Alain YVER

Alain YVER

PAULINE CROZE

PAULINE CROZE


SON SITE
//www.paulinecroze.com/


LE JOUR OU J' AI ENTENDU "T 'ES BEAU "J' AI COMPRIS QUE JE NE POURRAIS PLUS ME PASSER DE CET ALBUM.




Je n'aime pas trop les demi-mesures et j'ai besoin qu'il y ait beaucoup d'intensité dans n'importe lequel des sentiments. Je préfère quelque chose d'intense même si cela ne doit pas durer longtemps à une
relation tiède et durable.

Au moment du mixage de l'album je me suis rendu compte de ce que je disais dans mes chansons. Sur le coup cela m'a vraiment fait peur. Je me demandais si je n'exposais pas trop ma vulnérabilité et ma fragilité.



Biographie

L'un des avatars de ce qu'on appelle « nouvelle chanson française » - terme qui ne veut plus dire grand-chose – voit le jour le 4 mai 1979 à Noisy-le-Sec dans la banlieue parisienne. A 14 ans, cette fan de Jimmy Hendrix, Led Zeppelin, Jeff Buckley, Tracy Chapman et Keziah Jones commence à chantonner tout en s'accompagnant à la guitare. Quelques années plus tard elle se met à la composition, le plus souvent en compagnie de Quito du groupe Señor Holmes avec qui elle se produit sur scène, généralement dans les bars.

En 2003 Pauline Croze débute une fructueuse collaboration avec Anne Claverie et Edith Fambuena, productrice qui arrangera une dizaine de ses morceaux. Bardée de ces dix chansons très prometteuses, Pauline se voit ouvrir les portes - ou plutôt la scène - des Transmusicales de Rennes dont elle est l'une des grandes révélations. Véritable tremplin, sa prestation sur le sol breton lui permet d'apparaître courant 2004 en première partie d'artistes de choix comme Cali, Miossec ou Lhasa, toujours avec sa seule guitare.

Le label Wagram lui fait dans la foulée signer son premier contrat. L'année de ses vingt-cinq ans, Pauline Croze se voit offrir un beau cadeau : elle entre en studio pour enregistrer son tout premier album éponyme. Le disque qui sort le 14 février 2005 offre un joli éventail de chansons fraîches, mélancoliques et touchantes portées par des textes toujours très fins, à l'image des morceaux « Larmes » ou « T'es beau ». Dès son arrivée dans les bacs, l'album reçoit un accueil très favorable de la part des critiques et du public.

Pauline Croze assure dans l'année les premières parties de M et Bernard Lavilliers, preuve de sa notoriété grandissante, avant de faire ses premiers lives en tant que tête d'affiche et de participer à plusieurs festivals, aux Francofolies de La Rochelle et même à Montréal.






PAULINE CROZE

originaire de Noisy-Le-Sec où elle est née le 4 mai 1979, Pauline Croze signe aujourd'hui son 1er album. En 2004, elle a assuré des 1ères parties pour Cali, Miossec ou encore Tryo. Pour son album, elle a collaboré avec Mickael Furnon (Mickey 3D) et Doriand. 2 titres sont mixés par Philippe Zdar.
Ingrédients : Pauline Croze fait partie des jeunes pousses de la chanson française. Accompagnée d'une guitare acoustique chaloupée, la chanteuse expose son univers chaleureux mélancolique entre réalisme et poésie. Sa voix épouse des mélodies voluptueuses et agit comme une douce caresse sur la nuque un matin d'été. A découvrir...







Pauline Croze

Cette nouvelle venue de la chanson, sort un premier album teinté de mélancolie.

On l'aime bien Pauline Croze avec ses airs de garçon manqué et sa voix légèrement rauque. On sent en elle une envie forte de bousculer le paysage de la chanson. Son univers a quelque chose d'urgent, bien qu'apparemment caressant, comme si couvait en elle un tempérament révolté sous une carapace de douceur.

Vingt-cinq ans, née à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis , elle a commencé à chanter en s'accompagnant à la guitare acoustique. Ses premières chansons ont été écrites et composées avec Quito du groupe Senor Holmes. Puis, c'est la rencontre avec Édith Fambuena, ancienne musicienne des Valentins, devenue aujourd'hui son arrangeuse. Côté scène, on a vu Pauline aux Transmusicales de Rennes, mais également en première partie guitare-voix de Cali, Miossec, Tryo ou de Lhasa dans différents festivals de découvertes de jeunes talents, tels les Primeurs de Massy. Aujourd'hui, elle ose sortir de sa coquille en publiant un premier album teinté de mélancolie, entre ballade pop et atmosphères latines. Il n'en faut pas plus pour décoller. Pauline Croze livre beaucoup de ses émotions à travers des textes sensibles écrits par elle, mais aussi par Michaël Furnon des Mickey 3D, Doriand ou encore Eleonore Weber. Dès les intonations entêtantes de Mise à nu en passant par les accents presque rock de Je ferai sans, aux ambiances cap-verdiennes de Mal assis - chanson qui aurait pu être écrite pour Cesoria Evora -, la chanteuse entraîne l'auditeur vers un monde qui ne s'accomode pas des faux-semblants. Les histoires de Pauline Croze sont faites de ruptures amoureuses, de rêves de nuits envoûtantes (Dans la chaleur des nuits de pleine lune), de désir d'harmonie (Femme fossile) ou de constat d'une jeunesse que « plus rien ne divertit » (Jeunesse affamée). Résultat, un album au ton personnel révélant une jeune femme fragile et décidée, qui a choisi la meilleure voie qui soit pour s'imposer. Celle des sentiments simples et vrais. Cela rend Pauline Croze encore plus attachante. Il va falloir compter avec elle désormais.

Victor Hache

Album Wagram. Concerts : au Grand Rex, première partie de Bernard Lavilliers (9 mars), les 21, 22, 23 mars
au Zèbre avec son groupe.
Article paru dans l'édition du 18 février 2005.






Pauline Croze, en toute simplicité


Cette jeune femme à l'allure frêle dissimule une artiste de talent. Révélée dès son premier album, elle a connu un vrai succès cette année, salué par la critique et de nombreux fans. Il y a des signes qui ne trompent pas. Pauline travaille depuis longtemps. Alors, forcément, cela durcit le caractère. Elle espère maintenant continuer sa route grâce à sa nouvelle notoriété.

Dès les premières notes, les premiers mots, il n'y a pas de doute. Nous avons à faire à une artiste de la « nouvelle chanson française ». Un parcours à rapprocher de celui d'une autre chanteuse, Camille. Les similitudes s'arrêtent là : elles n'ont ni le même humour, ni la même voix, ni même la même envie de dire.

Ses textes sont vifs. Le coeur sûrement égratigné par quelques blessures amoureuses, Pauline Croze prend sa revanche, en couplets et en chansons. Les mots réfléchis sont agréablement chantés par une voix aux accents tantôt langoureux, tantôt tourmentés, portés par un ton énergique et vivant.

C'est cette vérité que propose Pauline. Pas de mascarade ou de double jeu, elle se livre avec simplicité. Les rythmes interprétés à la guitare acoustique sont entraînants, sa conviction étonnante. Pauline Croze ne laisse pas indifférent. Touchante, elle émeut par sa sensibilité, dévoilée par un timbre subtil et cadencé. Pauline tranche, avec un univers personnel et sans demi-mesure. Grâce aux arrangements d'Édith Fambuena, ancienne musicienne des Valentins, la musique colle au plus près de sa poésie. On y croit sans difficultés.

Elle-même auteur, Pauline collabore également avec Michaël Furnon des Mickey 3D, Doriand ou Eleanore Weber. Saluons, en tout cas, la justesse de son propos, qui donne une impression de sincérité et de mordant. De salle en salle, de concert en concert, Pauline poursuit son chemin. Elle rencontrera sur sa route samedi le public de la salle du Plan à Ris-Orangis (Essonne). Une performance à ne pas manquer, qui permettra à Pauline de faire ses preuves, si besoin est.

Concert le samedi 24 au Plan, 1 bis, rue Gallahger,
91330 Ris-Orangis.
Alan Ouakrat

Article paru dans l'édition du 25 septembre 2005.




Pauline Croze

 n'a que 24 ans, mais dix ans de guitare et de chant derrière elle. Ses débuts sur la scène furent romanesques puisqu'elle fut révélée au public à la faveur d'une extinction de voix, celle de Dani Siciliano , que Pauline dû remplacer au pied levé lors des Transmusicales de Rennes en 2003. Mais il a suffit d'un instant, peut-être une chanson, pour que le public soit conquis.
Pauline Croze laisse à sa voix, le soin d'amadouer les spectateurs, une voix chaude, lyrique et puissante. Une chanteuse ne ressemblant à aucune autre (c'est assez rare pour être souligné !), déroulant sur un folk à connotations funk ou reggae des histoires douces-amères, récits de tranches de vie parfois un peu sombres mais « ce n'est pas délibéré » nous dit-elle.

Certains de ses textes reflètent les préoccupations d'une jeune femme devant évoluer dans un monde à domination masculine (mais de quel monde parlons-nous ? ?), un discours militant, voire féministe...

Cette benjamine de la chanson sort son premier album, et se présente seule sur scène, un exercice périlleux mais qui séduit par son insolente nudité. Tous les ingrédients d'une découverte, donc, avec cependant la certitude que sa générosité médusera le plus grand nombre.


15/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres