Alain YVER

Alain YVER

TANGER

TANGER





http://www.myspace.com/tangerexp

discographie
http://www.jukebo.fr/tanger/albums-tanger.html

http://a2.l3-images.myspacecdn.com/profile01/147/b16d933c325c4cc4b2a37c26c50ed89b/p.gif

http://www.tanger-experience.com/wp-content/themes/lifestyle_10/images/2009/04/tanger-musique-groupe-tanger1.png

http://imados.fr/content/2/6/5/182651/La-Memoire-Insoluble_cover_s200.jpg

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Musique/p-14237-Tanger.htm?artiste=321




Tanger est un groupe de rock français formé en 1992 par Philippe Pigeard, Christian Van Huffel, Didier Perrin, Tolga Arslan et Thomas Mouzard.

Discographie

    * La Mémoire insoluble, 1998.
    * Le Détroit, 2000.
    * L'Amour fol, 2003.
    * Il est toujours 20 heures dans le monde moderne, 2008







tanger, groupe de rock français qui s'inspire du maroc
Lundi 8 août 2011

tanger est un groupe français à éclipses, ils ont développé une certaine idée du rock  en passant par le jazz et un apport de progressif, le groupe se forme en 1992 et réalise ses premiers concerts en 1995, ils font une maquette qui impressionne yves bigot alors patron de mercury qui les signe voyant en eux une synthèse magique du rock, premier album 6 titres en 1997.

ils tournent beaucoup et connaissent le succés sur les ondes avec chloé des lysses , ils décrochent une bourse et s' installent à tanger dont ils sortiront un album, tanger ville ouverte. ils sont aidés dans leur démarche par john parish et gary lucas, le guitariste polymorphe à la multiplicité des styles

un autre album sort en 2000 arrangé par david whitaker qui officiait pour le velvet underground, on retrouve un batteur du groupe television et dar gnawa (groupe marocain). début 2003 la presse est unanime pour saluer la performance d' un groupe qui atteint son zenith,mais en 2003 bigot est évincé de mercury sur pression du manager de johnny hallyday, c'est l' époque ou les maisons de disques recherchent la rentabilité et signent à tours de bras avec tf1 et les avatars de la télé-réalité, des petites anicroches dans le groupe et moins de possibilités d' enregistrer accompagné de personnes qui comprenaient leur musique et voilà l' exemple d' un groupe qui ne peut réellement reprendre le chemin des studios.

http://www.musicali-daniel-bonin.fr/article-tanger-groupe-de-rock-fran-ais-qui-s-inspire-du-maroc-81078132.html








TANGER
 
http://www.radioneo.org/artistes/biographie-tanger    

Depuis ses débuts discographiques en 1997, TANGER n'a cessé de voyager aux confins des genres qui font la musique populaire pour en ramener une matière artistique inédite, insoumise et sensuelle.

À l'origine, le projet grandit au début des années 90 dans l'esprit de Philippe Pigeard qui cherche un "lieu" pour réunir deux grandes passions : la langue française, côté littérature expérimentale (Surréalisme, Grand jeu, Poésie sonore...) et le Rock. En 1993, il rencontre Christophe Van Huffel, guitariste avec lequel les premières chansons voient le jour. Puis en 1995, il fonde le groupe TANGER avec le désir de formuler une alliance inédite : l'électricité du rock, le souffle convulsif du Free Jazz et des mots qui vont bousculer les structures et le corpus habituel de la chanson francophone.

À l'été 1995, Philippe et Christophe découvrent Tanger la ville, et avec elle, le Rif Marocain. Le voyage les mène jusqu'à Jajouka, le village reculé des Master Musicians visité en leur temps par Brian Jones et Ornette Coleman.

De retour à Paris, forts d'un désir chauffé d'orient et de transe, la première formation stable du groupe s'organise rapidement : autour de la voix et des mots de Philippe, des guitares de Christophe, Didier Perrin (basse), Tolga Arslan (batterie) et Thomas Mouzard (saxophones) apportent des couleurs plus fauves que "rock".

Outre les influences anglo-saxonnes (Velvet Underground, John Coltrane, les Smiths, les Sonic Youth, Soft Machine, Pharoah Sanders, Léonard Cohen, David Sylvian, …) le groupe ne cache pas son admiration pour les alchimistes hexagonaux que sont Serge Gainsbourg, Alain Bashung, Dashiell Hedayat, Kat Onoma…

Entre 1997 et 2003 sur le label Mercury, TANGER sort quatre albums incandescents où la barre est placée chaque fois un peu plus haut. Chaque album est conçu comme une suite de tableaux ou de séquences formant un ensemble esthétique autonome. Les thèmes abordés sont ceux qui interrogent la création contemporaine : la mémoire et le désir ("La mémoire Insoluble"), le temps ("Le Détroit"), le spectacle et le music-hall ("L'Amour Fol").

Début 2005, TANGER entame le deuxième tome de ses aventures. Une sorte de règle du jeu est mis en place pour les séances à venir. Cinq sessions de huit jours seront organisés sur 18 mois : tous les deux jours, un nouveau morceau devra être composé, enregistré et pré-produit. C'est ainsi que vont peu à peu se dessiner les fondations de cet album qui va bénéficier d'un temps de maturation bien supérieur à ses quatre prédécesseurs.

À l'issue des sessions, vingt titres ont vu le jour. Nous sommes à la fin de l'été 2006 et TANGER commence à revenir peu à peu sur scène. Les titres sont ainsi testés « live », puis ils retournent en studio, etc. Au gré de ces allers et retours, dix titres se détachent qui vont bénéficier d'un processing minutieux. C'est la première fois que TANGER bénéficie d'autant de recul et de temps pour parfaire les structures de ces nouvelles chansons et rechercher le son de cet album qui intègre une part importante d'électronique.

En avril 2007, à l'issue d'une nouvelle série de concerts dans les salles parisiennes, TANGER signe un contrat avec le label MOTORS. L'été et l'automne 2007 sont consacrés à l'enregistrement et au mixage de ce cinquième album dont le mastering est réalisé en novembre à Abbey Road.

 Mai 2010 sortie du nouveau single de Tanger







CD album Le Détroit .
Paru le 14 avril 2008.Musique - le groupe de rock TANGER


Pour son retour sur le devant de la scène TANGER a pris son temps. Recentré autour du trio initial, le groupe a entièrement revu son propos : compositions limpides, production affûtée, mêlant de façon inédite analogique et numérique, arrangements épurés, riffs contagieux : un TANGER qu'on n'avait encore jamais entendu. Côté textes, TANGER livre ici un corpus en forte résonance avec l'époque. Verbe clair et incisif, Philippe Pigeard aborde la condition humaine au temps où l'insécurité se globalise et où l'homme, surexposé à l'évènement de la catastrophe intégrale (écologique, industrielle ou terroriste) et comme en attente devant elle, hésite entre l'engagement ou l'évanouissement, la résistance ou la désertion, l'action ou la torpeur. Au final, cet album se distingue par la densité de son propos, l'inspiration mélodique et la justesse

Depuis 10 ans, TANGER occupe une place à part sur la scène rock hexagonale. En 4 albums et plus de cent cinquante concerts, le groupe a imposé un univers musical et esthétique sans équivalent. Ballades symphoniques, pièces expérimentales, piano voix ou transe psychédélique : TANGER est une zone libre. Un seul mot d'ordre : tout terriblement.

Retrouver les extraits sur http://www.mcm.net/telechargement/fiche/album/100338428/







TANGER

Sur le site web de Tanger la dernière nouvelle date du 5 mai 2004, après cela, le groupe s'est fait remercier par Mercury-universal.
"L'amour fol" est le quatrième opus de Tanger, un groupe dont la prose n'a de cesse de se magnifier d'album en album. La musique est ici devenue plus accessible, il est temps qu'un plus grand nombre se confronte à Tanger, un groupe inestimable en France. Les influences du groupe sont diverses et variées, on notera Ornette Coleman, Soft Machine, les Stooges, les Doors et les Rolling Stones.
Le sulfureux Tanger gambade à flot perdu dans des chemins de traverse, il amène avec lui toute une tripotée d'instruments attrayants, des univers riches et ostensibles. La musique de Tanger se trouve à la croisée des voies, là où le diable se blottit avec des anges dans un manège de simulacre et d'originalité. Psychédélique, la musique de Tanger l'est, c'est certain, son véritable mélange de jazz, de symphonies pastorales, de rock ouaté forme un malstrom vertueux et somptueux. Le point névralgique de l'album est, outre sa musique, surtout la voix de Philippe Pigeard qui condense à merveille cette musicalité névrotique.
Depuis ce superbe album on n'a plus de nouvelles de Tanger. Quant à Philippe Pigeard, il ne me reste que ces quelques mots en guise d'attente : "Tu peux donc rassurer en premier lieu tes "petits soldats", mes potes, et tous ceux qui te suivent et te soutiennent avec passion : le meilleur de Tanger est à venir".








TANGER

http://www.rfimusique.com/musiquefr/articles/101/article_17244.asp
08/05/2008

Après une longue absence, la formation hexagonale revient avec un quatrième album au nom à rallonge et aux sons kaléidoscopiques. Un retour ébouriffant.

Tanger : groupe de rock post-psychédélique français, qui tire son inspiration de la cité marocaine, "bâtarde" ensoleillée à la juste croisée des continents, muse de Matisse et de la Beat Generation. Emmenée par le dandy poète chanteur Philippe Pigeard, la formation avait enfanté quatre disques, brûlots incandescents, œuvre flamboyante, à mi-chemin entre rock progressif et free jazz, couronnée par ce point d'orgue, L'Amour Fol, sorti en 2003.

Un silence de cinq ans et un passage d'Universal à Dreyfus plus tard : Il est toujours 20 heures dans le monde moderne sonne sous des apparats fluo. Fidèle à sa veine irréellement baroque, Tanger ose une prise de risque virtuose. Chaque écoute révèle une pépite, note inouïe recouverte de riffs rugueux. Surtout, nouvelle aventure du groupe, les machines synthétiques de Christophe Van Huffel convient l'électro : une conjugaison numérique-analogique sur des dances floor cosmiques, suspendus aux étoiles. Entre les années 1980 et un futur halluciné, les rockeurs visionnaires et atemporels tissent une passerelle sonore, d'humour et d'épopée.

Pour le reste, Tanger, kaléidoscopique, diffracte la lumière, et la projette en d'infinies directions : un tournoiement de beats hypnotiques (Cyclotron), une réminiscence tubesque de la bibliothèque rose sous ecstasy (La fée de la forêt), une symphonie apocalyptique électro-free-jazzistique (Météorites), un rock aux accents seventies (Roulettes russes et poings américains), une balade poppy éthérée (Sur la banquise), ou encore la poésie évanescente et liquide d'Il y a un ange.

Le prisme trouve sa forme achevée dans la signature vocale lunaire de Philippe Pigeard, et dans sa poésie surréaliste inspirée des écrivains français André Breton et Jacques Vaché. Par ses mots qui bousculent corps et corpus, ses notes aux saveurs subversives, le poète vertigineux enivre l'auditeur, qui danse, oui, mais aussi pense, lui donne un éclairage et des clés de langage, des morceaux d'infinis blottis au creux du quotidien. Dans sa déconstruction des codes, ses déliquescences, Tanger s'engage, et touche au cœur. Révolte unique. Unique expérience. Un disque à vivre.







Tanger, du rock du vrai


http://www.bastienleblanc.com/post/2008/06/tanger-du-rock-du-vrai/

Un bon vieux groupe de rock français comme on voit de moins en moins. Chaque membre de ce groupe semble habité à sa manière par cette culture rock depuis fort longtemps.

Ils existent depuis une dizaine d'années mais je ne l'ai découvert récemment. Lors d'un concert privé donné à la maison de la radio. Ils ont joué quasiment l'ensemble de leur nouvel album et quelques reprises et quelques anciennes chansons: Après une intro instrumentale de musique classique -dont je ne connais pas le nom- le bassiste balance une ligne envoutante. Au rythme des paroles « au cœur du temps » qui collent à cette mélodie on se laisse porter avec plaisir!tanger_444.jpg « On tourne en rond à la vitesse de la lumière » chante Philippe Pigeard, parfaitement en place, en pure harmonie avec ses compagnons de scène. Ils enchaînent sur un titre « l'homme statue » avec des paroles érotiques on ne peut plus clair mais pourtant tout en métaphores. Finalement très rock'n roll

Extrait des paroles de l'homme statue, je vous laisse juger pas vous même:

    Quand je viens

    Le gai chatouilli du blanc venin

    Me tétanise l'ossature

    Je suis derrière ton petit cul

    Un homme statue

    Un homme statue

    Les bras m'en tombent

    Et les lucioles fondent

    La voilà la voie lactée

    Surtout nos goûtés

    Quand tu viens

    Ton tsunami partit le loin ….

Les morceaux qui suivent sont très électriques avec une petite touche d'électronique et de bidouille sur guitare électrique.

Un petit mot sur chacun des compères qui composent cette formation. Le chanteur, qu'on ne peut pas rater, un petit homme à la grande veste de cuir, col remonté. Des lunettes noires qui couvrent la moitié de son visage le reste étant couvert par des rouflaquettes. A ces côtés un bassiste très bon, perdu dans son morceau, les cheveux en peu en vrac devant les yeux mais à ligne de basse toujours en place. Le guitariste, un rockeur comme on les dessine, mal rasé, le jean slim. Il fait tout ces morceaux avec deux guitares. Une électro acoustique et une électrique avec lequel il s'éclate! Le batteur qui était avec eux était celui d'autour de lucie (très bon groupe d'ailleurs) petit jeune qui semblait ne pas être être en phase avec les autres. Physique de jeune premier! À peine la trentaine, presque maladroit avec ses baguettes!

Ils nous offrent un final pour cette session d'abord avec leur single « la fée de la forêt » conte électrique complètement surréaliste, univers fantasmagorique. On pourrait leur demander quelle drogue ils prennent, ou alors simplement cette idée qui semble très présente chez tanger: s'évader dans ce monde qu'on ne préfère parfois ne pas voir. Ne pas voir la vie dans sa dure réalité mais à travers un prisme qui devient plus facilement supportable. S'en suit un duo avec Nina Morato, très énergique. Une nina comme dit lenoir blonde comme les blés, ultra féminine mais très rockeuse. Un très bon final.

Des petits liens sur le groupe:

    * http://www.myspace.com/tangerexp
    * http://blackandwhitesessions.blogsp…
    * http://ericj.nuxit.net/leloupetlech…
     un avis bien trempé et positif de leur album

Tags: rock
Posté 10 juin 2008 par Bastien




18/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres