Alain YVER

Alain YVER

ROBERT DALBAN

ROBERT DALBAN


ROBERT DALBAN
LES TONTONS FLINGEURS, LE PACHA, FANTÔMAS, LES VIEUX DE LA VIEILLE, LE BARON DE L' ÉCLUSE... ECT... PEUT DE GENS CONNAISSE SON NOM, MAIS DÈS QU' IL VOIE SON VISAGE, C' EST DÈS :  AH OUI, AH OUI LES TONTONS !!!!!   YES SIR !
ROBERT DALBAN SE PROMENAIT AVEC DES AMIS SUR LES CHAMPS ÉLYSÉES. AU MOMENT DE TRAVERSER L' AVENUE, DES MOTOS SONT PASSÉES DANS UN BRUIT D' ENFER, ROBERT DALBAN, SURPRIT  PAR CE BOUCAN À  AFFICHÉ UNE MINE DÉCONFITE, IL SE SENTAIT VISIBLEMENT PAS BIEN DU TOUT. IL DEVAIT MOURIR D' UNE CRISE CARDIAQUE QUELQUES HEURES PLUS TARD, ENTOURÉ DE SES AMIS LORS DU DÎNER. POUR EUX, ROBERT A VRAIMENT EUT PEUR, ILS LE SENTAIT VRAIMENT TRÈS MAL APRÈS CET INCIDENT.
IL EST INHUMÉ À L' OUEST DE PARIS,  DANS LE PETIT CIMETIÈRE DE JOUAR-PONCHARTRAIN, DANS LE CAVEAU DE LA FAMILLE POIRRET CONNU POUR AVOIR PRODUIT BON NOMBRES DE FILMS.

VOILÀ, C' EST MA FAÇON À MOI DE LUI RENDRE HOMMAGE


DES PHOTOS
http://www.thelin.net/laurent/cinema/acteurs/nm0197592.html

CINÉMA
http://acteurcinemaetcie.ifrance.com/DALBAN%20ROBERT.htm

EXTRAIT DE " NE NOUS FACHONS PAS "
http://www.youtube.com/watch?v=XB-q6da5NJY&mode=related&search=

LES TONTONS
http://vatzhol.club.fr/tontonsflingueurs.html





Acteur français
Né le 19 Juillet 1903 à Celles-sur-Belles, Deux-Sèvres (France)
Décédé le 3 Avril 1987 à Paris (France)


Biographie

Il débute dans le spectacle comme comique troupier et joue ensuite des opérettes, des revues, avant de passer au théâtre. Son premier film, Passeur d'hommes date de 1937. On le voit comme l'éternel deuxième ou même troisième couteau du cinéma français, ce qui lui vaudra quand même de jouer dans près de 200 films. L'histoire de sa carrière se confond avec celle de ses amitiés, car l'amitié est pour lui la vertu cardinale. Alain Poiré, Robert Hossein, Henri vidal, Jean Gabin, Michel Audiard seront du nombre. A la fin de sa vie il assurait : "je ne me suis jamais supporté physiquement. J'ai horreur de me voir à l'écran." Mais bon, vivant il disait aussi : "Ma vie est sensationnelle."





Robert Dalban

Robert Dalban - de son vrai nom Gaston Barré - était un acteur français né le 19 juillet 1903 à Celles-sur-Belles, (Vendée) et décédé le 3 avril 1987 à Paris. Il était, avec Dominique Zardi, particulièrement représentatif des seconds rôles du cinéma français, avec plus de deux cents films à son actif entre 1934 et 1986.

Il interprétait le père de Manette dans Mon oncle Benjamin d'Édouard Molinaro et un ancien camarade de la Résistance dans Marie-Octobre. En 1982, il interprétait le rôle principal de Jules et Juju. Mais c'est le tonitruant Yes, Sir !! de John dans Les Tontons flingueurs de Georges Lautner qui marque durablement les esprits !


LE PACHA

"Je pense que le jour où on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner." (Jean Gabin) à (Robert Dalban)




Unique film de Gabin avec Georges Lautner, "Le Pacha" symbolise l'arrivée de Jean Gabin, monstre sacré du cinéma français et surtout vedette des grands classiques (polars noirs, policiers, etc. ...) d'avant et d'après guerre, dans un cinéma nouveau. Nouveau pour lui surtout concernant l'équipe de tournage, car jusqu'ici Gabin avait pour habitude d'être toujours encadré par la même équipe technique (depuis la maquilleuse jusqu'au directeur photo). Or là il débarque dans la bande à Lautner, c'est à dire une bande de jeunots dont les méthodes de travail sont assez différentes des siennes, ce qui ne manque pas de rendre les rapports sur le plateau assez tendus, du moins au début. Mais comme le dit Gabin dans une de ses premières répliques du film "Si j'veux raconter, vaudrait peut être mieux que je raconte dans l'ordre  " ...

Nous sommes en 1963, la maison Gaumont propose le rôle de Fernand Naudin des "Tontons flingueurs" à Jean Gabin. L'acteur accepte à condition d'être accompagné par sa traditionnelle équipe de tournage. Mais Lautner refuse, prétextant qu'il ne travaillera qu'avec son équipe à lui (composée de ses fidèles : Maurice Fellous, Claude Vital, ...). Finalement Gabin lâche l'affaire et le rôle revient à Lino Ventura. A la place, Gabin va retrouver Henri Verneuil et Alain Delon pour "Mélodie en sous-sol", dialogué par Michel Audiard. Sur le tournage, Audiard choisi d'insérer dans le scénario le rôle de Louis Naudin (parenté avec Fernand Naudin ? Mystère ... ;) pour son ami Maurice Biraud. Il va même jusqu'à lui ajouter certains dialogues, ce qui n'est pas vraiment du goût de Jean Gabin. Pourtant Gabin n'a rien contre Maurice Biraud en particulier (avec qui il s'est bien entendu sur le tournage du "Cave se rebiffe", de Gilles Grangier, deux ans auparavant) mais il trouve l'insertion du personnage dans le script et sa présence à l'écran totalement inutile. Seulement Audiard reste parfaitement hermétique à toutes les critiques de Gabin. Au terme de discussions assez houleuses sur le sujet, les deux hommes se brouillent et ne retravailleront plus ensemble durant quatre ou cinq ans, c'est à dire jusqu'en 1967 pour "Le Pacha".








13/06/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres