire de la photographie en France, dans sa composante esthétique mais aussi sociale, industrielle et économique, de ses débuts à 1939. À partir d'œuvres appartenant au patrimoine français, ils permettent d'engager une réflexion sur le statut de la technique dans l'expression artistique.
Cette première partie suit l'évolution du médium, de 1826 à 1914, date de rupture qu'a représentée la première guerre mondiale.
Pourquoi un dossier en ligne ? On trouve sur le Web, notamment anglophone, nombre d'images et de textes épars sur la photographie française et son histoire. Nous avons ressenti le besoin de rassembler des ressources, en langue française, afin d'apporter aux enseignants un outil pour l'enseignement d'histoire des arts.
Un grand choix d'images du Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale et de la Société française de photographie accompagnent la partie « Repères ». L'auteur, Françoise Denoyelle, historienne de la photographie, y présente l'essentiel des connaissances pour appréhender le sujet. Des références de documents sur tous supports, sélectionnés pour la rubrique « Pointdoc » en permettent l'approfondissement. Enfin, des propositions pédagogiques d'analyse et de recherche d'images, de réflexion sur le statut de la photographie, de pistes de recherche dans le cadre des TPE, composent la partie « En pratique ».
Ce dossier, plus particulièrement destiné aux professeurs des classes de première, en histoire des arts, ou préparant les élèves au baccalauréat professionnel de photographie, s'adresse également à tout enseignant menant un projet dans les domaines scientifique, technique, artistique ou culturel où la photographie peut trouver toute sa place.
    
R. Demachy. Le Grand Palais, souvenir de l'exposition, Paris, 1900.
© SFP





« De Lartigue à Man Ray »

fait suite au précédent dossier : « De Niépce aux frères Lumière ». Ces deux volets proposent une étude de l'histoire de la photographie en France, dans sa composante esthétique mais aussi sociale, industrielle et économique, de ses débuts à 1939. À partir d'œuvres appartenant au patrimoine français, ils permettent d'engager une réflexion sur le statut de la technique dans l'expression artistique. Cette seconde partie suit l'évolution du médium de 1914 à 1939.
La revue de la Photographie, juin 1936.

Pourquoi un dossier en ligne ? On trouve sur le Web, notamment anglophone, nombre d'images et de textes épars sur la photographie française et son histoire. Nous avons ressenti le besoin de rassembler des ressources, en langue française, afin d'apporter aux enseignants
un outil pour l'enseignement d'histoire des arts. L'auteur de la partie « Repères », Françoise Denoyelle, historienne de la photographie, présente l'essentiel des connaissances pour appréhender le sujet. Des références de documents sur tous supports, sélectionnés pour la rubrique « Point Doc », en permettent l'approfondissement. Enfin, des séquences autour de l'analyse de l'image en classe d'histoire des arts ou en collège, proposées par des enseignants, composent la partie « En pratique », permettant aux professeurs d'accompagner les élèves dans la découverte de la photographie du début du XXe siècle. Ce dossier, plus particulièrement destiné à la classe de première, en histoire des arts, s'adresse également à tout enseignant menant un projet dans les domaines scientifique, technique, artistique ou culturel où la photographie peut trouver toute sa place.









12/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres