Alain YVER

Alain YVER

TOM HUNTER

TOM HUNTER





http://www.tomhunter.org/

http://www.facebook.com/TomHunterArtist

http://www.tomhunter.org/html/gallery.htm

http://adambroome.wordpress.com/tag/tom-hunter/



Tom Hunter |
Les clichés suivent son chemin


 Le photographe Tom Hunter dévoile et créé ses premières séries au fil de sa vie, chaque série correspond pour lui à une période bien précise. Nostalgie, souvenirs ou manière de matérialiser le moment pour en oublier le vécu, les séries de photographies de Tom Hunter sont froides et parlent d'elles-mêmes. On ressent à travers, ses prises de vue, l'atmosphère, l'univers et  le quotidien de l'artiste. Le londonien témoigne également de sa vie de quartier, de ses origines, des ses engagements ainsi que des relations sociales entre les hommes. Un Précurseur d' Hackney qui à participer à sa manière à l'émergence du quartier authentique et populaire.

http://www.dejeunesgensmodernes.com/2010/05/tom-hunter-les-cliches-suivent-son-chemin/






Les photos de Tom Hunter
Des photographies sociales inspirées de motifs des maîtres anciens - Le Britannique Tom Hunter photographie Hackney, son quartier londonien

Une classique de l'histoire de l'art signé Jan Vermeer « La liseuse à la fenêtre » a servi de modèle à Tom Hunter pour sa photo la plus connue montrant une femme lisant un avis d'expulsion. Le photographe a réinterprété la peinture de Vermeer dans le quartier londonien de Hackney pour en faire une histoire réelle : la jeune mère issue de la communauté des squatteurs était bel et bien censée quitter son logement. Mais il semblerait que l'histoire ait connu un dénouement heureux car l'expulsion n'a pas eu lieu.

Tom Hunter compose ses images avec une infinie précision, à la manière de tableaux. Il y raconte toujours des histoires de notre époque. Il se sert du regard académique des classiques pour scruter le quotidien de son entourage, mettant en scène leur univers avec des couleurs et lumières d'hier. Le résultat : des instantanés touchants et surprenants de la Grande-Bretagne d'aujourd'hui. Tom Hunter est né en 1965 dans le Dorset. Venu travailler comme élagueur à Londres, il assiste un jour à une représentation en plein air du « Songe d'une nuit d'été » de Shakespeare sous les arbres de Regent Park. Son enthousiasme est tel qu'il décide de rester à Londres et de suivre une formation artistique. Plus tard, pour sa série « A Midsummer Nights's Dream », il a reconstitué des scènes de la pièce avec des danseuses de samba et des stripteaseuses.

La National Gallery de Londres présente actuellement une exposition des photographies de Tom Hunter. Les éditions Hatje Cantz publient par ailleurs le recueil « The Way Home ».






Le petit interview intempestif de :
TOM HUNTER 
par Jean-Paul Gavard-Perret

 
Tom Hunter s'inspire de la vie des gens ordinaires de son quartier Il les contacte en discutant avec eux, les trouve dans des articles de la gazette locale et élabore avec un important travail photographique, provocateur et énigmatique la plupart du temps d'après les peintures du passé de grands maîtres comme Vélasquez, Caravage, Gaugin. A travers son travail il aborde les thèmes de la pauvreté, la violence, la prostitution, l'habitat, et la vie des différentes communautés de Hackney. Il a reçu en 1998 le John Kobal Photographic Portrait Award à la National Portrait Gallery pour une de ses photographies qui a fait sensation et qui fut inspirée d'une composition d'un tableau de Vermeer et de son quartier de Hackney. Depuis, ses photos ont été montrées dans le monde entier.
Ses œuvres sont exposés à la Purdy Hicks Gallery de Londres et à la Yancey Richarson Gallery à New York.

Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ? 
Mes enfants qui sautent sur mon lit.

Que sont devenus vos rêves d'enfants ? 
J'ai suivi un long tunnel qui a mené à une maison de sorcières.

Qu'avez-vous dû abandonner ?
Je ne suis pas un dégonflé.

D'où venez-vous ? 
De l'extérieur d'un petit village du Dorset rural en Angleterre avec collines, bois, cours d'eau et granges.

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes ? 
Je vais mon chemin sans intérêt pour l'argent ou qui s'en soucie.

Où travaillez-vous et comment ? 
Je travaille à Hackney le quartier populaire dans l'Est de Londres. Je regarde, je rencontre des gens qui y vivent, j'engage avec eux des discussions, j'écoute leurs histoires et j'essaye de raconter les histoires que j'entends autour de moi.

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?
A mes amoureuses.

Quelle musique écoutez-vous en travaillant ? 
Je n'écoute jamais de musique en travaillant. J'écoute les bruits du trafic urbain, les avions, les voix dans la rue, la pluie, le vent dans les arbres, les oiseaux.

Quel livre aimez-vous relire ?
Aucun, je veux toujours lire quelque chose de nouveau.

Qui voyez-vous lorsque vous vous regardez dans un miroir ? 
Personne qui me ressemble.

Quel lieu a valeur de mythe pour vous ?
La ville où je vis, la campagne. Tout lieu où il y a eu des homme il y a une histoire à raconter et un mythe. J'aime lire ou écouter ces histoires.

De quel artiste vous sentez-vous le plus proche ?
Thomas Hardy. 

Quel film vous fait pleurer ?
"Dumbo". J'aime les éléphants.

Qu'est-ce que vous aimeriez recevoir pour votre anniversaire ? 
Un barbecue et une journée au soleil.

Que pensez-vous de la phrase de Lacan : « L'amour c'est donné quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas ? »
Je donne de l'amour, le partage et en obtiens.

Et celle de Woody Allen "La réponse est oui mais quelle était la question ? » 
Croyez-vous en l'amour.

http://www.arts-up.info/interview/interview_tom-hunter.htm



22/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Photo & Vidéo pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres