Alain YVER

Alain YVER

SCARY GUY

Scary Guy, le tatoué





A VOIR À LIRE

//www.thescaryguy.com/

//journalextimerecherchespoir.over-blog.com/article-5714447.html

 
Arte diffuse ce lundi soir "Scary", un documentaire de 90 minutes à découvrir vers 23 heures. Ancien cadre d'une société d'informatique, aujourd'hui tatoué de la tête aux pieds, Scary parcourt l'Amérique à la rencontre des jeunes en difficultés. Son message : rejetez la haine et la violence, apprenez à rester zen !

Avec ses tatouages de la tête aux pieds, ses dents recouvertes d'or et ses piercings dans le nez, les oreilles, les sourcils et la langue, il répond parfaitement au nom qu'il s'est lui-même donné : Scary Guy, le gars qui fait peur.

Mais son but n'est pas de prôner la violence. S'il parcourt les États-Unis, multipliant les conférences, c'est pour transmettre un message de paix. Ses tatouages lui donnent l'aspect d'un guerrier au visage peint, prêt à affronter l'ennemi, et c'est bien ainsi qu'il l'entend : Scary se bat contre les préjugés, la haine et la violence.

Son champ de bataille ? Les entreprises rongées par le harcèlement moral, mais surtout les universités touchées par les problèmes de drogue et les prisons pour jeunes. C'est surtout aux jeunes en difficulté que s'adresse Scary Guy. Son look, tout droit sorti de leur univers, lui donne une légitimité. Scary leur explique comment il résout les conflits : par le calme, la douceur et la réflexion, en restant maître de lui-même. Il leur montre comment se sortir de situations apparemment inextricables et crée une relation de confiance avec ceux qui se sont refermés sur eux-mêmes.

Le documentaire retrace le parcours de cet ancien cadre d'une société d'informatique qui a su, le jour où il s'est fait tatouer le visage, qu'il s'excluait de la bourgeoisie américaine à laquelle il appartenait et que cette décision changerait à tout jamais sa vie - et celle de sa femme. Aujourd'hui, pourtant, il participe à des émissions de radio et de télévision, et même la très sérieuse BBC a rendu compte de ses conférences.







Ce texte s'adresse à ceux qui sont différents
 (handis, malades, ethnie ou couleur différente, morphologie, mental, personnalité différente etc...), et aux autres! (ceux qui sont dans la norme et donc peu stigmatisés car peu remarqués) A TOUS en fait!!!
Le politiquement correct du moment veut que l'on nie les différences. Or, nier, ce n'est pas accepter! C'est même: NE PAS ACCEPTER! On a banni, et à raison, le terme de "race" qui n'est pas approprié, car nous faisons tous partie de la même famille humaine qui a son berceau en Afrique. Soit. Mais il y a une limite au ridicule. Dans mon métier, nous travaillons notamment avec des jeunes en difficultés. En difficultés parce qu'ils font partie d'une "minorité visible" (couleur de peau, "origine"...), tout comme j'en fais partie en tant que handicapée (et blonde, et obèse, et originale etc... Pfffffffffffffff je cumule, encore et toujours!).
Certains de mes collègues appliquent à la lettre le tabou: ils affirment que les "races" n'existent pas. Que nous sommes tous pareils. Ben voyons! Et le racisme alors, il n'existe pas, et les victimes sont paranoïaques? (ce qui me fait inmanquablement penser à la blague de Coluche sur l'apartheid, celle du chauffeur de bus US qui en a marre des affrontements entre écoliers blancs et de couleur, et qui leur dit: "Ca suffit! Y a plus de noirs, y a plus de blancs! Tout le monde est bleu! Alors... les bleus clairs devant, les bleus foncés derrière!!!") Réaction des jeunes: rires narquois, mépris. Ben oui, pourquoi on les jette à l'entrée des boîtes de nuit alors? Gros malentendu: la notion de "race" est, en effet, inadaptée car elle prête à confusion. MAIS: nous sommes bien une humanité variée, colorée, il y a des différences marquées. Et là où d'autres nient, retroussent le nez comme devant un plat malodorant, jouant la tolérance dont ils ne connaissent que le nom, j'affirme, moi, que nous sommes bel et bien différents (certains plus que d'autres lol!) et que j'aime ça! Bon sang, mais je kiffe la différence, moi! Et même, je regrette qu'il n'y ait pas d'humains bleus, verts, mauves etc...La variété, comme pour les fleurs: imaginez une planète avec une seule sorte et couleur de fleur! Nul! Là où certains s'évertuent donc à gommer, à ne pas voir, hypocritement, pour s'attirer la faveur de minorités qui ne sont pas dupes, je persiste et signe: notre richesse, c'est la somme de nos différences! Je vérifie d'ailleurs sur le terrain la véracité de ce que j'avance. D'abord, le "parler vrai", la cohérence, c'est de cela qu'ont besoin les jeunes en quête d'identité, pas qu'on les prenne pour des c***!
Ensuite, je vois le respect dans leurs regard: qui reflète le mien. Ils s'identifient à moi bien davantage qu'à un collègue valide, mince, "classique": en effet, je suis moi aussi représentante d'une minorité. Et de ce fait, je sais de quoi je parle, et si je réussis ma vie, les mômes en difficultés peuvent se projeter en moi, dans ma différence, et se dire: "Bon sang, si ELLE s'en sort, avec ses casseroles, j'ai peut-être ma chance, moi aussi." Et cela leur influe un courage... J'vous raconte pas! (ah, je kiffe mon job!)
Je profite de ce thème pour vous présenter "THE SCARY GUY" THE SCARY GUY: Etre différent, c'est être EXTRA...ORDINAIRE! , le type sur la photo (trad.: "le type qui fait peur"):
ancien cadre à l'enfance perturbée, ce type décide un jour de se faire tatouer et piercer partout sur le corps, même ses dents sont recouvertes de métal. Il en devient effrayant, "scary", pour la plupart des gens. Il joue à fond la provoc et démasque ainsi les préjugés de tout un chacun. Je l'ai découvert il y a quelques jours dans une émission d'ARTE. Ce type, donc, est en fait un pacifiste militant qui fait des "performances" dans des écoles, prisons, entreprises, écoles de police etc... Il apparaît, fait réagir son public, démonte les mécanismes de la peur, de l'agressivité, de la haine, liés au refus de la différence. Et donne des recettes concrètes pour évacuer sa haine... Il est un monument érigé à la différence, avec toutes ces couleurs qu'il affiche, un éloge de la diversité, une leçon de tolérance ambulante, comme moi!  Si vous avez l'occasion de voir le reportage, ne le ratez sous aucun prétexte, ce type est tout bonnement extraordinaire! (son site ici:  THE SCARY GUY: Etre différent, c'est être EXTRA...ORDINAIRE! ) Je suis fan! Ce n'est pas un showman, sa démarche est sincère, et son public conquis le sent. Il a sur les jeunes en difficultés un effet magique. Il a même fait parler un gamin autiste! Ce type doit irradier la bonté! En fait, je le trouve très sexy... Hem... Mais il n'est pas libre, bouhouhouh! (on ferait un sacré couple, n'empêche...Hihi!) Alors n'ayez pas peur d'être différent! Revendiquez votre différence, c'est votre richesse, votre unicité! Bon sang, soyez fier, soyez "VOUS"!!! VIVE LA DIFFERENCE, elle donne toute sa saveur à la vie!

Et il n'y a qu'un domaine dans lequel il ne doit pas y avoir de différences entre nous tous: nos DROITS!






«The Scary Guy» n’est qu’amour et partage

HESPERANGE - «The Scary Guy» était l’invité de la maison des jeunes d’Hesperange jeudi soir, il a électrisé un auditoire dans un «show» assez américain mais efficace.

Arrivé jeudi dans les rues de Luxembourg-Ville, «The Scary Guy» alias Earl Kaufmann a joué le jeu des dédicaces et s’est montré chaleureux avec tous les Luxembourgeois, petits et grands, qui croisaient son chemin. Une façon d’être en accord avec son discours de non violence et de compréhension mutuelle qu’il tente de véhiculer dans le monde.

«Il faut encore être capable d'améliorer ses facultés de comprendre des messages tout simples. On ne peut pas passer à côté d'une personne qui a faim, qui a soif et qui est en colère en l'ignorant. Il faut retirer définitivement le mot ignorer du vocabulaire. Il faut apprendre à plus et mieux communiquer» a-t-il expliqué à la trentaine de personnes venues l’écouter au «Jugendtreff Hesper» d'Hesperange.

Prévention contre la violence

C'est une habitante de la commune qui, lors d'un séjour à Londres, a croisé le phénomène. Impressionnée, elle a contactée la Maison des jeunes qui l'a ensuite invité à développer ses thèses lors d'une conférence.

«Soyons honnêtes, je ne connaissais pas le personnage. Je l'ai découvert sur Internet. C'est également en surfant que j'ai pris conscience de tout ce qu'il avait fait. Son profil et ses objectifs correspondaient au but suivi par la Maison des jeunes qui s'est lancée dans une campagne de prévention contre la violence. C'est à partir de là que nous sommes entrés en contact», confie Romain Juncker, responsable de la Maison des jeunes à nos confrères du Quotidien.

Un message qui a eu l'air de passer grâce à la pointe de cinéma et d'enthousiasme débordant dont peuvent faire preuve les Américains.

lessentiel.lu







Scary Guy: gros dur au cœur tendre

Scary Guy a donné une conférence au Jugendtreff Hesper d’Hesperange jeudi soir. Plus d’une centaines de personnes toutes générations confondues s’étaient déplacées afin de rencontrer « l’homme qui fait peur » comme il se nomme.

Très connu aux Etats-Unis et en Angleterre, ce fut sa première visite au Luxembourg mais sans doute pas la dernière puisque le projet initié par le Jungendtreff Hesper a suscité l’intérêt de deux écoles au Luxembourg : le Lycée technique de Bonnevoie et le Lycée technique Michel Lucius qui vont juger si le programme de Scary Guy pourrait leur convenir.

La non violence, la compréhension, l’acceptation et l’amour

Le tatoué prône la non violence, la compréhension, l’acceptation, l’amour. Il veut absolument renforcer l’esprit des enfants. Il ne veut pas que les gens soient rangés dans des cases à cause de leur couleur, leur religion, leur handicap, leurs choix sexuels. Il n’y a rien de religieux dans sa démarche, rien que de la logique, un bon état d’esprit.

L’ex informaticien a troqué son costume contre un corps tatoué et percé de toutes parts car il trouve cela esthétique. Nous avons bien appris la leçon, nous ne le jugerons pas car de ses yeux émanent une bonté vraiment extraordinaire.

Sandrine Stauner-Facques













01/10/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres