Alain YVER

Alain YVER

SOUND OF RUM

SOUND OF RUM









http://soundofrum.com/

http://www.myspace.com/soundofrumband

http://www.facebook.com/soundofrum

https://twitter.com/soundofrum

http://www.youtube.com/watch?v=yayIbyPa6sw

http://www.youtube.com/watch?v=CkRrWceLBC0

http://www.deezer.com/fr/artist/440567

https://soundcloud.com/soundofrum




La Chronique de Miss Brown :
 
Une femme qui rappe, quel bonheur ! Kate Tempest porte bien son nom, son chant urgent, expressif, porté vers le mouvement, interpelle. Elle rappe, et ce n'est pas un hasard puisqu'elle vient du slam, comme elle raconterait des histoires. Engagée, de sa voix éraillée et haut perchée, dans ses lyrics on regrette de ne pas être parfaitement bilingue pour en saisir le sens. La rappeuse de Sound Of Rum impressionne sur scène comme version studio, mais ne prend pas pour autant le pas sur le groupe. En effet, Sound Of Rum, formé en 2008, fonctionne comme une entité et le revendique ; les deux musiciens, Ferry Lawrenson à la batterie et Archie Marsh à la guitare, ont une place à part entière dans la composition. Sorti en 2011, « Balance » leur premier album est inventif : les influences musicales (ambiant, groove, noise, jazz) et les arrangements, la poésie de Kate en font un album de rap universel. Les londoniens de Sound Of Rum font du bien dans le paysage du rap anglais, soutenus par Roots Manuva, et Billy Bragg, Kate pour sa part est souvent comparée à Speech Debelle, ou considérée comme la relève de The Streets... Ces trois-là ont arpenté le Royaume-Uni pendant des mois, jouant où ils pouvaient : scènes, offs, festivals, bars... De nombreuses dates sont encore à venir pour la plupart au Royaume-Uni, mais l'écoute prolongée de cet album (écoutez encore « Prometheus »), et la réputation de leurs performances live pourraient en pousser plus d'un à faire le voyage...

http://www.undisqueunjour.com/2012-02-13.html








Balance de Sound Of Rum
chronique d'album


    
Alors qu’on avait cessé d’investiguer par lassitude, voici enfin la relève du rap blanc britannique que la retraite annoncée de The Streets rend pressante. Pour clarifier l’affaire, précisons que Sound Of Rum fait d’abord surtout penser à Speech Debelle, la faute à ce flow de femme éraillé et bouleversant. La bien nommée Kate Tempest est une blondinette de vingt ans, moue têtue sous la capuche usée, qui assaille le micro comme si elle y jouait sa vie, tout palpitant dehors et ventre noué. Une manière de (se) dire qui rappelle aussi quelques conteurs coléreux du rap américain (Sage Francis, Sole ou Saul Williams, qu’elle adore), ce qui devrait suffire à convaincre la terre entière de l’écouter. “Elle n’a pas le droit d’être aussi douée”, se plaignait d’ailleurs son ami Scroobius Pip, plaisantant à moitié. L’achèvement insensé de Balance n’est pourtant pas le seul fait de cette jeune prodige du spoken word. Si, contrairement à Debelle, elle met en avant le nom de son groupe, c’est que le guitariste Archie Marsh et le batteur Ferry Lawrenson ne font pas de la figuration.

Give


Slow Slow

La musique de Sound Of Rum est le fruit d’une rencontre en permanente réinvention, où les mélodies post-rock (versant jazz) des uns et la poésie hip hop de l’autre avancent comme un seul corps, enserrés dans la même portion de réalité, propageant la même émotion. Une ligne de front en forme de corde sensible, un goût du jeu et du détail qui ne laisse aucun doute sur les heures passées à se chercher, s’offrir et se dépasser ensemble. Ces gamins ont la musique dans la peau, et ne craignent donc nullement d’affronter les clichés du rap (soit percussif, aie du groove, soigne tes gimmicks), pas plus que ses interdits (des guitares à tous les étages, caressées ou malmenées par l’impressionnant Archie Marsh, le duo piano-voix, changé en protest song intime sur Balance (Interlude)). De la harangue virevoltante de Rumba à la résurrection sauvage de Prometheus, jusqu’au choix du petit génie expérimental Polar Bear pour unique featuring (Concrete Pigeon, tout en bile ravalée), ce premier album est un sans-faute. La concurrence va avoir du mal à s’en remettre.

http://www.magicrpm.com/a-lire/chronique/sound-of-rum/balance







Sound of Rum est un groupe anglais formé de la rappeuse à l'accent UK prononcé Kate Tempest, posant sur les compositions du guitariste Arshie Marsh et le batteur Ferry Lawrenson.

 Leur hip-hop touche au jazz, au rock et au breakbeat, en restant toujours entraînant. Balance est un premier album étonnant de maîtrise et de créativité, qui s'impose déjà comme la relève de The Streets. De l'émotion, un flow et des caractéristiques qui rappellent Speech Debelle, autre figure du rap outre-manche. Mention spéciale à "Rumba", "So Low" et "End Times".

http://moosetache.over-blog.fr/article-le-trio-londonien-de-sound-of-rum-91992089.html






Sound Of Rum

Le rap sans DJ du trio londonien Sound Of Rum, fondé en 2008 par la rappeuse Kate Tempest, repose sur les compositions légères de deux musiciens, le guitariste Archie Marsh et le batteur Ferry Lawrenson, et le flow tantôt fracassant, tantôt délicat de Kate. Les voilà en 2011 avec leur 1er album "Balance" entre jazz, hip-hop & breakbeat. Et si la formule peut paraitre basique, elle n'en reste pas moins efficace, la voix de sa jeune meneuse aux charmantes boucles blondes rappelant la fraicheur de son alter-ego Speech Debelle. Soutenu par Sunday Best, l'écurie de Dan le Sac vs Scroobius ou encore Ebony Bones, Sound Of Rum compte parmi ses fans Roots Manuva. Parions que ces soutiens leur porteront chance.

http://delaluneonentendtout.blogspot.fr/2011/04/sound-of-rum-balance.html








Sound of Rum – Balance
5 juillet 2011 Williams

Scène d’ouverture par excellence, l’Angleterre est depuis plusieurs décennies le  théâtre de projets musicaux majeurs, comme la Trip-hop née à Bristol dans les années 90 ou encore l’électro jazz et l’abstract Hip-Hop tous deux très présents à Londres. Et c’est justement dans la capitale anglaise que notre histoire prend forme autour de Sound of Rum, trio de Jazz-Rap qui tout en empruntant la voie d’artistes comme Butchok Lefonque, Roots Manuva ou plus récemment Speech Debelle, ont réussi avec l’album Balance à tracer leur propre route.
Signé sur le label Sunday Best (Ebony Bones, Dan le Sac …), nos trois anglais distillent une musique à la frontière des genres. Fondé par Kate Tempest, petit bout de femme qui dissimule derrières ses apparences de boucle d’or de banlieue, un flow impressionnant oscillant entre rap énergique et Spoken Word gracieux, Sound of Rum est avant tout un groupe. C’est d’ailleurs ce qui donne a la fois tout son sens et son homogénéité à cette formation bien plus mature que son dress-code ne le laisserait penser.
Côté musique c’est donc  à  Archie Marsh, guitariste émérite élevé au jazz manouche et la soul, à qui nous devons les rythmiques chaloupées et les gimmicks punchy qui composent Balance et c’est enfin le batteur Ferry Lawrenson qui vient compléter l’ensemble avec un son de batterie très marqué, ponctuée de temps à autres de phases plus jazzy.
Chez Sound of Rum on ne blague pas et on commence fort avec Rumba qui donne d’entrée de jeux un avant goût de ce que chacun des trois compères nous réserve pour la suite. D’un côté un flow d’une épatante justesse à la fois nerveux et maitrisé et une instru groovy comme c’est pas possible ! Des titres comme Rumba il y en a onze autres, tous aussi pertinents les uns que le autres, variant les rythmes à l’image de Balance qui nous offre une éloquente démonstration de Spoken Word, ou les ambiances comme avec ce Give qui fleure bon l’abstract Hip-Hop de leur petits voisins de quartier !
Sans conteste et très honnêtement Balance est mon gros coup de cœurs de l’année, c’est le genre de projet dont on ne se lasse pas et que je vous invite à découvrir au plus vite pour vous laver la tête d’une année de productions trop souvent édulcorées. En un mot : Indispensable !

http://www.adnsound.com/sound-of-rum-balance-19487






Sound of Rum - Balance
03/08/2011, par Jean-Charles Dufeu | Albums |

    Par un jeu d'association de sensations plus que d'idées, ce premier disque m'en rappelle immanquablement deux autres : "Facts and Fiction" d'Asian Dub Foundation et l'album séminal de Rage Against the Machine. Musicalement ? Rien à voir. Ou pas grand-chose. Ces références discutables, possibles plaisirs coupables du bon élève pop, ne me font pourtant pas rougir, gorgées qu'elle furent d'adrénaline adolescente avec laquelle j'avais un temps enchaîné leurs écoutes, fiévreux à l'idée de découvrir un tout nouveau terrain inexploré tout à la fois de l'expression et de ma sensibilité musicales. Avec Sound of Rum, les sonorités sont différentes, mais la décharge émotionnelle est du même tonneau. Atténuée peut-être par une quinzaine d'années de vieillissement.
"Balance" est un disque de hip-hop. Les passerelles avec le groupe de Zach de La Rocha se situent plus dans l'esprit (faire beaucoup de bruit - et beaucoup de bruits différents - avec un minimum d'instruments) que dans les partitions. Derrière ce boucan fait par trois gamins, souffle la même énergie brutale, une rage de jeunesse, un certain esprit de révolte urbaine. On peut entendre en plus, dans le jeu assez brillant du jeune guitariste, quelques réminiscences de Tom Morello, à la limite du clin d'oeil peut-être. Mais elles s'inscrivent dans un panel extrêmement varié, inspiré tout autant d'ancêtres post-rock (Slint, Karate) que du jazz, sans que cela n'alourdisse le propos.
D'Asian Dub Foundation, les jeunots ont ce côté hybride, l'art de fusionner les styles, pour accoucher d'un disque de rap qui plaira aux amateurs de pop. Le contraire étant plus improbable. Rythmes jazz, flow rap, instrumentation rock et esprit punk. Si les jeux du batteur et du guitariste se doivent d'être salués, on ne peut certainement pas parler de ce disque sans évoquer sa pièce maîtresse, la providentiellement nommée Kate Tempest, chanteuse au timbre éraillé et au débit mitrailleuse. La première bonne surprise, le premier point d'accroche évident du disque vient d'elle. En ce sens, la pochette de l'album ne ment pas : pendant que les deux compères font leur boulot, efficace et sans fioritures, cette petite vous fixe du regard, vous attache et vous épingle au mur.
Malgré sa longueur et sa profusion, l'exercice est maîtrisé de bout en bout, avec ce qu'il faut de conformité au genre (un très bon featuring en milieu d'album notamment, qui rappellera peut-être les Écossais de Prolapse et leurs disputes musicales) et d'inventivité subtilement distillée d'un bout à l'autre. Mêlant avec une habileté tout à fait remarquable l'énergie de la jeunesse et les références bien assimilées aux héros du passé, ce (lui aussi) bien nommé "Balance" vaut donc largement son pesant d'excitation.

http://www.popnews.com/popnews/sound-of-rum-balance/








Boucle d’or ne respecte décidément rien.

Après avoir bu dans le bol d’un autre, dormi dans un lit qui n’est pas le sien, voilà que celle-ci balance un rap teigneux et jazzy au nez et à la barbe des ours du milieu. Boucle d’or c’est Kate Tempest. Gare à l’effet d’optique. L’anglaise a gros caractère et voix éraillée. Dis moi que je suis mignonne et tu manges un crochet-flow. Sound of Rum fabrique son hip-hop en trio, en vrai, chant-batterie-guitare. Les instrus jazzo-caraïbo-pop et les bleeps de jeux vidéo stabilisent le fil quand la scansion assaillante, au grand galop de la jeunesse, pressée d’en découdre de Kate souffle le danger. Souvenez-vous les belles heures de the Streets.

http://baissedunton.fr/sound-of-rum-balance/#.UW6lXIK3xsM







Description de l'album

Unis par leur amour pour le hip-hop, le jazz et la soul, le trio anglais SOUND OF RUM sort un album d'une fraîcheur rare. Le groupe est emmené par KATE TEMPEST qui nous livre son flow avec une intensité et une énergie incomparable, et fait exploser chaque mot comme un cocktail molotov. Véritable poète, elle a gagné plusieurs concours de slam en Angleterre et aux Etats-Unis et est influencée aussi bien par BOB DYLAN et NINA SIMONE que par MOS DEF ou GZA. En résulte un hip-hop anglais résolument moderne faite de samples et de guitares classes et accrocheurs, et emmené par une prêtresse « beat », porte-étendard de sa génération. ROOTS MANUVA et SCROOBIUS PIP ont déjà affirmé leur grande admiration pour ce groupe qui s'annonce comme une des révélations hip-hop de l'année.

http://www.amazon.fr/Balance-Sound-Of-Rum/dp/B004CZRDHM







Sound of rum, Balance : flow magique
Gaspard Granaud 15 mai 2011 0

Si on m’avait dit que mon coup de cœur du mois de mai allait être un album de rap…Avec Balance,Sound of Rum crée la surprise et nous entraîne dans des territoires périlleux et particulièrement émouvants. C’est le retour du rap de blanc, la chanteuse Kate Tempest va vous remuer avec son flow, élégant, à vif, poétique.
Il est ici question d’un joyeux mélange des genres. En écoutant Slow slow on découvre un rap/ hip hop caressant, joueur, qui sent bon la chaleur de l’été. Les jours peuvent être longs mais en écoutant un son pareil, impossible de s’ennuyer. Un bon choix de single en guise de promesse. Promesse largement tenue : les guitares mélancoliques et tremblantes d’Edwouldbe laissent rapidement à penser que Balance fait partie des grands albums de l’année, doté d’une sensibilité peu commune, d’un investissement personnel qui se ressent à chaque seconde. Et c’est indéniablement dans l’obscurité que Sound of Rum excelle. Un simple voix-clavier nous donne la chair de poule (Balance Interlude), des fantômes soul se mêlent à bien des douleurs pour un moment de grâce suspendu (End Times), une voix masculine surgit pour une balade tourmentée (Concrete Pigeon)…On se surprend à naviguer dans un univers à la fois désenchanté et lumineux, triste et empreint d’une véritable rage de vivre.
So Low se déploie, le cœur est lourd mais on se sent des ailes pousser dans le dos ;  Give ravive des flammes enfouies. Un peu de post-punk, quelques touches electro-pop bien placées, une voix qui ne cesse de s’affirmer. Ce disque fait progressivement des ravages et finit par provoquer une certaine obsession. Kate et sa bande ont bien des atouts pour devenir vos nouveaux compagnons pour combattre, entre lucidité et rêves d’ailleurs, un quotidien semé d’embûches et de beauté.

http://www.popandfilms.com/musique/albums/sound-of-rum-balance-flow-magique/












 





18/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres